Football
Ligue des champions

Felix et la déconstruction du mythe Ronaldo

Partager avec
Copier
Partager cet article

Joao Felix versus Cristiano Ronaldo

Crédits Eurosport

ParJulien Pereira
18/09/2019 à 17:34 | Mis à jour 18/09/2019 à 17:35
@Jap_Pereira

LIGUE DES CHAMPIONS – Ce mercredi soir, lors d'Atlético – Juventus, João Felix retrouve son idole et, aussi, celui que l'on ne cesse de dresser comme son modèle à suivre. Pourtant, le prodige portugais ne ressemble pas beaucoup à Cristiano Ronaldo. Et c'est tant mieux.

João Félix ne pouvait pas échapper à cette manie footballistique. Surtout pas lui. Encore moins dans un pays où Cristiano Ronaldo a assouvi tellement de fantasmes que l'on se demande, déjà, qui sera capable d'en faire autant après lui. Le prodige de l'Atlético fait partie de ces "successeur de" que l'on désigne sur peu de fondements.

Felix : "Le prix du transfert ? C'est un truc de marché"

00:00:13

Football

Coronavirus : le match Liverpool-Atletico serait lié à "41 décès supplémentaires"

24/05/2020 À 18:48

Le 3 juillet dernier, lorsqu'il s'est officiellement engagé en faveur du club madrilène, le jeune joueur est devenu "le nouveau Ronaldo", sans que personne ne sache réellement ce que cela voulait dire. Mais pour lui, les Colchoneros avaient versé un montant qu'aucun autre club n'avait déboursé pour un joueur portugais auparavant. Et Felix a hérité d'un statut parce qu'il a rapporté 126 millions d'euros à un club de Lisbonne.

Felix, l'anti-Ronaldo ?

Qu'a-t-il d'autre en commun avec l'idole ? Pas grand-chose. Il y a un an et demi, lui n'était pas encore un footballeur professionnel et s'est révélé sur des standards (17 buts de janvier à juin) établis en six mois, que Ronaldo avait mis trois saisons à atteindre. Il a grandi dans un confort, ses parents pouvaient assumer les 1300 kilomètres hebdomadaires qu'il devait faire pour rejoindre le centre de formation du FC Porto. Là où le quintuple Ballon d'Or a bâti sa mentalité sur la précarité qu'il a vécue à son plus jeune âge.

C'est parce que João Félix n'est pas le même homme qu'il ne sera pas le même joueur. C'est aussi parce qu'il n'est pas le même joueur qu'il est fâcheux d'en faire un épigone. Sur le terrain, d'un point de vue purement technique, le surdoué de Viseu présente moins de faille que n'en avait son compatriote au même âge. Tactiquement et physiquement, sa marge de progression est importante. Mais l'essentiel n'est peut-être pas là.

"João Felix deviendra un joueur de classe mondiale"

00:00:44

Son cap, à lui, doit être de déconstruire le mythe auquel il a été assimilé. Et qu'il a édifié de lui-même, aussi. En mai dernier, il avait raconté sa rencontre avec CR7 dans le cadre de sa première convocation en équipe nationale. "C'était étrange, je ne l'avais jamais vu d'aussi près, avait-il confié à Benfica TV. C'était étrange mais c'était un rêve devenu réalité. Je ne me souviens même pas de ce qu'il a dit car sur le moment, je ne pensais qu'au fait d'être à côté de lui."

Contexte encombrant ou idéal ?

Il était d'ailleurs assez cocasse de voir à quel point ce discours avait évolué lors de sa conférence de presse de présentation, à l'Atlético, là où il devait absolument limiter les références à celui qui a fait les beaux jours du club rival et les cauchemars des supporters rojiblancos : "Je suis ici pour écrire mon histoire, pour frapper les esprits en tant que João Félix, avait-il débité. Ces comparaisons sont agréables, mais Cristiano c'est Cristiano et je veux être moi-même."

Hasard du calendrier, son équipe reçoit la Juventus Turin, ce mercredi soir (21h00), pour débuter sa campagne de Ligue des champions. Six mois après l'affront subi par l'Atlético, éliminé en huitième de finale par un triplé de Ronaldo, le contexte est pesant. Diego Simeone l'a encore alourdi, samedi dernier, sur le terrain de la Real, en remplaçant sa recrue phare à l'heure de jeu. Et en le visant explicitement ensuite : "Nous avons de jeunes joueurs qui doivent peser davantage." Tout est maintenant réuni pour que Felix devienne celui qu'il doit être.

João Felix et Cristiano Ronaldo lors d'un match de l'ICC entre l'Atlético et la Juventus

Crédits Getty Images

Serie A

A la Juve, les joueurs et Sarri renoncent à quatre mois de salaire

28/03/2020 À 20:27
Ligue des champions

Klopp : "Je ne comprends pas pourquoi l'Atlético joue comme ça"

12/03/2020 À 00:01
Dans le même sujet
FootballLigue des championsJuventus TurinAtlético Madrid
Partager avec
Copier
Partager cet article
Pariez sur le Football avec Winamax
Vmfd Zalgiris
1
1.30
Vilniaus Riteriai
PAOK Thessaloniki
Olympiacos Piraeus
Incheon United FC
Pohang Steelers
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313

Dernières infos

Ligue 1

Aulas insiste et réclame une assemblée générale de la LFP pour une reprise de la L1

IL Y A 6 MINUTES

Vidéos récentes

Football

Ligue des champions - Prosinecki, vainqueur en 1991 contre l'OM : "Une immense génération de

00:01:16

Les plus lus

Transferts

Une pépite et trois indésirables : le deal improbable imaginé par Zidane pour arracher Pogba

HIER À 15:03
Voir plus