Getty Images

Le néant puis le miracle

Le néant puis le miracle

Le 10/12/2019 à 22:55Mis à jour Le 11/12/2019 à 00:56

LIGUE DES CHAMPIONS - C'est un petit hold-up réalisé par l'OL ce mardi au Groupama Stadium. Surclassés dans tous les secteurs en première période par Leipzig, les Lyonnais sont allés arracher un nul en fin de match grâce à un but de Memphis Depay, longtemps fantômatique (2-2). Grâce a ce score, l'OL termine 2e du groupe G puisque Benfica a corrigé le Zénith (3-0). Inespéré.

La médiocrité, puis une qualification presque tombée du ciel. Mené 0-2 par Leipzig sur sa pelouse après une première période catastrophique, l'Olympique Lyonnais a arraché son ticket pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions en revenant au score dans les derniers instants (2-2). Les Rhodaniens pourront remercier Benfica, qui a battu le Zenit Saint-Pétersbourg dans le même temps (3-0).

L'OL arrivera-t-il à expliquer comment il est allé chercher cette qualification ? Certainement. Mais il lui faudra se creuser la tête un bon moment pour trouver les arguments. Car cette frappe croisée à bout portant de Memphis Depay, à huit minutes du terme (2-2, 82e) est venue renverser le cours d'une soirée totalement irrationnelle pour offrir aux Gones une égalisation synonyme de qualification longtemps inespérée.

Vidéo - "La qualif' de l'OL est un hold-up : de tous les qualifiés, Lyon est de loin le plus faible"

01:52

Aouar relance tout

Inespéré, le mot est peut-être un peu faible. Car l'OL a affiché un niveau proche du néant dans le premier acte, ne mettant aucun des ingrédients nécessaires pour se construire un avenir européen. Les Gones ont multiplié les fautes techniques, fait peine à voir dans la construction du jeu et été sanctionnés sur deux penalties d'Emil Forsberg (0-1, 9e) et Timo Werner (0-2, 33e). De quoi rentrer aux vestiaires la tête bien basse.

Puis, après la pause, est venu le seul moment véritablement cohérent de cette rencontre. Une délicieuse frappe enroulée d'Houssem Aouar, venue récompenser le meilleur joueur lyonnais sur la pelouse mardi soir (1-2, 50e). Dans le même temps, Benfica a petit à petit pris le large sur le Zenit (3-0) pour rendre réelle l'hypothèse d'une qualification en cas de nul. Les hommes de Rudi Garcia n'ont ensuite pas vraiment poussé, et sont même passés près du pire sur quelques contres. Mais Depay, à côté de la plaque ou presque pendant 80 minutes, a fini par jouer le rôle du sauveur espéré.

Vidéo - Comme par hasard, c'est le seul joueur de champ formé au club qui a brillé...

01:48

Une scène surréaliste qui gâche tout

Puis le capitaine néerlandais a pris part - et c'était beaucoup moins prévu - à une échauffourée surréaliste qui a opposé plusieurs joueurs aux supporters lyonnais au coup de sifflet final, une banderole anti-Marcelo ayant mis le feu aux poudres. Un miracle a eu lieu le 10 décembre. Mais il a vite été effacé par des images proches du ridicule. Le signe que même quand tout va (plutôt) bien, tout va de travers à Lyon cette saison.

Anthony Lopes face aux supporters

Anthony Lopes face aux supportersGetty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0