Après la MCN, la DIM pour le Paris Saint-Germain ? Non, le club de la capitale n’a pas signé un nouveau contrat de sponsoring avec une célèbre marque de prêt-à-porter. La DIM, c’est juste l’acronyme de son attaque : Angel Di Maria, Mauro Icardi et Kylian Mbappé. Les absences répétées d’Edinson Cavani et Neymar Jr. en raison de blessures ont poussé Thomas Tuchel à repenser ses cartouches offensives. Et ces trois-là pourraient à nouveau être alignés d’entrée contre Bruges mercredi (21h). Cette attaque pourra-t-elle, à terme, devenir celle alignée toute les semaines par l’entraîneur allemand ?

Icardi et Mbappé (PSG) bourreaux de l'OM

Crédit: Getty Images

Ligue 1
Une minute de silence en hommage à Maradona avant PSG-Bordeaux
IL Y A 10 HEURES

Le moins que l’on puisse dire c’est que les calculs sont bons pour ce trio offensif. Sur les neuf buts marqués lors des trois premiers matches de phase de poule du PSG, la DIM en a planté huit. Et toutes compétitions confondues, Di Maria, Mbappé et Icardi ont marqué à eux trois 22 des 32 buts inscrits par le club de la capitale. La saison dernière, Mbappé et Di Maria avaient marqué cinq buts à eux deux lors des six matches de phases de poule. Autant que Neymar à lui tout seul. Cavani en avait marqué deux.

La répartition des buts du PSG sur les trois premiers matches de poule saison 2019-2020

Il va falloir compter sur ces trois-là dans les mois, voire peut-être les années à venir au Paris Saint-Germain. Sûrement plus que sur un Edinson Cavani - plombé par les blessures et en fin de contrat, et un Neymar Jr. - qui même s’il a rassuré sur sa saison au PSG, ne sait pas de quoi son avenir sera fait.

  • Kylian Mbappé, le carnivore

Le Real le veut, est même prêt à dépenser une grosse d’argent pour faire venir l’international parisien, mais il reste la chasse gardée du PSG. Blessé il y a quelques semaines, Mbappé a tenu à montrer, dès son retour, à ses coéquipiers, son coach et les supporters du club, qu’il était essentiel : et ça a donné un triplé contre Bruges, un doublé contre l’Olympique de Marseille. “Kyky” est un atout majeur du club - peu importe son poste - difficile de le déloger.

Mbappé célèbre sans trop d'effusions de joie son 9e but de la saison face à Dijon, lors de la 12e journée de Ligue 1

Crédit: Getty Images

  • Mauro Icardi, le renard

Arrivé cet été en prêt, Mauro Icardi a confirmé tout le bien que les suiveurs de Série A pensaient de lui. Une précision chirurgicale, un positionnement toujours efficace, l’Argentin s’est forgé une sacrée réputation de prédateur en France, et à raison. Moins généreux dans les efforts que Cavani, Icardi n’en est pour autant pas moins efficace. Sept buts et une passe décisive depuis le début de la saison : que demander de mieux ? Le partenariat pourrait même durer plus longtemps que prévu puisque le joueur aimerait rester à Paris, a-t-il confié à RMC mardi : "Nous verrons en fin de saison si je reste (...) Je ferai tout pour rester ici."

Icardi - Bruges-PSG - Champions League 2019/2020 - Getty Images

Crédit: Getty Images

  • Angel Di Maria, l’altruiste

Plus ou moins régulier ces dernières années au PSG, Di Maria a montré que le club pouvait compter sur lui cette saison. Et si El Angelito est aussi précieux que ça, c’est qu’il s’est complètement mis au service de ses deux coéquipiers : il délivre quatre passes décisives uniquement contre Bruges. Les chiffres parlent pour lui. Au total cette saison, Di Maria c’est sept buts et neuf passes décisives TTC. Et celui que l’Argentin a le plus trouvé est Kylian Mbappé, qu’il a servi six fois. La connexion semble bel et bien établie.

Angel di Maria

Crédit: Getty Images

La DIM a prouvé à plusieurs reprises à quel point elle pouvait être efficace et dévastatrice, Bruges s’en souvient encore. Les retours prochains de Neymar - qui vient de reprendre l’entraînement - et de Cavani pourraient à nouveau changer la donne. Le club de la capitale a ce qu’on pourrait appeler un “problème de riche”. En attendant, la DIM est là.

Ligue des champions
Tuchel, mémoire courte et longue agonie
IL Y A 14 HEURES
Ligue des champions
Les notes des Parisiens : Marquinhos en patron, Diallo en employé modèle
HIER À 00:03