Getty Images

Ligue des champions : Liverpool a récité, Paris n'a pas existé...

Logiquement punis

Le 18/09/2018 à 22:58Mis à jour Le 19/09/2018 à 03:36

Largement dominé mardi soir à Anfield par une très bonne équipe de Liverpool, le Paris Saint-Germain s'est logiquement incliné (3-2) en toute fin de match contre les Reds pour son entrée en C1. Un match à sens unique où les Parisiens n'ont quasiment pas existé offensivement. Kylian Mbappé avait égalisé en fin de match avant que Roberto Firmino ne crucifie le PSG dans le temps additionnel.

Liverpool a poussé et le Paris Saint-Germain a finalement cédé, en toute logique (3-2). Les Parisiens pensaient avoir remonter leurs deux buts de retard à Anfield, mardi soir, grâce à un but de Kylian Mbappé (83e) mais Firmino a douché les champions de France dans le temps additionnel (90e+2). Pour la première fois depuis l'arrivée de QSI, le PSG a perdu lors de son entrée en lice en Ligue des champions. Seul point positif de cette soirée pour Paris, le nul de Naples, tenu en échec par l'Etoile Rouge de Belgrade (0-0) et qui permet aux Parisiens de rester à portée au classement après cette première journée.

Le Paris Saint-Germain était prévenu. Face au finaliste de la dernière Ligue des champions, les joueurs de Thomas Tuchel savaient qu'ils allaient faire face à une équipe qui imprime une grosse intensité et qui peut piquer à tout moment en phase offensive. Après trois premières minutes qui laissaient penser que le club parisien avait bien retenu sa leçon, des vagues rouges ont déferlé sur le but d'Alphonse Areola (6e, 7e, 8e, 15e). Et logiquement, les Reds ont ouvert le score grâce à Daniel Sturridge, qui remplaçait au pied levé Roberto Firmino (1-0, 30e) ; l'Anglais profitant d'un Thiago Silva pas impérial sur le coup.

Pour sa première sous le maillot parisien, vendredi contre Saint-Etienne, Juan Bernat avait déjà affiché des difficultés défensives qu'il a encore démontrées à Anfield, ce mardi soir. L'Espagnol a concédé un penalty largement évitable que James Milner a transformé (2-0, 36e). Paris, de son côté, était quasiment groggy mais Thomas Meunier relançait la partie (2-1, 40e) sur un but qui n'était pourtant pas valable à cause de la position de hors jeu d'Edinson Cavani. Les champions de France sauvaient, alors, les meubles après avoir seulement été dangereux deux fois en première période (17e, 35e).

Mbappé se souviendra d'Anfield

Cette réduction du score était censée réveiller le PSG en seconde période. Mais alors qu'on les attendait entreprenants, les Parisiens n'ont rien fait pour tenter d'égaliser… Et c'est même Liverpool qui dictait le rythme de la partie. Par deux fois, Mohamed Salah aurait pu sceller le sort de cette rencontre mais il s'est vu refuser, logiquement, un but après une faute de Sturridge sur Areola (58e) et sa frappe a filé de peu à côté (72e). Sadio Mané, aussi, sur un exploit individuel (82e).

Sous l'impulsion d'un changement tactique de Tuchel avec les entrées de Julian Draxler et d'Eric Maxim Choupo-Moting (79e) – passage en 4-4-2 losange – et contre le cours du jeu, le Paris Saint-Germain a réussi à égaliser par Kylian Mbappé (2-2, 83e), qui récupérait le ballon dans la surface après un raid de Neymar pour conclure d'un plat du pied. Mais ce n'est probablement pas cette action que gardera en souvenir l'international français de ce déplacement à Anfield…

Dans quinze jours, au Parc des Princes, contre l'Etoile Rouge de Belgrade, les partenaires de Thiago Silva devront mettre un terme à une série de quatre défaites consécutives en C1, qui dure depuis décembre dernier et un revers à l'Allianz Arena contre le Bayern Munich (3-1). Avant ça, il faudra se replonger dans les joutes nationales et relancer la machine parce que le PSG a perdu pour la première fois de la saison.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0