Que les fans de football se rassurent, il sera bien là. Titulaire dimanche dernier en finale de la League Cup, et une fois de plus décisif, Kevin De Bruyne est rétabli de sa blessure à la cheville, dont il s'est remis à une vitesse exceptionnelle. Attendu dans le onze de départ de Guardiola mercredi soir face au PSG, probablement comme capitaine, le Belge est dans la forme de sa vie au moment d'entrer dans le dernier carré de la Ligue des champions. Les Parisiens peuvent trembler, la menace numéro un de City sera bien présente.
Et pourtant, à Manchester, on a cru au pire. Après un choc avec N'Golo Kanté en demi-finale de FA Cup le 17 avril dernier, le meneur de jeu est sorti blessé. "Ça ne sent pas bon", avait regretté un Pep Guardiola amer au sujet de son homme à tout faire. Un mois d'absence a rapidement été évoqué, signifiant une indisponibilité pour la double confrontation face au PSG, et la presse britannique s'est grandement inquiétée. "Un terrible choc" pour certains tabloïds anglais, tandis que le Daily Mail s'inquiétait pour le manager espagnol en raison de "la perte de son talisman"...

Guardiola l'adore : "Allumez votre télé et profitez !"

Ligue 1
50 millions et une étrange banderole : Pogba focalise l'attention au PSG
IL Y A 5 HEURES
Oui mais voilà, KDB n'est pas un joueur comme les autres. Revenu bien plus vite que prévu, le Belge a manqué une rencontre de Premier League sans grande importance, mais a retrouvé une place de titulaire juste une semaine après les plus grandes inquiétudes. Et face à Tottenham en finale, dimanche, De Bruyne a fait du De Bruyne. 87 minutes de jeu, un volume conséquent tel qu'on lui connaît, plusieurs grosses occasions créées et une passe décisive - sa 17e de la saison - délivrée en fin de rencontre pour Aymeric Laporte. Comme si de rien n'était.
Une fois encore, le milieu de terrain est le joueur le plus décisif de son équipe cette saison, étant impliqué dans pas moins de 25 buts toutes compétitions confondues. Une aubaine pour Guardiola, qui ne tarit pas d'éloges sur son maestro lorsque le sujet est abordé : "On me demande de parler des joueurs et de leurs qualités. Je réponds toujours la même chose : vous n’avez qu’à regarder ! Allumez votre télé et profitez !". Paris peut craindre, tant le numéro 17 des Citizens est régulier. Selon Opta, il a déjà créé 103 occasions de but en Premier League depuis le début de la saison, plus que tout autre joueur (à part Bruno Fernandes). Comme un symbole de son impact toujours plus important à City.

Des milliards sur le mercato, des titres à gogo : les chiffres fous du duel

Le club mancunien l'a d'ailleurs bien compris en officialisant la prolongation (jusqu'en 2025) de son leader il y a quelques semaines, faisant par ailleurs du Belge le joueur le mieux payé de l'histoire du club. Arrivé en 2015, De Bruyne a grandi avec Manchester City, équipe avec laquelle il a presque tout connu : 9 trophées, dont 2 titres de champion d'Angleterre, le statut de "meilleur joueur du championnat", et une domination sur le football anglais ces dernières années. Mais il lui manque toujours la Coupe aux grandes oreilles…

Attention aux fantômes du passé pour le PSG

Le dernier carré, il l'a pourtant déjà atteint avec les Skyblues, et les Parisiens doivent s'en souvenir. Pour cela, KDB avait dû éliminer le PSG de Laurent Blanc en quarts de finale, presque à lui tout seul. Buteur à l'aller (2-2), il avait surtout crucifié les partenaires de Zlatan et compagnie d'une frappe chirurgicale lors du quart de finale retour. Avec son franc-parler caractéristique, le principal intéressé ne s'en était pas réellement formalisé : "Paris, à part se passer la balle en défense… Nous n’avons pas été en danger".

Un Parc rempli et un Mbappé clutch : on a simulé PSG - Manchester City

Mais bien des choses ont changé depuis 2016. Du onze qui avait éliminé Paris il y a cinq ans, De Bruyne devrait être le seul rescapé dans le onze de départ de Guardiola, probablement dans le rôle du capitaine (Agüero et Fernandinho, les deux seuls autres à toujours être au club, ne sont pas pressentis pour être titulaires).
L'Espagnol l'adore, et l'a même récemment comparé à Iniesta dans un entretien pour Canal +, en insistant sur le côté plus "tranchant" du Belge : "Kevin, c 'est 'wouah'… C’est comme un couteau. Quand il décide d’y aller, il voit les passes et le jeu, a exprimé le Catalan, avant de mettre son joueur au même rang que la légende du Barça. Les deux jouent à un poste similaire et sont deux joueurs incroyables". Véritable maître à jouer de son équipe, De Bruyne sera bien présent, dans un collectif mancunien presque au complet. Le Belge compte bien être l'acteur majeur de ce match de gala, pour rappeler de mauvais souvenirs aux supporters parisiens, et rentrer un peu plus dans la légende de Manchester City.

Robinho, Jesé, Mangala... "Top 5" des erreurs de casting de Manchester City et du PSG

Ligue 1
Wijnaldum explique son choix : "Je démens avoir choisi le PSG pour l'argent"
22/07/2021 À 12:01
Matches amicaux
Beaucoup de jeunes, quelques cadres et un succès au finish : le PSG sourit contre Augsbourg
21/07/2021 À 18:54