Getty Images

"Fin de course", "Apocalypse", "Grand Ajax" : La presse européenne accable la Juventus

"Fin de course", "Apocalypse", "Grand Ajax" : La presse européenne accable la Juventus

Le 17/04/2019 à 10:03Mis à jour Le 17/04/2019 à 10:25

LIGUE DES CHAMPIONS - Dépassée, la Juventus a dû s'incliner face à plus fort. En ballotage favorable à l'issue du match aller (1-1), la Juventus s'est fait éliminer par l'Ajax Amsterdam en s'inclinant sur sa pelouse (1-2), submergée par l'activité et l'insouciance ajacide. Une contre-performance relayée par la presse européenne, mercredi. Tour d'horizon.

Éblouissant, l'Ajax a démontré une nouvelle fois sa valeur aux yeux du continent. Mardi soir, au terme d'un quart de finale mémorable au Juventus Stadium (1-2), l'Ajax Amsterdam a retrouvé le dernier carré de la Ligue des champions vingt-deux ans après sa dernière demi-finale. Après avoir humilié le Real Madrid, la bande à Erik ten Hag a maîtrisé la Juventus pour revenir au sommet du football européen. Un exploit dont la presse européenne s'est fait l'écho mercredi, en insistant surtout sur la déroute des Bianconeri.

"Fin de course - La Juve dit adieu à la Champions : Leçon du Baby Ajax". La une de la Gazzetta Dello Sport est impitoyable, mercredi. Le plus grand quotidien de la presse sportive italienne note que "l'Ajax était trop fort pour Cristiano Ronaldo", impuissant face à la domination des ajacides mardi soir. La Juventus en deça des attentes, était loin de l'équipe rencontrée il y a un mois contre l'Atlético Madrid en huitième de finale retour de la compétition. Non, la Juve ne semblait pas prête pour la grande soirée résume le quotidien.

"Le rêve est terminé"

Même son de cloche du côté du Corriere dello Sport. "Apocalypse", titre le quotidien, explicite, avec un Cristiano Ronaldo déconfit en toile de fond. Pour le Corriere, le "jeu de la Juve a pénalisé Cristiano", raison pour laquelle "le rêve est terminé". "Après avoir marqué au match aller, Cristiano l'a fait de nouveau à Turin", mais cela n'a pas suffi. Et pourtant, le Portugais a continué dans ses standards en inscrivant son 126e but en Ligue des champions, le 65e dans des matches à élimination directe en C1. De son côté, à l'instar du président Andrea Agnelli, Tuttosport a préféré rendre hommage aux vainqueurs du soir en titrant simplement "Grand Ajax", en reconnaissant la supériorité des Amstellodamois mardi soir.

"L'Ajax sort Cristiano". La presse espagnole y est même allé de son commentaire par la voix du quotidien AS même si le quotidien reconnaît que "le jeu des hollandais a ému l'Europe". Bien évidemment, la presse catalane, elle, a préféré s'attarder sur la fessée du Barça (3-0) infligée à Manchester United dans l'autre rencontre de la soirée. Mais de celle-ci, on retiendra surtout la qualification historique de l'Ajax pour les demi-finales. La raison ? En éliminant la Juventus, l'équipe d'Erik ten Hag affiche plus que jamais son intention de remporter la compétition, vingt-quatre ans après.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0