Getty Images

Paris, un vrai test sans droit à l’erreur

Paris, un vrai test sans droit à l’erreur

Le 24/10/2018 à 00:03Mis à jour Le 24/10/2018 à 00:28

LIGUE DES CHAMPIONS - Le PSG passe une nouvelle fois au révélateur européen face à Naples, lors de la 3e journée de la Ligue des champions. C'est un vrai test pour l'équipe parisienne, qui n'a pas le droit de se manquer et doit montrer qu'elle a appris de son revers à Liverpool.

Le contexte

C'est une belle affiche européenne. Mais c'est aussi et surtout, un rendez-vous déjà crucial pour le PSG, qui s’offre une semaine passionnante avec son déplacement à Marseille dimanche. Le plus important est cependant bien le match de ce mercredi. Paris n'a en effet déjà pas le droit à l'erreur à l'heure de recevoir Naples, qui a battu Liverpool (1-0) lors de la dernière journée pour prendre la tête de la poule. Une défaite plomberait les chances de qualification du club parisien. Oui, rien que cela. Déjà battu en Angleterre lors de la première journée (3-2), le champion de France peut en effet difficilement laisser filer à nouveau des points face à un rival direct dans la course aux 8es de finale. Surtout à domicile.

Pour le PSG - troisième du groupe C avec 3 points comme Liverpool -, il n'y a pas que l'enjeu du classement. C'est aussi une question d'état d'esprit. Face aux Reds, les vieux démons ont resurgi. Les coéquipiers de Neymar ont montré une nouvelle fois leur incapacité à élever le ton dans l'engagement et l'agressivité face à un adversaire d'une dimension européenne. Il va falloir montrer un autre visage. La capacité du PSG à maintenir ce contre-pressing voulu par Thomas Tuchel sera ainsi notamment observé. "On commence trois semaines très, très importantes", a insisté l'entraîneur parisien. "Parce que nous jouons deux fois contre Naples, contre Marseille dimanche, contre Lille et Monaco, c'est très important que nous jouions à notre top niveau".

Paris ne pourra en effet pas se permettre de ne pas être au sommet. Naples, dauphin de la Juve en Serie A, est un sérieux client. C’est clairement un vrai test. Pour les joueurs du PSG mais aussi leur coach. Le technicien allemand, privé de Thiago Silva (ischio-jambiers), défie en effet Carlo Ancelotti, qui a été sur le banc parisien de 2011 à 2013. Or l'Italien a une revanche à prendre après avoir été corrigé 3-0 avec le Bayern Munich lors de son dernier passage au Parc, un revers qui lui avait coûté sa place. Mais Paris n'est pas en reste question revanche.

Vidéo - Tuchel : "Ce sera un duel très décisif"

02:40

Le joueur à suivre : Edinson Cavani

C'est un match forcément particulier pour lui. Edinson Cavani va retrouver le Napoli, où il a évolué de 2010 à 2013. C’est à cette époque qu’il a commencé à se bâtir sa réputation de machine à buts. Moins impressionnant depuis le début de la saison (6 buts en 9 matches toutes compétitions confondues), El Matador connait une période plus compliquée en termes d'efficacité. Et sa relation sur le terrain avec Neymar et Kylian Mbappé pose question. Mais l'avant-centre aura à cœur de corriger le tir contre son ancienne équipe et sera forcément sous le feu des projecteurs.

Vidéo - Groupe C - Tuchel : "Pour Cavani, le but va arriver"

01:10

Trois stats à avoir en tête

  • 30.

Avec 30 buts en Ligue des champions, Neymar a égalé Kaka lors de la dernière journée. Il pourrait ce mercredi devenir le Brésilien ayant marqué le plus de buts dans l'histoire de la C1.

  • 4.

Lorenzo Insigne a inscrit quatre buts lors de ses six derniers matches de Ligue des champions. Plus que sur ses 15 premiers matches dans la compétition…

  • 4.

Naples a remporté ses quatre derniers matches contre des équipes françaises en Coupe d'Europe. Le Napoli reste sur deux victoires contre Marseille lors de la phase de poules de la C1 en 2013-14. Et deux autres contre Nice la saison passée lors des barrages.

Ils ont dit

  • Thomas Tuchel (entraîneur du PSG)
" Nous n'avons pas une très bonne expérience en Ligue des champions, ce n'est pas une habitude d'être en demi-finale, en quart de finale, en finale. C'est pour ça que c'est super difficile dans cette compétition de s'améliorer et d'avoir des résultats. C'est vraiment très important que les clubs aient beaucoup d'expérience pour s'améliorer, pour grandir. Nous n'avons pas beaucoup de cette expérience, et c'est pour ça que c'est très difficile."
  • Carlo Ancelotti (entraîneur de Naples)
" Je garde un très bon souvenir du temps que j'ai passé ici, ça a été un très bon moment pour améliorer mon expérience, ma connaissance du foot"

Vidéo - Insigne et Verratti, unis par le lien du tatouage

01:13

Notre avis :

Il y a le besoin de résultat. Mais aussi la nécessité de montrer que le PSG a retenu la leçon. Et c’est peut-être sur ce point que l'on attend le plus les champions de France. En comparaison avec le match à Liverpool, Thomas Tuchel a eu plus de temps pour inculquer ses principes de jeu à ses joueurs. Mais si Paris se balade en L1 où il accumule les victoires, tout n'est pas encore parfait, la première mi-temps face à Lyon est là pour le rappeler. Il y a cependant des raisons d'espérer autre chose de la part de ce PSG version Tuchel.

Vidéo - Tuchel: "Personne n'aime perdre mais c'était nécessaire"

02:19
Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0