Évincé en décembre, finaliste en mai ! Thomas Tuchel ne pouvait rêver plus beau retournement de situation. Il y a cinq petits mois, le technicien allemand a vu le PSG l'éjecter sans grand respect, lui le coach qui avait pourtant qualifié le club parisien pour sa première finale de C1 quelques mois plus tôt. Mais c'est bien connu, tout va vite sur la planète football. Très vite même pourrait-il confirmer. L'ancien technicien du Borussia Dortmund a à peine eu le temps de digérer son licenciement qu'il s'est retrouvé sur le banc de Chelsea. Et il s'offre aujourd'hui ce pied de nez adressé à l'histoire et à Paris.
Un jour après avoir regardé Neymar and co voir leurs ambitions s'envoler encore une fois sur la plus belle scène européenne, Tuchel retrouve la finale de la Ligue des champions avec ses nouveaux joueurs après avoir éliminé le Real Madrid. “Ce n’est pas une revanche, je suis très reconnaissant des expériences que j’ai pu avoir au très haut niveau et dans des grands clubs", a-t-il tout de suite prévenu au micro de Sky Italia. Le PSG va pourtant forcément en entendre parler. Surtout que Thomas Tuchel va retenter sa chance avec à ses côtés son capitaine à Paris, Thiago Silva. C'est bien eux, les bannis du PSG de la fin 2020 qui vont essayer de se rattraper après leur échec de Lisbonne. De quoi boire du petit lait pour Tuchel.

La Joie de Thiago Silva, genoux au sol, à l'issue de la qualification des Blues face au Real Madrid, mercredi 5 mai en demi-finale retour de la Ligue des champions

Crédit: Getty Images

Liga
"Ce type est un imbécile, un malade" : Ronaldo également visé par Florentino Pérez
14/07/2021 À 14:43

Frustré à Paris, retrouvé à Chelsea

L'Allemand marque en plus l'histoire. Il devient le premier coach à se qualifier pour la finale de la C1 deux années de rang avec deux clubs différents. Mais pour lui, l'important est ailleurs : cette accession en finale porte clairement son sceau. Peut-être plus que cette finale avec Paris, où l'identité de jeu sous son règne est souvent restée ombrageuse avec une dépendance certaine pour ses individualités. Tacticien passionné, il avouait d'ailleurs sa frustration quand il était sur le banc parisien de passer plus de temps à gérer les à-côtés que le football au quotidien. A Chelsea, la donne n'est pas la même. Il semble à nouveau dans son élément. Et ça se voit.
Avec une équipe jeune sans stars de l'aura d'un Neymar ou même d'un Kylian Mbappé, Tuchel est parvenu à changer le visage d'un groupe qui était dans le dur avec Frank Lampard. A une vitesse déconcertante. En quelques semaines, les Blues ont su intégrer ses principes. Mettre en place ses idées sur le terrain. Et s'en délecter pour relever la tête afin de signer une fin de saison palpitante. Imaginez-vous, le club londonien est quatrième de Premier League, finaliste de la FA Cup et donc de la C1. "C'est un cadeau de travailler dans le foot chaque jour, d'avoir des gars qui poussent et qui ont confiance en moi", a encore lancé Thomas Tuchel.

Thomas Tuchel

Crédit: Getty Images

Un Chelsea qui lui ressemble

Pour un technicien comme lui avec sa vision du métier, ces succès quelques mois après son départ de Paris, ressemblent en effet à un cadeau tombé du ciel. Enfin, tombé du ciel, ce serait lui faire injure. Et faire plaisir à Leonardo. Car ils sont surtout issus de sa science tactique. Son Chelsea présente un vrai collectif qui ne ressemble en rien à ce que l'on voyait sur les bords de la Tamise avec Lampard. En termes de conservation du ballon par exemple. Mais l'équipe londonienne s'appuie surtout sur une muraille difficile à fissurer. Comme a pu s'en rendre compte le Real, c'est un vrai bloc où tout le monde fait les efforts.
Ses choix tactiques, comme sa défense à trois, font en plus merveille. Et son management paye, à l'instar de sa confiance sans fin pour Timo Werner, auteur du premier but mercredi soir. En clair, il a tout bon jusqu'à présent. Avec ce parcours et ce redressement de situation à double titre, il gagne en tout cas en respect. A nouveau. Et ça ressemble quand même à une petite revanche. "J'ai trouvé ici un club très fort, totalement concentré sur la gagne, avec une mentalité très forte", a-t-il conclu. Et on ne peut s'empêcher d'y voir un petit message quand même.

Le Chelsea de Tuchel, tout l’opposé de son PSG

Transferts
Adaptation incertaine mais profil parfait : Varane - Maguire associés, jackpot pour MU ?
13/07/2021 À 11:56
Liga
De la concurrence pour Benzema ? Calvert-Lewin pourrait suivre Ancelotti au Real
20/06/2021 À 10:11