Getty Images

Paris est revenu grandi de l'enfer

Paris est revenu grandi de l'enfer

Le 11/12/2018 à 22:56Mis à jour Le 12/12/2018 à 00:26

LIGUE DES CHAMPIONS - Le PSG s'est imposé sur la pelouse de l'Etoile Rouge de Belgrade (1-4), mardi, lors de la dernière journée de la phase de poules. Les Parisiens terminent à la première place du groupe C. Dans le sillage de Kylian Mbappé, ils ont débuté le match de la meilleure des manières. Et si les Serbes ont réagi après la pause, Paris a vite repris la direction des opérations.

Le PSG avait son destin en main. Il l’a saisi avec poigne. Impériaux en première période, puis solides en deuxième malgré un trou d’air d’une dizaine de minutes, les Parisiens se sont imposés sur la pelouse de l’Etoile Rouge, ce mardi à Belgrade (1-4). Ils décrochent ainsi leur septième qualification consécutive pour les huitièmes de finale de la C1, et terminent en prime premiers de leur groupe, devant le finaliste sortant, Liverpool, vainqueur 1-0 face au Napoli.

Paris a trouvé la faille dès la 10e minute (0-1), par l’intermédiaire d’Edinson Cavani, servi sur un plateau par Kylian Mbappé. Durant le premier acte, toutes les prises de balle de l’international français ont mis en danger l’arrière garde de l’Etoile Rouge. C’est finalement sur l’une de ses passes que Neymar a fait le break (0-2, 40e). Lancé sur la gauche, le Brésilien a repiqué dans l’axe, effaçant au passage trois défenseurs, avant de tromper Milan Borjan, qui s’était couché sur l’une de ses feintes. Juste avant la pause, l’inévitable Mbappé a eu une balle de 0-3… mais il a trop fermé son pied, dans un angle fermé.

Mbappé récompensé de son match

En début de seconde période, le vent de la révolte a soufflé sur le Marakana. L’Etoile Rouge s’est d’abord procurée une double occasion, à la 54e, avant de réduire l’écart deux minutes plus tard, sur une superbe volée du droit de Gobeljic (1-2, 56e), consécutive à un centre dévié par Thiago Silva. Un peu fébriles pendant quelques instants, à l’image d’un Presnel Kimpembe auteur d’une erreur technique à la 59e, les Parisiens ont rapidement remis le pied sur le ballon… puis sur l’accélérateur.

Kherer (62e) et Mbappé, après un petit festival (63e), ont sollicité le portier adverse, avant que Cavani ne se montre à son tour dangereux, d’un coup de tête juste au-dessus (69e). La délivrance est venue de Marquinhos, buteur de la tête sur un coup franc de Di Maria (74e, 1-3). Dans le dernier quart d’heure, Mbappé a d’abord failli aggraver le score, sur un centre de Cavani, mais Borjan l’a devancé (79e). Il a fini par participer à la fête, dans les arrêts de jeu (1-4, 90e+1). Juste récompense de son très bon match.

Pour la première fois depuis son retour en Ligue des champions en 2012-2013, le PSG abordait la sixième journée de la phase de groupes sans la certitude de passer au prochain tour. Avec au-dessus de sa tête, un immense camouflet sportif et économique en guise d’épée de Damoclès, il a été à la hauteur de l’événement. Les Parisiens connaîtront leur adversaire en huitièmes de finale le 17 décembre prochain.

0
0