Getty Images

Le tenant est tombé, l'Atlético ressuscité

Le tenant est tombé, l'Atlético ressuscité

Le 11/03/2020 à 23:32Mis à jour Le 12/03/2020 à 00:29

LIGUE DES CHAMPIONS - Liverpool ne fera pas le doublé. Les Reds ont cru avoir fait le plus dur en menant 2-0 au début de la prolongation mais Llorente a inscrit un doublé en huit minutes avant que Morata n'y aille de son but pour envoyer l'Atlético Madrid en quarts de finale (2-3).

Plus dure est la chute pour Liverpool. Après avoir entrevu les quarts de finale, les champions d'Europe sont tombés à domicile au terme d'une prolongation totalement folle (2-3). Les Reds sont éliminés dès les huitièmes de finale par une équipe de l'Atlético de Madrid fidèle à ses principes : une défense de fer malgré les vagues rouges, et des contres dévastateurs, même si Adrian, le gardien de Liverpool, a précipité la chute des siens.

L'absence d'Alisson se sera donc révélée décisive pour Liverpool et l'Atlético Madrid. Car menés 2-0, au bord de l'élimination et sur un fil dès le coup d'envoi, les Madrilènes ont renversé ce huitième de finale retour grâce à une énorme erreur d'Adrian, qui a envoyé le ballon sur Joao Felix et permis dans la foulée à Marcos Llorente de mettre l'Atlético sur la voie d'un exploit mémorable (2-1, 97e).

Llorente et Oblak, héros de l'Atletico

Car jusque-là, rien ne semblait pouvoir empêcher les Anglais d'effectuer une nouvelle "remontada", après leur défaite 1-0 à l'aller. Et les coéquipiers de Jordan Henderson pourront se demander encore longtemps comment ils ont fait pour perdre un match au cours duquel ils ont tiré à 34 reprises, plus de trois fois le total de leurs adversaires (10 tirs), avec 71% de possession de balle. La réponse tient sûrement en deux mots : Jan Oblak. Contrairement à son homologue espagnol, le portier de l'Atlético a maintenu son équipe en vie au terme d'une prestation grandiose, réalisant 9 parades.

Le gardien slovène n'a laissé passer le ballon qu'une fois lors des 90 premières minutes, sur une tête de l'incontournable Georginio Wijnaldum, auteur d'un nouveau but en phase à élimination directe en Ligue des champions (1-0, 43e). Bien lancés, les Reds ont pourtant payé leur inefficacité symbolisée par les nombreuses occasions manquées par Mohamed Salah et Sadio Mané, surtout sur la fin du temps réglementaire (48e, 51e, 85e, 87e). Ils ont dû attendre la prolongation pour prendre un écart qu'ils croyaient décisif.

Quatre buts en prolongation

Car le but de Roberto Firmino, son premier à Anfield cette saison, sur un centre de Wijnaldum, avait des airs de K.O (2-0, 94e). Toute la troupe de Jürgen Klopp était venu célébrer avec le Brésilien, les tribunes fêtaient déjà leurs héros, mais il n'a fallu que 167 secondes pour que Llorente, qui n'avait jamais marqué en Ligue des champions, calme tout le monde. Mieux, l'attaquant espagnol de 25 ans a doublé d'une nouvelle frappe du droit, qui a douché l'optimisme du club de la Mersey (2-2, 105e+1). Pas mal pour un joueur entré en cours de jeu (56e) à la place de Diego Costa.

Dès lors, la machine des Reds s'est enrayée, les attaques anglaises ont été désordonnées, et c'est Alvaro Morata qui a achevé ses adversaires face à Adrian après une combinaison d'école au milieu de terrain avec… Llorente (2-3, 120e+1). Un exploit retentissant pour les Colchoneros, qui infligent leur première défaite de la saison à domicile à Liverpool. Non, Diego Simeone et son football ne sont pas morts, le voilà de retour en quart de finale de C1, trois ans plus tard.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313