En signant au PSG le 2 janvier dernier, Pochettino savait sans doute que les semaines à venir ne seraient pas de tout repos. Les faits lui donnent raison. Un petit peu plus d’un mois après son arrivée dans la capitale, l’Argentin voit son meilleur joueur se blesser, à quelques jours du huitième de finale aller de la Ligue des champions face au FC Barcelone. La tuile.

Le moment où Neymar a vu ses retrouvailles avec le Barça s'envoler

Ligue des champions
Pique dans le groupe pour affronter le PSG, pas Araujo
16/02/2021 À 10:53

D’autant que Neymar n’est pas une exception. Angel Di Maria, qui revenait en forme fin janvier, va lui aussi manquer les retrouvailles tant attendues face au Barça. L’ailier argentin est sorti sur blessure lors du Classique face à l’OM, et est d’ores et déjà forfait pour le huitième de finale aller. Deux des quatre éléments offensifs du PSG vont donc manquer à l’appel le 16 février prochain.

L’option Sarabia, la plus plausible

Mauricio Pochettino va devoir innover. Pour pallier ces deux absences, il dispose de deux solutions. La première, la plus évidente, est de jouer en 4-4-3, et d’aligner Pablo Sarabia ou Julian Draxler aux côtés de Kylian Mbappé et Mauro Icardi. Dans cette course au supersub, l’Espagnol semble avoir un temps d’avance sur le champion du monde allemand. Depuis la nomination de l’entraîneur argentin, Sarabia a joué toutes les rencontres du PSG, et a été titularisé à trois reprises. Draxler, lui, n’avait jamais été aligné d’entrée avant le match à Caen mercredi.

  • Temps de jeu de Sarabia depuis l’arrivée de Pochettino : 324 minutes
  • Temps de jeu de Draxler depuis l’arrivée de Pochettino : 119 minutes

Mais ces deux joueurs sont-ils vraiment fiables ? Lors des 32e de finale de la Coupe de France, Mauricio Pochettino a décidé de titulariser les deux, aux côtés de Neymar. Et ni l’Espagnol ni l’Allemand n’ont réalisé une performance digne de ce nom. Leurs formes actuelles ne sont pas à la hauteur d’un huitième de finale aller de Ligue des champions au Camp Nou. Même face à un Barça affaibli sur le plan défensif.

Un joli contre et de belles frayeurs : Paris s'est qualifié sur un fil à Caen

Un système inédit ?

Alors, Pochettino va-t-il faire le choix d’aligner Sarabia ou Draxler ? C’est possible. Mais une autre option s’offre à lui. L’entraîneur parisien peut décider de changer ses plans et de mettre en place un dispositif inédit : un 4-4-2 losange. Risqué, puisque le PSG n’a jamais évolué dans ce système de jeu cette saison. Mais pas impossible au vu de l’état de l’infirmerie parisienne et du niveau de ses seconds couteaux.

Dans ce cas de figure, Mauricio Pochettino pourrait aligner Marco Verratti à la pointe de son milieu en losange. L’entraîneur parisien aime voir jouer l’Italien dans une position un peu plus avancée, même si ses dernières prestations ont prouvé qu’il était bien plus précieux à son poste de prédilection. Derrière lui, Leandro Paredes et Idrissa Gueye pourraient être titularisés. Et le dernier milieu pourrait être Danilo, si Pochettino veut apporter un peu de taille dans l’entrejeu, ou bien Rafinha, si sa condition physique le permet.

Marco Verratti (PSG)

Crédit: Getty Images

Quel que soit son choix final, Pochettino n’abordera pas ce huitième de finale aller dans les meilleures conditions. La réception de Nice samedi en championnat lui permettra de faire des premiers essais, à trois jours du déplacement à Barcelone. Et donnera des indices sur ce que compte mettre en place l’Argentin pour pallier les absences de deux de ses quatre fantastiques.

Ligue des champions
L'ancien agent de Verratti raconte : "Marco voulait aller à Barcelone, mais..."
16/02/2021 À 07:58
Ligue des champions
Insultes, pétards, feux d'artifice... ça a chauffé à l'hôtel du PSG
16/02/2021 À 07:33