Eurosport

Ligue 1 des champions, triplés d'inconnus, stars éclipsées : les tops et les flops de la 1re journée

Ligue 1 des champions, triplés d'inconnus, stars éclipsées : les tops et les flops de la 1re journée

Le 19/09/2019 à 00:27Mis à jour Le 19/09/2019 à 12:23

LIGUE DES CHAMPIONS - Mathieu Valbuena, Kingsley Coman et d'autres anciens de la Ligue 1 à l'honneur, les découvertes Erling Haland et Mislav Orsic, Karim Benzema, Ronaldo et Lionel Messi dans le dur... Voici les tops et les flops de la première journée de la Ligue des champions.

Les Tops

  • Les débuts fracassants d'Haland et Orsic

Son nom avait déjà surgi en mai dernier lorsqu'il avait inscrit 9 buts lors d'un même match lors du Mondial U20. Erling Haland se révèle maintenant en Ligue des champions. Pour sa première apparition dans la compétition, l'attaquant norvégien de 19 ans a signé un triplé, ce mardi, face à Genk (6-2). Déjà son quatrième cette saison avec Salzbourg. Sa performance a, semble-t-il, inspiré un autre débutant. Puisque l'attaquant de 26 ans du Dinamo Zagreb, Mislav Orsic, a aussi marqué trois fois, ce mercredi contre l'Atalanta (4-0). Voilà comment on retrouve deux inconnus en tête du classement des buteurs.

  • Les ex de la Ligue 1 à la fête

A croire que les anciens pensionnaires de la Ligue 1 se sont donné le mot ce mercredi. Car ils ont été plusieurs à se mettre en évidence. On pense d'abord à Mathieu Valbuena, auteur d'une passe décisive et d'un but sur penalty. Il a permis à l'Olympiakos d'arracher le nul face à Tottenham (2-2), qui avait pourtant fait le break grâce à Lucas. Trois autres anciens Parisiens se sont aussi illustrés. Kingsley Coman, qui a ouvert le score pour le Bayern face à Belgrade (3-0), Blaise Matuidi, auteur du deuxième but de la Juventus sur le terrain de l'Atlético (2-2), et Grzegorz Krychowiak, qui a lui aussi marqué en faveur du Lokomotiv Moscou à Leverkusen (1-2). Titulaire en défense centrale avec le Dinamo Zagreb, l'ancien Rennais et Stéphanois Kévin Théophile-Catherine a, pour sa part, délivré une passe décisive contre l'Atalanta (4-0). Enfin, on pourrait presque rajouter Ryad Mahrez, buteur et passeur décisif avec Manchester City contre le Shakhtar Donetsk (0-3). Mais l'Algérien n'a connu que la Ligue 2 avec Le Havre.

  • Di Maria, l'homme des grands soirs

Pour sa 100e apparition en Coupe d'Europe, Angel Di Maria a été le grand artisan de la victoire du PSG face au Real Madrid (3-0). En l'absence de Mbappé, Cavani et Neymar, l'Argentin a pris ses responsabilités et a marqué les deux premiers buts parisiens sur ses deux premières frappes du match. Un doublé face au Barça (0-2), en février 2017, deux passes décisives contre Manchester United (0-2) en février 2019, et maintenant un doublé contre le Real Madrid, son ancien club. El Fideo est décidément l'homme incontournable des grandes performances du PSG en Ligue des champions.

Vidéo - Di Maria est-il le meilleur joueur du PSG en C1 sous QSI ?

02:57

Les Flops

  • Liverpool retombe dans ses travers de l'automne dernier

Avec son carton plein en Premier League en ce début de saison (5 victoires en 5 matches), et son attaque et son attaque de feu (15 buts inscrits lors de ces 5 rencontres), on se délectait d'avance de voir ce que valait ce Liverpool pour ce premier gros test de la saison. Mais le tenant du titre a manqué son entrée en lice en Ligue des champions, à Naples. Non seulement les hommes de Jürgen Klopp n'ont pas réussi à marquer. Mais ils ont cédé dans les dernières minutes pour s'incliner (2-0). Un faux-pas qui fait écho à la saison dernière où les Reds s'étaient inclinés lors de ses 3 déplacements en phase de poules de Ligue des champions (1-0 à Naples, 2-0 à Belgrade et 2-1 à Paris). Ils n'ont d'ailleurs plus gagné à l'extérieur en phase de poules depuis le 17 octobre 2017 (0-7 à Maribor).

Napoli-Liverpool Champions League 2019-20

Napoli-Liverpool Champions League 2019-20Getty Images

  • Les débuts poussifs des 3 grands d'Espagne

C'est l'un des faits marquants de cette première journée de Ligue des champions. Les clubs espagnols ont vécu des débuts très compliqués. Certes, ils ont tous affronté des grosses cylindrées européennes. Mais leurs résultats sont loin du standing d'un pays large leader de l'indice UEFA et qui a remporté 5 des 6 dernières éditions de la compétition. La performance la plus inquiétante est à mettre à l'actif du Real Madrid qui a sombré à Paris (3-0), sans parvenir à cadrer la moindre frappe au cours de cette rencontre. Le Barça, lui, n’a dû son salut, à Dortmund (0-0), qu'à la très belle prestation de son gardien Ter Stegen, auteur de plusieurs interventions décisives, dont un penalty de Reus qu'il a repoussé. L'Atlético a évité de peu la défaite à domicile, en égalisant à la 90ème minute face à la Juventus (2-2). Finalement, l'honneur ibérique a été sauvé grâce à la victoire de Valence à Chelsea (0-1). Probablement, la moins attendue.

  • Les grands buteurs aux abonnés absents

Avec Haland et Orsic, on a vu deux novices briller. A l'inverse, la plupart des grands attaquants n'ont pas réussi à être présents au rendez-vous. Ils sont plusieurs à n'avoir pas trouvé le chemin des filets. Comme Ronaldo qui affrontait pourtant l'Atlético, un de ses adversaires préférés (25 buts). Lionel Messi revenait, lui, tout juste de blessure et n'a joué que 30 minutes à Dortmund. Karim Benzema s'est vu refuser un but face au PSG pour un hors-jeu d'un partenaire. Confirmant ainsi une forme de malédiction dès lors qu'il affronte le Paris Saint-Germain. Dans toute sa carrière, l'attaquant français n'a inscrit qu'un seul but face à cette formation (11 rencontres) : un penalty avec Lyon lors du Trophée des champions 2006. Du côté de Liverpool, le trio SalahFirminoMané n'a pas existé non plus à Naples. Finalement, parmi tous les cadors, seuls Harry Kane, avec Tottenham sur penalty, et le Bavarois Robert Lewandowski, en fin de match contre Belgrade (80e), ont fait trembler les filets. Un bilan plutôt maigre.

La disperazione di Cristiano Ronaldo, Atletico-Juventus, Getty Images

La disperazione di Cristiano Ronaldo, Atletico-Juventus, Getty ImagesGetty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0