Getty Images

Tous broyés par Messi au Camp Nou... Et van Dijk ?

Tous broyés par Messi au Camp Nou... Et van Dijk ?

Le 01/05/2019 à 09:05Mis à jour Le 01/05/2019 à 18:47

LIGUE DES CHAMPIONS - Élu meilleur joueur de Premier League par ses pairs dimanche, le défenseur de Liverpool Virgil van Dijk va passer un énorme test au Camp Nou, où les Reds affrontent le Barça en demi-finale aller ce soir (21h) et où de nombreux défenseurs se sont déjà effondrés.

Jérôme Boateng vous le dira : on peut être considéré comme le meilleur défenseur du monde et voir sa réputation détruite au Camp Nou. Personne, même quatre ans après, n’a oublié les images du champion du monde allemand, tombé au sol après un dribble supersonique de Lionel Messi. Ce titre de meilleur défenseur du monde, Virgil van Dijk peut sans doute y prétendre aujourd’hui. Il reste malgré tout au défenseur de Liverpool à passer un grand test : contenir l’armada du Barça dans son antre.

La Premier League, le Néerlandais en a déjà fait son affaire. Salué par son entraîneur Jürgen Klopp, qui a qualifié sa saison d’"exceptionnelle", Van Dijk a en plus été consacré par ses pairs, qui lui ont attribué dimanche le titre de joueur de l’année PFA - le premier défenseur à l’obtenir depuis John Terry, en 2005. Juste récompense pour le patron d’une défense ayant cumulé 19 clean sheets (match sans but concédé, ndlr) en Premier League et n’ayant encaissé que 20 buts en 36 rencontres - meilleur total du Royaume, devant Manchester City (22). Patron qui affiche un ratio de duels gagnés de 77%, et qui n'a pas été dribblé une seule fois en Championnat depuis mars 2018 - soit 45 matches !

Nombreux à s’être manqués avant lui

Meilleur défenseur d’Angleterre, "Big Virg" doit désormais conquérir l’Europe. Il n’est pas passé loin l’an dernier, au bout d’une campagne perdue en finale contre le Real (1-3) au cours de laquelle il s’était montré solide sans être magistral. Cette année, le géant (1,93m) a placé la barre plus haut : non content d’être intraitable défensivement (Liverpool n’a encaissé que 5 buts en 10 rencontres de C1), il s’est en plus permis d’inscrire des buts importants, notamment lors du retour face au Bayern en 8es (1-3) ou contre le FC Porto (1-4).

Virgil van Dijk of Liverpool celebrates after the UEFA Champions League Quarter Final second leg match between Porto and Liverpool at Estadio do Dragao on April 17, 2019 in Porto, Portugal.

Mais voici venue l’heure de se déplacer au Camp Nou. Un lieu où nombre de défenseurs, prometteurs ou confirmés, se sont effondrés. Il y a eu Boateng. Mais pas seulement. Récemment, on pense à la défense intraitable de la Juve, démantelée par l’Argentin en 2017 (2 buts pour une victoire 3-0). Ou bien la paire Thiago Silva - Marquinhos, dépassée lors de la fameuse remontada (6-1), la même saison. Ou encore l’international anglais Chris Smalling, si confiant avant le déplacement de Manchester United au Camp Nou cette saison au point d’adresser un "Bring it on" ("Je t’attends") au quintuple Ballon d’Or, mais impuissant lui aussi (3-0). La liste étant, évidemment, non exhaustive.

Pour autant, Virgil van Dijk n’en fait pas une affaire personnelle. Questionné sur le moyen de stopper Messi, l’ancien de Southampton l’a joué collectif : "Je ne sais pas. Ça va être très dur de l’arrêter. Je pense que c’est le meilleur joueur du monde, mais nous verrons. Ça sera une belle confrontation pour nous tous. Ça n’est jamais du un contre un, jamais moi contre un attaquant en particulier. C’est toujours nous, contre tout le monde, et je pense que c’est le seul moyen de défendre correctement."

Le souvenir de 2013

Le capitaine des Reds pourra s’appuyer sur un souvenir : celui de la saison 2013-2014. À l’époque au Celtic Glasgow, il avait rencontré le Barça par deux fois, en phase de groupes. Intraitable au match aller, perdu 1-0 par les Bhoys en fin de match après un but de Fabregas, il s’était révélé aux yeux de l’Europe, grâce à son agressivité, son sens de l’anticipation, et sa qualité de relance, même si celle-ci n’avait pas été beaucoup mise en valeur ce soir-là. Les supporters de Liverpool rediffusent d’ailleurs des extraits de la rencontre sur tous leurs réseaux sociaux, depuis l’annonce du tirage…

Le retour, au Camp Nou, s’était avéré bien plus compliqué. Écrasé 6-1, le Celtic avait sombré, et "VVD" avec lui. Et pourtant, il manquait quelque chose au Barça lors de ces deux confrontations. Blessé, Messi n’avait pas joué la phase de groupes. Un vrai défi se dresse maintenant devant le meilleur défenseur de Premier League : ne pas connaître le même sort que la grande majorité des défenseurs avant lui, et sortir indemne d’un match face au meilleur joueur du monde, chez lui.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0