Didier Quillot, le directeur général de la Ligue française de football (LFP), monte au créneau contre la possible réforme de la Ligue des champions. "On sait très bien qu'il y a des points qui sont des points durs, qui sont le nombre de matches, les matches le week-end dont nous ne voulons absolument pas (...) ou la création d'une Ligue de facto fermée, nous n'en voulons pas", a insisté le dirigeant français devant plusieurs médias, dont l'AFP.
"Nous ne voulons pas mettre en difficulté nos recettes, nos droits TV et donc si l'on fait cela, c'est qu'on considère qu'il y a un risque de déséquilibre systémique. Les droits TV ne montent pas jusqu'au ciel, le marché n'est pas extensible à l'infini", a martelé le responsable de la LFP qui a obtenu, il y a un an, des droits télévisuels record pour le championnat de France, de plus de 1,1 milliard par saison pour la période 2020-2024.

La nouvelle C1 pourrait comprendre quatre poules de huit

Ligue des champions
Ce n'était pas leur finale : De Bruyne sorti sur K.-O., Thiago Silva 40 minutes et puis s'en va
29/05/2021 À 19:51
Ce rassemblement mardi à Madrid avait des airs de veillée d'armes à 24 heures d'une réunion au plus haut niveau à Nyon, en Suisse, entre le comité exécutif de l'UEFA et la direction de l'association des Ligues professionnelles European Leagues, pour une "discussion générale sur l'avenir du football professionnel en Europe". Selon plusieurs médias, l'association européenne des clubs de football (ECA) et son président Andrea Agnelli (Juventus Turin), présent mardi à Madrid, ont avancé leurs pions ces dernières semaines pour lancer une nouvelle Ligue des champions à partir de 2024, s'apparentant à une ligue fermée favorable aux clubs les plus puissants.

Aleksander Ceferin, le président de l'UEFA, tenant le prestigieux trophée de la Ligue des champions.

Crédit: Getty Images

La nouvelle C1 pourrait comprendre quatre poules de huit, ce qui multiplierait les matches européens, ainsi qu'un système permettant aux cinq meilleures équipes de chaque poule d'être directement qualifiées pour l'édition suivante, indépendamment de leur classement en championnat. Ces informations ont suscité un tollé auprès des clubs les plus modestes mais aussi des Ligues organisatrices des championnats nationaux qui craignent de voir leurs compétitions dévaluées.
Ligue des champions
Paris aura droit à des retrouvailles pimentées face au Barça
14/12/2020 À 11:24
Ligue des champions
Les pronos de la semaine : l’Atlético va faire le boulot
08/12/2020 À 07:25