Getty Images

Si Dembélé a répondu à sa manière, Lucas a sauvé Tottenham

Lucas, sauveur des Spurs

Le 12/12/2018 à 08:12

LIGUE DES CHAMPIONS - Tottenham, qui a fait match nul mardi à Barcelone (1-1), a profité de la contre-performance de l'Inter Milan contre le PSV Eindhoven (1-1) pour décrocher son ticket pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions, grâce à sa deuxième place du groupe B derrière le Barça. Surpris d'entrée par un but d'Ousmane Dembélé, les Spurs ont arraché leur billet grâce à Lucas.

Tottenham est passé par un trou de souris face au Barça (1-1) ! Longtemps menés au score après un exploit individuel d'Ousmane Dembélé, les Spurs ont égalisé à cinq minutes de la fin de la rencontre par Lucas. Ce nul conjugué à celui de l'Inter face au PSV (1-1) permet aux hommes de Mauricio Pochettino d'arracher la qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions. Mais que ce fut dur face à une équipe bis de Barcelone. L'Inter est reversée en Ligue Europa.

Cette fois-ci, Dembélé était à l'heure ! Tanné pour ses nombreux retards à l'entraînement, l'international français a répondu d'une bien belle manière ce mardi face à Tottenham. Insaisissable, l'attaquant blaugrana n'a cessé de faire mal à la défense des Spurs en première période et a ouvert le score dès la 7e minute de jeu. Après avoir dépossédé Walker-Peters du ballon au milieu de terrain, Dembélé l'a déposé sur place d'une accélération avant de crocheter Winks dans la surface pour finir par glisser le ballon sous Lloris. C'est la neuvième fois sur ses neuf derniers matches avec le FC Barcelone que le Français est impliqué sur un but de son équipe.

Cillessen, le Hollandais volant !

Malgré une volonté nette de presser les Barcelonais, les Spurs ont quant à eux eu trente minutes de retard sur le début du match. Ce n'est que la demi-heure passée que Tottenham s'est enfin montré dangereux à chaque fois par l'intermédiaire de Son (30e, 33e et 41e) mais a manqué de se faire crucifier sur un poteau de Coutinho (45e). En seconde période, Tottenham n'a pas fait la même erreur, Kane et ses coéquipiers ont multiplié les occasions de la 45e à la 90e minute (48e, 51e, 57e, 68, 71e, 76e) pendant que le FC Barcelone a fait le dos rond, ne se montrant dangereux que par à-coups et avec un Dembélé toujours remuant jusqu'à sa sortie (76e). Sans un immense Cillessen, auteur de six arrêts (85% de tirs arrêtés), les Blaugrana auraient d'ailleurs craqué bien plus vite. Mais le septième tir a été celui de trop pour le portier néerlandais qui n'a rien pu faire sur la reprise de Lucas esseulé dans la surface après un service de Kane (85e).

Face à un Barça auquel il manquait cinq titulaires en puissance au début de la rencontre, les hommes de Mauricio Pochettino ont eu un mal fou à traduire leur domination en seconde période et peuvent remercier le PSV qui a obtenu le point du match face à l'Inter (1-1). Tottenham reste deuxième du groupe B à égalité de points avec les Nerazurri mais devant à la différence de buts particulière. Par un trou de souris on vous disait !

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0