Getty Images

Rois des victoires à l’arraché, les Reds face au test ultime

Rois des victoires à l’arraché, les Reds face au test ultime

Le 11/03/2020 à 14:46

LIGUE DES CHAMPIONS - Liverpool a fait des victoires à l'arraché sa spécialité ? Tant mieux. Face à l'Atlético, ce mercredi soir (21h) en 8e de finale retour, les Reds auront forcément besoin de cette faculté pour se qualifier.

Voilà Liverpool dos au mur. Une fois de plus, pourrait-on dire. Cette saison, et plus globalement sous le mandat de Jürgen Klopp, les Reds ont développé une faculté rare mais précieuse : gagner à la hâte. Il est encore impossible d'avoir la certitude que cette capacité-là est inscrite dans leur ADN. Une chose est sûre, les Scousers en auront bien besoin pour se débarrasser de l'Atlético ce mercredi (21h00), en huitième de finale retour de Ligue des champions.

FC Liverpool - West Ham United

FC Liverpool - West Ham UnitedGetty Images

Au Wanda Metropolitano, les tenants du titre se sont inclinés sur le plus petit des écarts (1-0). Désormais, croyez-le ou non, ils font peut-être face à l'un de leurs plus grands défis. Et ce même s'ils renversaient le Barça, il y a moins d'un an, après avoir pris trois gifles au Camp Nou. Et même s'ils disposeront de 90 minutes - voire plus - pour faire ce qu'ils ont réussi tant de fois en moins de temps. A six reprises depuis le début de saison, les Reds ont été capables de gagner en concédant l'ouverture du score. Cinq fois à Anfield, et une autre à Birmingham, pour renverser Aston Villa (1-2).

Une spécialité influente ?

Mieux, les hommes de Klopp sont devenus des spécialistes du money time comme il en existe peu d'autres en Europe. Toutes compétitions confondues, le leader de Premier League a inscrit vingt buts dans le dernier quart d'heure d'un match cette saison. Neuf ont permis d'arracher un succès, et deux ont offert le point du nul.

Il n'est certainement pas exclu, non plus, que cette réputation soit devenue une arme psychologique. "Les équipes adverses s'inquiètent à l'approche de la fin de match", glissait subtilement Adam Lallana après la victoire des siens à Villa Park. Ces derniers mois, Liverpool a retourné le Barça, Chelsea, Tottenham et s'est payé Leicester ou Monterrey dans les derniers instants d'une rencontre. Des équipes joueuses. Certaines plus talentueuses que d'autres. Mais aucune comparable à l'Atlético. Et inutile de se cacher derrière des a priori.

L’Atlético sait faire

Bien sûr, la machine madrilène n'est plus tout à fait celle qu'elle était ces dernières années. Mais mentalement, elle est toujours redoutable. Samedi, avant d'affronter Séville, Simeone se réjouissait de la "bataille" qui attendait ses joueurs face aux Andalous. Il n'y a pas de doute autour de la méthode qu'il souhaite utiliser pour son déplacement a Anfield : "Comment nous allons jouer ? Je pense que c'est clair", a-t-il lâché.

Défensivement, elle est toujours redoutable. A l'aller, les Colchoneros n'avaient concédé aucun tir cadré malgré une possession famélique (27%). "Bien sûr, l’objectif est de cadrer plus de tirs, a confié Jürgen Klopp en conférence de presse. Nous sommes capables de créer des situations mais l’Atlético est, défensivement, l’une des meilleures équipes du monde."

Mo Salah (Liverpool)face à l'Atlético de Madrid en Ligue des champions

Mo Salah (Liverpool)face à l'Atlético de Madrid en Ligue des championsGetty Images

Cette saison, toutes compétitions confondues, seules deux équipes ont été capables de battre l'Atlético par plus d'un but d'écart. Liverpool devra être la troisième à percer la forteresse : en 49 rencontres de Ligue des champions, Jan Oblak n'a encaissé que 37 buts, approchant ainsi les standards de Dida (35 buts en 50 rencontres, un record). Preuve que les Rojiblancos ont encore des certitudes.

Les Reds, eux, en ont un peu moins depuis la confrontation aller. Ils ont concédé deux défaites, soit autant qu'avant le huitième de finale. Et ils ont eu beaucoup de mal à battre Bournemouth le week-end dernier en Premier League (2-1). Les Scousers ont d'abord été menés au score. Ils ont renversé la vapeur. Dernier entraînement avant le test ultime.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313