Il y a des soirées qui restent dans les mémoires. Et marquent une carrière. Ou même l'histoire du football français. La prestation de Kylian Mbappé ce mardi au Camp Nou est clairement de celles-là. S'il a déjà posé un pied dans la cour des grands attaquants depuis quelque temps maintenant, grâce à des matches remarquables comme son huitième de finale de Coupe du monde contre l'Argentine (4-3), sa performance catalane lui permet de gravir encore quelques échelons. Car ce mardi, le natif de Bondy a fait taire quelques critiques en signant une sortie de la trempe de Lionel Messi et autre Cristiano Ronaldo. Une performance d'exception pour un attaquant français. Et pour plusieurs raisons.
C'est une question de contexte déjà. On parle d'un triplé réussi en huitième de finale de la Ligue des champions. Un triplé réalisé surtout contre le FC Barcelone de Lionel Messi. Lors d'un match qui marquait le retour du PSG à Barcelone, quatre ans après le traumatisme de la Remontada ! Et même si le Barça ne présente plus vraiment les mêmes garanties qu'il y a quelques années encore et ne cesse de décevoir en Europe, c'est un exploit majuscule qu'aucun joueur tricolore n'était parvenu à faire en terre catalane avant lui en C1.

"On a vu la version ultime de Mbappé"

Trophée des Champions
Pour Pochettino, Hakimi "est resté concentré" malgré les sifflets
IL Y A 11 HEURES

Le cocktail idéal pour rendre sa perf à part

Il y a aussi la manière qui a rendu cette sortie hors-norme. En l'absence de Neymar et Angel Di Maria, le champion du monde de 22 ans, omniprésent à la création et à la finition, a endossé le costume de leader pour étaler sa classe par une simplicité retrouvée et une efficacité détonante. Histoire d'éclipser Lionel Messi sur son terrain de chasse favori. Au Camp Nou, face au Barça de la Pulga, dans un match à élimination directe et avec une "masterclass" individuelle, c'est bien ce cocktail savoureux qui donne un goût d’inédit à sa performance dans le paysage français en Europe.
Sur les prés du Vieux Continent, la France a pourtant un passé riche avec quelques coups d'éclats retentissants de ses représentants en Ligue des champions, version moderne. De Thierry Henry (1-3, AS Rome en 2002) à Karim Benzema (4-0, Auxerre en 2010 puis 8-0, Malmö en 2015) en passant par Sylvain Wiltord (7-2, Werder Brême en 2005) ou encore Wissam Ben Yedder (3-0, Maribor en 2017), ils sont ainsi nombreux à s'être offert le plaisir de faire trembler les filets à trois reprises un soir de C1 comme Mbappé, qui l'avait d'ailleurs déjà réalisé contre Bruges en 2019 (0-5). Mais ces triplés n'avaient pas le même goût pour diverses raisons, liées principalement aux oppositions et à l’adversité proposées.

Kylian Mbappé, auteur d'un triplé au Camp Nou

Crédit: Getty Images

Des quadruplés ou des buts historiques mais pas la même impression globale

Plus ou moins récemment, il y a aussi eu les orgies offensives d'Olivier Giroud ou de Bafétimbi Gomis, auteurs respectivement d'un quadruplé contre le FC Séville cette année (0-4) et le Dinamo Zagreb (7-1) en 2011. Mais là encore, c'était en phase de poules et face à des adversaires qui n'avaient pas le prestige du Barça sans leur faire injure. Sans forcément affoler les compteurs à ce point, il y a d'ailleurs d'autres soirées plus marquantes en Europe pour des attaquants français dans un contexte où l'air s'est fait plus rare.
Le doublé de Ludovic Giuly en quart de finale de la Ligue des champions 2004 (3-1) pour renverser le Real Madrid des Galactiques (Zidane, Ronaldo, Raul…) avec, en prime, sa talonnade magistrale entre clairement dans ce registre. Les deux buts de Karim Benzema face au Bayern Munich en 2018 (2-2) pour amener le Real en finale font aussi partie de ces moments où un joueur français a été le grand bonhomme d'une soirée en Europe comme ce fut aussi le cas avec Nicolas Anelka et la Maison Blanche en 2000 ou Antoine Griezmann avec l'Atlético et son doublé en finale de la Ligue Europa en 2018.
Au rang des performances marquantes et sans être exhaustif, il est également impossible de ne pas citer le doublé de Michel Platini, certes milieu offensif, à Hambourg (0-5) avec l'AS Saint-Etienne en 8es de finale de la Coupe UEFA 1980 ou encore le magnifique triplé de Didier Six en 16es de finale retour de la Coupe UEFA 1977 (6-0) pour permettre à Lens de renverser la Lazio, pourtant victorieuse 2 à 0 à l'aller. On peut même rappeler la mémorable soirée de Sidney Govou, qui a renversé le Bayern Munich presque lui tout seul en 2001 (3-0) en phase de poules avec un doublé surprenant. Ou celle de Christophe Dugarry contre l'AC Milan avec Bordeaux (3-0) en quarts de finale de la Coupe UEFA 1996. Eux ont laissé une empreinte en s’illustrant face à des mastodontes.

Kylian Mbappé

Crédit: Getty Images

Dans le patrimoine footballistique français

Des buts historiques à l'instar de celui de Zinedine Zidane en finale de la C1 2002 ou de Jean-Pierre Papin contre Milan à San Siro en 1991, des performances d'envergure comme celle encore de Thierry Henry contre l'Inter Milan en 2003 (1-5) ou des festivals offensifs made in France ont donc régulièrement rythmé les soirées européennes. Mais la sortie mardi soir de Kylian Mbappé, qui avait déjà marqué les esprits en flambant dès son plus jeune âge sur la plus belle scène européenne contre Manchester City puis Dortmund sous les couleurs de Monaco en 2017, a une saveur singulière.
Par la spectacularité de sa perf individuelle et le pedigree de sa victime du soir dans un match à élimination directe, cela la rend difficilement comparable avec les autres moments historiques réalisés par des attaquants tricolores. Même s'il est toujours difficile de comparer des époques et des compétitions différentes. Une chose est sûre, ce triplé au Camp Nou à l'issue d'une prestation XXL fait déjà partie du patrimoine footballistique français.
Trophée des Champions
Gourvennec, le beau geste : "Je partage ce titre avec Galtier"
IL Y A 12 HEURES
Trophée des Champions
Une défaite, pas d'alarmisme : "Nous avons de plus grandes choses à aller chercher par la suite"
IL Y A 12 HEURES