"Pour Paris, ça va être une revanche, parce que nous avons gagné la finale. Mais on est plutôt sereins, nous avons deux matches à disputer et deux victoires à remporter". Benjamin Pavard affiche la confiance bavaroise. Et met les choses au clair avant ces retrouvailles entre les deux derniers finalistes de la Ligue des champions. Pourtant, les Parisiens ne sont pas vraiment du même avis. Si la finale d'août est forcément dans toutes les têtes, ce quart de finale n'a pas le goût de revanche à leurs yeux.
Cette nouvelle opposition arrive sûrement "trop tôt" dans cette Ligue des champions 2020-2021. Un quart n'est pas une finale… "La revanche sportive existe toujours, mais je ne crois pas que ce soit une revanche !", répond d'emblée Mauricio Pochettino. "Il s'agit plutôt de prouver à nous-mêmes que nous sommes capables de battre un rival comme le Bayern qui a montré qu'il était le meilleur club d'Europe aujourd'hui", ajoute le technicien argentin du PSG, qui n'était de toute manière pas à Lisbonne.

Choupo-Moting ne change rien pour le Bayern… mais facilite la tâche du PSG

Ligue 1
Un but mais tellement plus que ça : Hakimi, ça promet déjà
25/07/2021 À 09:37
Nous sommes les aspirants, nous essaierons de vaincre
Mauricio Pochettino est arrivé sur le banc parisien uniquement cet hiver. Il n'a donc pas été marqué au fer rouge par cette déception de l'été dernier. Cependant, Marquinhos trace le même sillon. "Aujourd'hui, c'est un autre contexte, avec d'autres joueurs. Chaque match a son histoire", prévient le défenseur parisien, qui espère cependant que l’amertume du revers en finale peut amener un supplément d'âme à certains de ses coéquipiers. "Si cela peut servir de motivation pour certains joueurs, c'est bienvenu. Demain (mercredi), ça va passer par de petits détails", annonce le Brésilien.
Ces petits détails ont fait toute la différence à l'Estadio de la Luz le 23 août dernier. Et mercredi alors que le Bayern doit se passer des services de son serial-buteur Robert Lewandowski mais aussi de Serge Gnabry, Paris, privé aussi de plusieurs éléments (Verratti, Florenzi, Kurzawa, Icardi, Paredes), espère avoir retenu la leçon pour prendre le meilleur sur le géant bavarois. "Dans chaque match éliminatoire, il y a des possibilités pour les deux équipes. Le Bayern est le tenant du titre, il a prouvé sa valeur. Nous sommes les aspirants, nous essaierons de vaincre", avoue Pochettino. "Je pense que c'est du 50/50", conclut de son côté Pavard.
Football
Pour la première de Nagelsmann, le Bayern tenu en échec par l'Ajax
24/07/2021 À 17:18
Ligue 1
50 millions et une étrange banderole : Pogba focalise l'attention au PSG
24/07/2021 À 12:44