C'est un sacré casse-tête qui s'annonce. Un de plus. Comment l'UEFA va faire pour boucler cette édition 2019-2020 de la Ligue des champions, option qu’elle privilégie toujours à cette heure ? Et surtout comment les clubs français, le PSG mais aussi Lyon, pourraient défendre leurs chances si l'instance européenne décidait de s’y tenir et d’aller au bout de son épreuve ? L'annonce du Premier ministre français Edouard Philippe sème le doute.

Ce mardi, lors de son discours à l'Assemblée nationale, le chef du gouvernement a précisé que "les grandes manifestations sportives ne pourront se tenir avant le mois de septembre". Il ne devrait donc pas y avoir de matches de football avant la fin de l'été dans l'Hexagone. Voilà pour la France.

Ligue 1
"Arrêt définitif", champion, droits TV : une allocution et des questions
28/04/2020 À 16:23

Nasser Al-Khelaifi et Jean-Michel Aulas.

Crédit: AFP

La France fait partie des exceptions pour le moment

L’UEFA a de son côté expliqué ces dernières semaines qu'elle espérait achever ses compétitions européennes - la Ligue des champions et la Ligue Europa - au mois d'août, au prix d'un calendrier chargé. Les dernières annonces peuvent la pousser à revoir ses plans. Il n'est cependant pas exclu de la voir poursuivre sur son idée initiale étant donné les enjeux colossaux sur le plan économique de la C1.

Surtout que la France fait pour le moment partie des exceptions. Car d'autres championnats et non des moindres songent sérieusement à reprendre. En Allemagne, une reprise "mi-mai ou fin mai" est ainsi évoquée. Et la Premier League envisage elle aussi de relancer sa saison, à partir du 8 juin et à huis clos. L'UEFA pourrait surfer sur cela.

Nasser Al Khelaifi, Neymar, Paris Saint-Germain

Crédit: Getty Images

Jouer à huis clos en août ?

Alors quid du PSG, qualifié pour les quarts de finale, et de Lyon, qui doit encore disputer son huitième de finale retour face à la Juventus à Turin si la C1 se joue en août ? Le doute plane. Les questions sont même légion, mais une va poser de sérieux maux de tête : comment faire avec les matches à domicile ? Cela semble bien compliqué. Le ministère des Sports a toutefois ouvert une petite porte.

Contacté par l'AFP, il a précisé qu'il ne pourrait pas y avoir de compétition "même à huis clos" avant fin juillet, laissant la possibilité de la tenue de certains matches en août. Ce qui pourrait arranger les affaires du Paris SG pour cette C1. Et de l'UEFA. "J'ai eu une conservation téléphonique avec Aleksander Ceferin et Théodore Theodoridis (ndlr : président et secrétaire général de l'UEFA). On les a prévenus que, malheureusement, notre calendrier ne tenait plus la route. Ils regrettent vivement et nous ont demandé si on pouvait jouer à huis clos en août...", a d'ailleurs glissé à L'Equipe Noël Le Graët, le président de la FFF.

S'il n'est pas possible de jouer en France, nous jouerons nos matches à l'étranger

Conscient des difficultés qui se profilent, Nasser Al-Khelaïfi a cependant vite pris les devants. Dans son esprit, il n'est clairement pas question d'abandonner la C1. Alors, il a une idée : "Avec l'accord de l'UEFA, nous comptons participer à la phase finale de la Ligue des champions aux lieux et dates où elle sera organisée. S'il n'est pas possible de jouer en France, nous jouerons nos matches à l'étranger en nous assurant des meilleures conditions de sécurité sanitaire pour nos joueurs et tout notre staff", a indiqué le président du PSG dans un communiqué.

Paris à domicile mais loin du Parc des Princes ? Ce n'est visiblement pas exclu. Et ce ne serait pas forcément très équitable, tout comme l'idée de faire s'affronter des formations qui auront peut-être repris en mai et d'autres qui n'auront pas joué de matches officiels depuis le mois de mars. Dans tous les cas, il semble pour le moment difficile d'imaginer les clubs français aller disputer des rencontres hors des frontières hexagonales dans le contexte actuel. Que ce soit des matches "à domicile" ou "à l'extérieur". Le flou est donc total. L'UEFA va devoir vite statuer pour éclaircir tout cela. Et prendre la décision la plus juste possible. Tant sur le plan économique que de l'éthique.

Omnisport
"La saison 2019-2020 ne pourra pas reprendre" : Édouard Philippe dit stop
28/04/2020 À 13:58
Ligue des champions
Lampard encense Giroud : "J'espère qu'il sait à quel point je l'apprécie"
HIER À 22:20