Un fiasco qui marque un tournant. Plus d’un an après son intronisation aux commandes de la Juventus à la place de Massimiliano Allegri, Maurizio Sarri n'est clairement pas assuré de continuer sur le banc du club italien la saison prochaine. Quelques heures après la sortie prématurée de sa Juve en 8e de finale de la Ligue des champions, malgré sa victoire à Turin (2-1), le sort du technicien de 61 ans va être scellé dans les prochains jours par la direction de la Juventus selon l’ensemble de la presse italienne.

Ligue des champions
Ça donne quoi le documentaire consacré au PSG sur Amazon Prime ?
18/09/2020 À 17:31

Celle-ci a d'ailleurs tiré à boulets rouges sur le technicien à la cigarette, coupable idéal car capitaine d'un vaisseau fantôme. Samedi, les titres les plus importants de la presse sportive italienne ont été clairs : Sarri va prendre la porte. La Gazzetta dello Sport, Tuttosport et le Corriere dello Sport y sont chacun allés de leur une. "Notte Fonda" pour la Gazzetta, comprendre la nuit où la Juve a touché le fond. "Sarri out" pour le local Tuttosport. Et un "Adieu Maurizio" pour le Corriere dello Sport.

Inzaghi et Zidane candidats selon la Gazzetta

C’est la Gazzetta dello Sport : Sarri est menacé et deux noms ronflants sont déjà dans les starting-blocks pour sa succession : ceux de Simone Inzaghi et Zinedine Zidane. Tuttosport a également cité les noms des deux techniciens, sous contrats avec leurs clubs respectifs jusqu'en 2021 (Inzaghi) et 2022 (Zidane). Le journal spécialisé dans l'actualité du club piémontais a également ajouté le nom de Roberto Mancini, l'actuel sélectionneur de l'Italie.

Le premier a fait ses preuves avec la Lazio, notamment cette saison. Le second qu’on ne vous présente plus avait déjà été annoncé comme un possible successeur d’Allegri par le passé, avant qu’il ne reprenne les commandes du Real Madrid le 11 mars 2019. Fortement critiqué après l’élimination du Real Madrid face à Manchester City (2-1), Zidane reste un candidat naturel au poste d’entraîneur de son ancien club.

Interrogé sur son avenir par la presse madrilène, vendredi soir, le Français a semblé sûr de lui concernant sa continuité à la tête de la Casa Blanca. "Bien, je suis ici. Je suis l'entraîneur du Real Madrid et je le resterai jusqu'à ce qu'il se passe quelque chose, et il n'y a pas d'autres questions à poser sur le sujet. Mais je suis là, ça c'est une chose certaine."

Agnelli laisse planer le doute, Sarri énervé quand on lui parle de son avenir

Vendredi soir, Andrea Agnelli, le président de la Juventus, a pris la parole au micro de Sky Sport Italia, le diffuseur de la Ligue des champions de l'autre côté des Alpes. Le dirigeant est resté vague sur l'avenir de son technicien. "Le bilan se fera dans les prochains jours avec les dirigeants, le coach. On devra savoir comment retrouver l'enthousiasme", a souligné le patron de la Juve qui a ensuite tiré le bilan de la saison.

"Il est doux-amer. C'est un excellent résultat d'avoir remporté le Scudetto pour la neuvième fois consécutive. Mais, en Ligue des champions, c'est décevant. Et pour tout le monde. Sortir ainsi contre Lyon nous déçoit. Il nous faudra quelques jours pour comprendre comment repartir la saison prochaine", a-t-il ajouté.

Du côté de Sarri, sa réaction a semblé un peu étonnante après la sortie de route de son équipe. "Je ne suis pas dévasté par cette élimination, je suis plutôt content de notre performance", a-t-il observé. Puis, il a semblé un peu plus sec au moment d'évoquer son avenir. "Je ne m'attends à rien : j'ai un contrat et je vais le respecter. En posant des questions sur mon avenir, vous offensez la direction du club. Si j'étais eux, j'interviendrais..."

Penalty "fou" et arbitre "dépassé" : Sarri charge l'arbitrage

Ligue des champions
"Moi, je l'aurais mis dans les filets" : Blatter ironise sur le tir manqué de Mbappé en finale
28/08/2020 À 09:18
Ligue des champions
Le monde d'après sans les idoles d'avant
25/08/2020 À 10:34