Maurizio Sarri, votre relation avec Cristiano Ronaldo est-elle apaisée ?
Maurizio Sarri : On a un bon rapport. S'il est sorti fâché, ça signifie qu'il est motivé même s'il a tout gagné. Ça me va très bien. Ca fait 25 ans que je vois des joueurs sortir mécontents, ça ne me fait plus grand-chose.

Groupe D - Sarri n'a aucun problème avec Ronaldo

Ligue des champions
Neymar : "C'est la saison où je me sens le plus heureux"
27/04/2021 À 11:57
Les résultats de la Juventus sont bons mais dans le jeu, l'équipe semble avoir du mal à appliquer votre philosophie...
M.S. : L'équipe a ses propres caractéristiques. Avant j'étais un taliban parce que je voulais jouer mon football et maintenant ça ne va pas parce que je fais jouer l'équipe en fonction de ses caractéristiques... Moi aussi je voudrais voir l'équipe avoir plus de continuité sur certains aspects. On peut s'améliorer sur beaucoup de choses, mais encore une fois, seulement en fonction des caractéristiques qu'on a. Je ne peux pas, par goût personnel, aller contre ces caractéristiques. Une équipe s'accompagne, avec quelques idées.

Maurizio Sarri et Cristiano Ronaldo, lors de la séance d'entraînement de la Juventus

Crédit: Getty Images

Comment allez-vous aborder la rencontre face à l'Atlético ?
M.S. : Je crois que c'est un match que l'on doit aborder sans trop de calculs. Et mentalement, on ne doit pas penser qu'on est qualifiés, sinon on est morts. On doit penser que la première place est fondamentale.
Que pensez-vous du jeu de l'Atlético ?
M.S. : L'Atlético a changé, ils font plus de passes, ils ont une meilleure qualité technique, un jeu différent de ce qu'ils faisaient dans le passé. Ils sont toujours difficiles à affronter. Que je me sente proche ou pas du football de Simeone, au bout du compte, ce sont des choix, des convictions individuelles. L'Atlético joue dans un contexte difficile et réussit à être compétitif chaque année en gagnant souvent des titres. Donc c'est un parcours qu'il faut saluer.
Peut-on s'attendre à voir un trio Ronaldo-Higuain-Dybala d'entrée ?
M.S. : C'est difficile de par leurs caractéristiques. Gonzalo est un pur attaquant, Ronaldo est l'avant-centre le plus fort du monde même s'il part de la gauche et Dybala est attaquant, pas N.10. A certains moments, on peut être disposé à tout donner, mais au bout du compte, on a trois attaquants très forts pour deux places.
Ligue des champions
Fin de C1 dans le flou pour Paris : les demi-finalistes potentiellement exclus, le Bayern repêché ?
19/04/2021 À 17:21
Ligue des champions
Côté Bayern, Goretzka et Hernandez "disponibles" pour le retour à Paris
12/04/2021 À 13:06