Getty Images

Manchester United - PSG : Ces erreurs que Paris n'a plus le droit de commettre

Ces erreurs que le PSG n'a plus le droit de commettre

Le 12/02/2019 à 10:20Mis à jour Le 12/02/2019 à 16:08

LIGUE DES CHAMPIONS - Le Paris Saint-Germain va devoir prouver qu'il a retenu les leçons de ses échecs passés pour franchir l'obstacle Manchester United en 8e de finale. Le club de la capitale a affiché une progression dans certains domaines lors de la phase de poules. Mais il devra impérativement la confirmer à Old Trafford, où ses lacunes récurrentes seront mises à rude épreuve.

Un manque de caractère

  • Pourquoi ce constat ?

C'est une tendance générale dans les campagnes européennes du PSG. Le club de la capitale a trop souvent affiché des lacunes mentales et une incapacité à se révolter dans la difficulté, en particulier à l'extérieur. Le nul héroïque décroché en infériorité numérique face à Chelsea à Stamford Bridge en 2015 (2-2 a.p.) semblait à l'époque faire figure de pas en avant dans ce domaine. Mais il restera l'exception qui confirme la règle. Les défaites face à Manchester City (1-0), Barcelone (6-1) et dans la double confrontation face au Real (3-1, 1-2) n'ont fait que confirmer le manque de caractère du PSG.

  • Comment y remédier ?

La phase de poules promettait d'être riche en enseignements sur les progrès mentaux du PSG avec trois déplacements délicats. Si la défaite à Liverpool s'est inscrite dans la continuité des précédentes éditions, le nul décroché à Naples (1-1) et la victoire à Belgrade (1-4), ont montré une avancée dans la capacité des Parisiens à répondre dans des contextes plutôt hostiles et dans une situation délicate, où la défaite était quasiment interdite. Il en sera de même à Manchester. Et la faculté des Parisiens à confirmer cette progression aperçue lors du premier tour sera essentielle pour accéder aux quarts.

Un manque d'engagement

  • Pourquoi ce constat ?

Gagner une Ligue des champions, c'est un combat de haute lutte. Le talent est nécessaire mais il ne suffit jamais. Il faut un engagement physique de tous les instants et Paris a souvent payé de ne pas être à la hauteur dans ce domaine. L'humiliation subie à Barcelone (6-1) en avait été l'exemple le plus criant. Le match retour au Parc face au Real la saison passée (1-3) l'a rappelé. Sa défaite à Liverpool lors de la 1re journée de la phase de poules de l'édition actuelle l'a confirmé (3-2). Le talent du PSG ne fait pas de doute. Mais il n'a que trop rarement été à la hauteur dans le duel physique.

Neymar au PSG lors du match contre Liverpool

Neymar au PSG lors du match contre LiverpoolEurosport

  • Comment y remédier ?

Si le PSG a su se remettre dans la course aux huitièmes de finale, c'est surtout parce qu'il a haussé son niveau d'intensité. Lors du match au Parc face à Liverpool en particulier (2-1). Paris avait rarement mis autant d'agressivité que dans cette rencontre face aux Reds. Il avait courbé l'échine jusqu'au bout sans jamais céder, avec une grinta et une solidarité qui contrastaient singulièrement avec le match aller à Anfield. C'était un progrès, même si le Parc des Princes lui offrait un contexte plus favorable. A Old Trafford, il lui faudra répondre dans une ambiance plus hostile.

Un manque de culture tactique

  • Pourquoi ce constat ?

C'est un problème récurrent au PSG. Il y avait eu ce changement de schéma et le passage au 3-5-2 qui avait totalement désorganisé l'équipe de Laurent Blanc sur le terrain de Manchester City (1-0). Il y a eu Barcelone (6-1), où le coaching d'Unai Emery avait condamné Paris à subir les assauts barcelonais en fin de match. Il y a eu Madrid aussi, où l'Espagnol s'était montré incapable de répondre au changement de système opéré par Zinédine Zidane qui avait permis au club merengue de prendre le dessus dans le jeu et inscrire deux buts déterminants dans le money-time (3-1).

Unai Emery avec Zinedine Zidane lors de PSG - Real Madrid, 2018

Unai Emery avec Zinedine Zidane lors de PSG - Real Madrid, 2018Getty Images

  • Comment y remédier ?

Thomas Tuchel devra faire mieux que ses prédécesseurs dans ce domaine, même si les joueurs ont aussi leur part de responsabilité. L'Allemand a fait ce qu'il a pu avec un effectif démuni au milieu pendant la phase de poules. Et il s'en est assez remarquablement tiré. Tant face à Naples (2-2), où il a su corriger le tir en passant à une défense à trois après une première période désastreuse, que contre Liverpool, où son système, et notamment le positionnement de Marquinhos pour neutraliser Roberto Firmino, ont été précieux pour le PSG (2-1). Plutôt prometteur avant Manchester.

Un manque d'humilité

  • Pourquoi ce constat ?

D'une manière ou d'une autre, le PSG se voit plus beau qu'il ne l'est en réalité. Son recrutement clinquant sous l'ère QSI a très souvent suffi à en faire un prétendant au titre de champion d'Europe. Mais du papier au terrain, il y a un pas monumental qu'il n'a jamais su franchir. La saison passée en a été le parfait exemple. Entre un Real alors double tenant du titre et douze fois vainqueur de l'épreuve et un PSG qui n'a jamais dépassé les demi-finales de la compétition, c'est bien le club merengue qui faisait profil bas pendant que Paris clamait son ambition. Et oubliait d'être humble.

  • Comment y remédier ?

Un pas en avant a déjà été fait. Pour la première fois, le PSG a été réellement mis en difficulté durant la phase de poules. Il a été contraint de se remettre en question et de revenir à certaines valeurs fondamentales avec un certain succès face à Liverpool et Naples. Ça lui avait fait du bien de se retrouver dans ses petits souliers en voyant le spectre d'une élimination prématurée. Paris est capable d'afficher cet état d'esprit qui lui a régulièrement fait défaut dans ses grands rendez-vous européens. Il doit s'appuyer sur cette référence pour aborder son rendez-vous à Manchester.

Marquinhos et Thiago Silva se congratulent lors de PSG - Liverpool en Ligue des champions.

Marquinhos et Thiago Silva se congratulent lors de PSG - Liverpool en Ligue des champions.Getty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313