Football
Ligue des champions

L'Atlético n'a pas changé, la Juve peut le regretter

Partager avec
Copier
Partager cet article

Stefan Savic

Crédit: Getty Images

ParRaphaël Brosse
18/09/2019 à 20:55 | Mis à jour 18/09/2019 à 21:27
@raphbrosse

LIGUE DES CHAMPIONS - L'Atlético de Madrid a réussi à rattraper un retard de deux buts pour obtenir un match nul face à la Juventus Turin (2-2) mercredi au Wanda Metropolitano, lors de la 1re journée. Entré en cours de jeu, Hector Herrera a sauvé les Colchoneros de la défaite en marquant dans le temps additionnel. Blaise Matuidi a lui aussi trouvé les filets.

L’Atlético Madrid revient de loin. Menés par deux buts d’écart à moins d’une demi-heure de la fin du match, les Colchoneros sont finalement parvenus à arracher le point du nul face à la Juventus Turin ce mercredi (2-2). Stefan Savic et Hector Herrera ont répondu à Juan Cuadrado et à Blaise Matuidi, pour le plus grand plaisir du public présent au Wanda Metropolitano. Les deux formations laissent les commandes du groupe D au Lokomotiv Moscou, qui a créé une petite sensation en allant s’imposer sur le terrain du Bayer Leverkusen (1-2).

  • Le film du match
Ligue 1

Favetto-Bon, président délégué d'Angers, s'en va pour "raisons personnelles"

IL Y A 2 HEURES

L’Atlético a connu de profonds bouleversements durant l’intersaison, du moins en ce qui concerne son effectif. Mais la philosophie de jeu chère à Diego Simeone, elle, n’a pas bougé d’un iota. Fidèles aux idées de leur entraîneur, les Colchoneros ont laissé la possession du ballon à la Juventus Turin en début de match et se sont employés à placer des banderilles en contre. A l’image de Joao Félix qui, parti dans un numéro de soliste depuis sa moitié de terrain, a finalement buté sur Wojciech Szczesny (10e).

Matuidi s'est mué en avant-centre

Cet éclair de génie a illuminé une première période globalement décevante. Les locaux ont multiplié les centres qui, faute de présence suffisante dans la surface, ont rarement trouvé preneur. En face, les Bianconeri ont été trop peu inspirés pour réellement inquiéter Jan Oblak. Un constat que les Piémontais ont battu en brèche dès le retour des vestiaires. A l’issue d’un contre rondement mené par Gonzalo Higuain, Juan Cuadrado a nettoyé la lucarne adverse d’une frappe superbe (0-1, 48e). Il n’en fallait pas plus pour que cette partie prenne une autre dimension.

Blaise Matuidi

Crédit: Getty Images

Mise en confiance par ce but, la Juve a alors déployé un football bien plus léché, en profitant des espaces laissés par des Madrilènes quelque peu sonnés. Adepte du dépassement de fonctions, Blaise Matuidi a doublé la mise d’une tête digne d’un pur numéro 9 (0-2, 65e). On pouvait alors penser que la Vieille Dame allait se diriger vers un succès tout en maîtrise, mais les Rojiblancos ne l’ont pas entendu de cette oreille.

L'Atlético s'en sort grâce à deux coups de tête salvateurs

Stefan Savic a d’abord bénéficié d’une remise de José Giménez pour réduire l’écart de la tête (1-2, 70e). Les coéquipiers de Koke y ont cru de plus belle et, à l’approche du temps additionnel, Hector Herrera a égalisé d’un coup de casque imparable (2-2, 90e). Au mental et avec une grinta qui le caractérise toujours aussi bien, l’Atlético arrache donc un point après une fin de rencontre folle. Même si ce résultat est loin d'être infamant, les partenaires de Cristiano Ronaldo doivent quant à eux nourrir certains regrets.

Football

Brésil: 10 cas de Covid-19 dans une équipe, match reporté à la dernière minute

IL Y A UN JOUR
Transferts

Les 12 infos mercato qui vous ont échappé dimanche

HIER À 17:36
Dans le même sujet
FootballLigue des championsJuventus TurinAtlético Madrid
Partager avec
Copier
Partager cet article