Getty Images

Le PSG s'impose face à Manchester United en 8e de finale aller (0-2), Mbappé et Kimpembe buteurs

Diaboliques

Le 12/02/2019 à 22:56Mis à jour Le 13/02/2019 à 09:53

LIGUE DES CHAMPIONS - Le PSG a fait sa loi. Supérieur à Manchester United en 8e de finale aller de la compétition, mardi soir, le club de la capitale a pris une grosse option sur la qualification en quarts après son succès à Old Trafford (0-2). Presnel Kimpembe et Kylian Mbappé ont offert un succès très important à Paris, auteur d'une seconde période de très haut niveau.

On leur promettait l’enfer. Un Manchester United en pleine forme dans son antre historiquement imprenable pour les clubs français. Ce fut finalement tout l’inverse. Mardi, le PSG a quitté l’enceinte mancunienne sur un nuage avec une victoire nette et sans bavure après avoir parfaitement géré ce 8e de finale aller à haut risque (0-2). Il est devenu le premier club français à s'imposer à Old Trafford en Coupe d'Europe.

Presnel Kimpembe et Kylian Mbappé ont refroidi les ardeurs des hommes d’Ole Gunnar Solskjaer dans une seconde période à sens unique, ou presque, qui aura vu Paul Pogba se faire expulser en toute fin de match. Avant le match retour au Parc le 6 mars, la troupe de Thomas Tuchel est dans une position idéale. Le tout sans Neymar, ni Edinson Cavani. Très solide.

Paris s’est efforcé de bien défendre…

Il y avait des doutes. Parce que Paris se présentait avec beaucoup d’absents. Et parce que, en l’espace de deux mois, l’écart qui séparait les deux équipes en décembre semblait s’être très nettement réduit. Mais mardi soir, le PSG n’était pas une somme d’invidualités mais un collectif huilé parfaitement guidé par une paire Marquinhos-Verratti royale au milieu de terrain.

Dans le combat, les deux équipes ont rapidement mis le curseur très haut. Un peu trop. Durant toute la première période, les débats ont été houleux, hachés à l’image de la poussette d’Ashley Young sur Angel Di Maria avant la mi-temps. Alors, forcément les occasions ont été rares.

Aligné en 3-4-3, Paris n’a ainsi pas cadré la moindre frappe pendant les 45 premières minutes, mais il a su se montrer très solide derrière, à l’image d’un Marquinhos collé tel un chewing-gum aux basques d’un Pogba transparent. Seul Mbappé, finalement hors-jeu, a fait frissonner Old Trafford sur un service enfin dans le timing d’un Julian Draxler trop discret (28e).

… Pour mieux piquer par la suite

Paris avait besoin de se rassurer. Une fois sûr de son fait, le PSG a su accélérer quand il le fallait. Et emballer un match qui ne demandait que cela. Après une première alerte de la tête par Mbappé (53e), Paris a fait vivre un enfer à des Red Devils complètement dépassés. Au second poteau, Presnel Kimpembe s’est ainsi offert le premier but de sa carrière professionnelle au meilleur moment en profitant d’un marquage hésitant de Nemanja Matic (0-1, 53e).

La suite fut presque une balade tranquille pour la troupe d’un Thomas Tuchel nettement vainqueur de son duel tactique avec Ole Gunnar Solskjær. Mbappé aurait pu humilier un peu plus MU mais sa pichenette, tentée après réception d'une autre ouverture divine de Di Maria, a bien été lue par De Gea (63e). Paris a certes reculé à la sortie d’un Verratti de gala, mais à nouveau touché à la cheville. Mais les Mancuniens n’ont rien pu faire. Pire, ils ont perdu Paul Pogba, expulsé après un second carton jaune (89e). De là à dire que tous les voyants sont au vert… Ce mardi, les Diables avaient plutôt la couleur du paradis.

Kylian Mbappé célèbre son but lors de Manchester United - PSG / Ligue des champions
0
0