Lyon pourra sans doute avoir des regrets mais il s'en sort très bien. Longtemps malmené et mené 0-2 sur sa pelouse par le Shakhtar Donetsk, l'OL a su enflammer la fin de rencontre pour sauver le point du nul (2-2). Les joueurs de Bruno Genesio, très inquiétants sur le plan défensif, conservent ainsi la première place du groupe F, devant Manchester City vainqueur un peu plus tôt à Hoffenheim (1-2).

Ligue des champions
Man City se relance sans briller
02/10/2018 À 18:47

Mais, comme c'est souvent le cas cette saison, Lyon aura montré deux visages. En première période, l'OL aura fait preuve d'un manque d'intensité et d'implication inquiétant à ce niveau. Incapable de faire le jeu, malgré une belle occasion gâchée par Dembélé (12e), les Lyonnais auront logiquement été puni par Junior Moraes juste avant la pause (44e, 0-1), au terme d'une splendide action collective des Ukrainiens exploitant les difficultés défensives du côté droit rhodanien. Un score qui aurait pu être bien plus lourd sans un grand Lopes (15e, 20e, 29e). Et, lorsque le même Moares a profité d'un contre et d'un Dubois loin au marquage pour doubler le score (54e, 0-2), on a senti que la soirée lyonnaise serait très compliquée.

L'entrée décisive de Depay

Heureusement pour l'OL, Moraes a manqué quelques instants plus tard la balle de 0-3 sur un nouveau contre où la défense lyonnaise était dépassée (64e). Clairement le tournant de cette seconde période avec l'entrée en jeu de Depay (62e). Remplaçant au coup d'envoi, le Néerlandais a permis à Lyon de retrouver ses automatismes offensifs en se retrouvant à l'initiative de toutes les occasions de la fin de partie, en apportant vivacité, créativité et prise d'initiatives. Et c'est tout l'OL qui a suivi le pas. Après deux occasions pour Dembélé (67e) et Mendy (68e), le premier a enfin été récompensé en trouvant la faille de la tête sur un centre de Fekir (70e, 1-2).

Même sans public, le stade étant à huis-clos, les joueurs de Bruno Genesio ont su mettre de la folie pour égaliser, seulement deux minutes tard, grâce à Dubois. Coupable sur les deux buts ukrainiens, l'ancien Nantais s'est retrouvé aux avant-postes sur un centre d'Aouar pour remettre l'OL d'aplomb (72e, 2-2). A partir de cet instant, le match est devenu - encore plus - fou, les deux équipes cherchant la victoire à tout prix.

Si les Lyonnais ne sont pas passés loin avec une parade de Pyatov devant Dembélé (78e), un gros raté de Depay (80e) et des frappes non cadrées de Mendy (87e) ou Fékir (88e), c'est bien le Shakhtar qui en était le plus près. Notamment sur la frappe de Kayode sur la barre, parfaitement servi par une talonnade de Marlos. Une mi-temps chacun, un point chacun. Finalement, ce nul est logique. Mais frustrant.

https://imgresizer.eurosport.com/unsafe/0x0/filters:format(jpeg):focal(1739x275:1741x273)/origin-imgresizer.eurosport.com/2018/10/02/2432368.jpg
Ligue 1
L'OL a cru tout gâcher, mais il renoue avec le succès
18/10/2020 À 12:53
Ligue 1
Diallo à Strasbourg, l'histoire d'un transfert polémique
17/10/2020 À 12:30