Atalanta - Manchester City : 1-1

Un gardien blessé, un autre expulsé, et Manchester City a dû jouer plus de 10 minutes avec le latéral Kyle Walker dans les buts mercredi sur le terrain de l'Atalanta Bergame pour sauver un match nul 1-1 qui retarde sa qualification pour les 8e de finale de la Ligue des Champions. L'affaire s'est jouée à la 82e minute, quand Claudio Bravo a reçu un carton rouge pour une une sortie hors de sa surface non maitrisée devant Ilicic. Or, Bravo avait remplacé juste après la pause le gardien titulaire Ederson, blessé. Après un très long moment de confusion, Pep Guardiola a finalement fait sortir Mahrez pour faire entrer dans les buts... le latéral droit Walker, qui venait d'enfiler le maillot de Bravo.
Ligue Europa Conférence
Rennes à deux doigts de l'exploit...
HIER À 18:40
Walker a péniblement réussi son premier arrêt sur le coup franc frappé par Malinovsky puis, plus rien. Car l'Atalanta a très mal géré sa supériorité numérique alors que City a tout fait pour empêcher les Italiens de tirer. Et De Bruyne et les siens l'ont très bien fait puisqu'en un petit quart d'heure, Walker n'a eu qu'à cueillir un centre facile. Ce match nul change peu de choses aux positions dans le groupe C. Avec 10 points, City reste en tête et n'a plus besoin que d'un point pour passer. L'Atalanta de son côté n'a qu'un seul point, celui pris mercredi, mais il lui permet de croire encore à la qualification, qui ne pourra arriver qu'en cas de victoires lors des deux dernières journées.
Avant les péripéties du dernier quart d'heure, le match avait été découpé en deux parties distinctes. La première a été entièrement pour les Anglais. Dès la 7e minute, ils ont ouvert la marque par Sterling, impitoyable sur une talonnade de Gabriel Jesus. Mais c'est le Brésilien qui a fait basculer le match en manquant totalement, juste avant la pause, un penalty accordé pour une main d'Ilicic. Le match a alors changé de physionomie et la deuxième période a été beaucoup plus équilibrée, voire dominée par les Bergamasques, qui ont égalisé par Pasalic, d'un beau coup de tête sur un superbe centre de Gomez (49e).

Kyle Walker a fini dans le but de Manchester City

Crédit: Getty Images

Leverkusen - Atlético : 2-1

L'Atlético Madrid s'est fait surprendre mercredi à Leverkusen, qui n'avait pas encore marqué un point en trois matches, et a manqué l'occasion de se qualifier pour les 8e de finale en s'inclinant 2-1. Derrière la Juve déjà qualifiée, les Colchoneros sont toujours deuxièmes avec 7 points, mais restent sous la menace de Leverkusen et du Lokomotiv Moscou (3 points chacun), et devront gérer un déplacement périlleux à Turin.
L'Atlético, pourtant meilleure défense de la Liga, s'est laissé surprendre une première fois en toute fin de première période, en encaissant un but naïvement. Thomas Partey, pas vraiment sous pression sur un corner, a voulu dégager un ballon de la tête: il a complètement dévissé sa frappe et trompé son propre gardien Jan Oblak, médusé! (1-0, 41e). Peu après la reprise, Simeone a décidé de réagir. Il a fait entrer Thomas Lemar, un milieu de terrain, à la place du latéral gauche Renan Lodi, qui avait été l'ange gardien de l'ailier Karim Bellarabi depuis le début du match.
Le changement tactique a-t-il été mal géré par les joueurs? Dans la foulée, Bellarabi s'est retrouvé seul sur son aile, et a pu servir tranquillement Volland. Mario Hermoso a manqué l'interception, et Felipe, au marquage de Volland, a été impuissant à empêcher l'Allemand d'armer son tir. L'ex-international a battu Oblak de près (2-0, 55e). Alvaro Morata, l'auteur du but de la victoire à l'aller, a failli renverser le match dans le temps additionnel. Alors que Madrid profitait d'une supériorité numérique après l'exclusion de Nadiem Amiri pour un tacle dangereux (85e), il a marqué à la 90e+4 (2-1). Dans la minute suivante, il s'est de nouveau retrouvé seul face au gardien Lukas Hradecky, qui a réussi la parade parfaite pour sauver les trois points de son équipe.

Thomas Partey

Crédit: Getty Images

Etoile Rouge de Belgrade - Tottenham : 0-4

Tottenham a nettement battu l'Etoile rouge de Belgrade (0-4) mercredi soir dans la capitale serbe et entrevoit désormais une qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions. Face à un adversaire qui a sans doute disputé son pire match en C1, les hommes de Mauricio Pochettino ont déroulé leur football.
Son Heung-Min (57e, 61e), Giovani Lo Celso (34e) et Christian Eriksen (85e) ont permis au finaliste de l'édition précédente de la C1 de soigner sa différence de buts -- 9-0 sur les deux rencontres avec le champion serbe -- et d'effacer en grande partie le souvenir de la déroute subie à domicile face au Bayern (7-2) au début de la compétition. Mieux encore, les Spurs se sont rassurés après des prestations désolantes contre Everton en championnat et Colchester en Coupe de la Ligue. Désormais, Tottenham tient fermement la deuxième place du Groupe B et peut assurer sa qualification dès le prochain tour avec la réception de l'Olympiakos.

Son Heung-Min

Crédit: Getty Images

Ligue Europa Conférence
Laborde, le "mort de faim" qui doit inspirer Rennes
HIER À 22:11
Ligue des champions
L'Atlético patine, Griezmann impuissant
HIER À 21:04