Gian Piero Gasperini avait presque les yeux d'un enfant au moment de regarder les tribunes du Stade de la Luz de Lisbonne ce mardi soir. "Il est tout simplement merveilleux", a ainsi répondu le technicien de l'Atalanta Bergame au micro de Sky Italia, à la veille du quart de finale de C1 face au PSG. Pour lui comme pour son club, c'est une grande première. Et il ne compte pas seulement faire de la figuration face à l'armada parisienne.

"Neymar ? Il faudra l'obliger à défendre"

Ligue des champions
Ça donne quoi le documentaire consacré au PSG sur Amazon Prime ?
18/09/2020 À 17:31

"Nous avons beaucoup d’émotions en nous. Je suis certain qu’elles seront utiles pour le match (...) Le PSG est une grande équipe. Le match sera compliqué mais on a confiance en nous (...) Je suis là aussi pour montrer qu’une équipe sans une grande experience européenne peut aussi arriver en 1/4 de C1. Avec du beau jeu, de l’enthousiasme, des valeurs... On prouve qu’une équipe comme l’Atalanta peut aussi s’asseoir à la table des grands", a ainsi expliqué l'entraîneur de la Dea à la chaîne transalpine, juste avant de se rendre en conférence de presse. Interrogé sur Kylian Mbappé, qui pourrait entré en jeu en fin de rencontre, Gasperini a assuré qu'il avait préparé la rencontre comme si de rien n'était.

Sans Verratti ni Mbappé, quelle compo pour le PSG face à l'Atalanta ?

"C'est un joueur extraordinaire. On se prépare comme s’il devait démarrer demain. On verra bien, pour l’instant on ne sait pas", a confié le Gasp. Si Mbappé ne devrait toutefois pas débuter, Neymar, lui, sera bien là. "C’est l’un des meilleurs au monde, reconnaît Gasperini. Je pense que le meilleur moyen de se défendre, c’est de bien jouer. Et l’obliger à défendre lui aussi (rires). Avec de l’attention et de la concentration, on peut essayer de réduire son efficacité." Enfin, pour conclure, l'entraîneur de l'Atalanta s'est dit "fier" de savoir que toute l'Italie du football serait derrière son équipe mercredi soir. Après l'élimination de la Juventus face à l'OL vendredi dernier, elle est tout cas son dernier représentant.

Ligue des champions
"Moi, je l'aurais mis dans les filets" : Blatter ironise sur le tir manqué de Mbappé en finale
28/08/2020 À 09:18
Ligue des champions
Le monde d'après sans les idoles d'avant
25/08/2020 À 10:34