Ils ont régné sur le football mondial - et donc l'Europe - durant plus d'une décennie. Il n'est pas dit que ce soit fini. Néanmoins, 2021, plus que 2020, ressemble au minimum à un coup d'arrêt. Mardi soir, au terme d'un huitième de finale emballant, la Juventus Turin a - comme souvent - quitté la compétition amère. Sortie par le FC Porto (3-2, ap), la Vieille Dame, qui court depuis une nouvelle consécration en C1 depuis un quart de siècle, a été priée de ranger ses affaires avant le début du banquet. Dès les huitièmes de finale, comme en 2020 quand l'OL était venu mettre à mal les ambitions du club d'Andrea Agnelli.
Cristiano Ronaldo sorti... et bientôt imité par Lionel Messi. Après la gifle XXL de l'aller, le FC Barcelone n'a pas renversé la tendance face au Paris Saint-Germain, mercredi au Parc des Princes (1-1). Comme CR7, Messi s'en est allé avant de voir le Top 8.
Début avril, on aura donc droit à des quarts de finale privés des deux footballeurs qui ont monopolisé l'attention depuis plus d'une décennie. Des quarts sans les deux hommes aux 11 Ballons d'Or, ce n'était plus arrivé depuis 2005.
Ligue des champions
Une grande souffrance, un énorme Navas et Paris remonte en quarts
10/03/2021 À 21:53
Lionel Messi était alors un jeunot qui se construisait dans l'ombre de Ronaldinho. Cristiano Ronaldo, lui, apprenait le métier avec le sèche-cheveux de Sir Alex Ferguson. Cette saison-là, Barcelone avait plié en huitièmes face au Chelsea de Mourinho au terme d'un match retour d'exception. United, de son côté, avait subi la froide létalité de l'AC Milan, futur vainqueur de la compétition.

Mbappé est-il à la table de Messi et Ronaldo ? "Il gagnerait presque à être plus égoïste"

Depuis, souvent ensemble, parfois l'un sans l'autre, ils avaient occupé le devant de la scène. Pour le bilan suivant. Une fois n'est pas coutume, on a eu envie de cumuler leurs accomplissements collectifs, sans opposer les deux hommes :
  • 9 victoires en Ligue des champions
  • 1 finale perdue
  • 10 participations aux demi-finales
  • 253 buts
L'absence de ces deux cadors à l'heure du printemps européen est évidemment symbolique, en premier lieu. Mais elle dit sans doute quelque chose de plus. Parce que, si l'on peut prolonger le temps, on ne le remonte jamais. A 33 et 36 ans, l'Argentin et le Portugais - qui avaient déjà déserté la C1 loin du sommet la saison dernière - sont moins impactants et, aussi, moins bien entourés qu'ils ne le furent. Par la force des choses, l'un et l'autre pèsent moins sur des collectifs qui ne les suppléent guère quand les choses tournent à l'aigre. La conséquence est sous nos yeux. Lionel Messi et Cristiano Ronaldo n'égayeront pas la fin de la saison continentale. Rendez-vous en 2022 pour s'assurer que la parenthèse en était vraiment une et non un point final.

Statut dégradé et incapacité à gérer : La remontada n’est pas totalement soldée

Copa América
L'Argentine et Messi brisent enfin la malédiction
11/07/2021 À 02:00
Copa América
Vers une finale de rêve ?
04/07/2021 À 21:31