Le 19 août dernier, Ronald Koeman quittait le banc d’une sélection néerlandaise en pleine renaissance pour s’asseoir sur celui d’un FC Barcelone alors guère reluisant. Et force est de constater que l’entraîneur de 57 ans n’a pas franchement été gâté depuis son arrivée. Des velléités de départ de Lionel Messi à l’attente d’une élection présidentielle qui pourrait lui coûter son poste, en passant par la délicate gestion du cas Antoine Griezmann et, surtout, des résultats pour le moins décevants, le technicien batave marche sur un fil. Il n’est pas non plus épargné par les coups du sort, le dernier en date étant la blessure de Gerard Piqué.

Abonnez-vous à Eurosport en profitant de notre offre Black Friday !

Liga
Griezmann se range derrière Messi et ne ménage pas son entourage
23/11/2020 À 23:13

Sorti à l’heure de jeu contre l’Atlético Madrid samedi (1-0), le défenseur catalan souffre d’une entorse ligamentaire au genou droit, avec lésion partielle. La durée de son indisponibilité n’a pas été communiquée, mais elle risque bien de se compter en mois. Certes, l'international espagnol n’était pas irréprochable depuis le début de la saison, loin s’en faut. Jusque-là, ses performances étaient d’ailleurs plutôt moyennes. Après tout, les supporters culés les plus désabusés affirmeront probablement ne pas en attendre davantage de la part d’un joueur sur le déclin depuis un moment déjà.

Piqué

Crédit: Getty Images

Pénurie de défenseurs centraux

Il n’en demeure pas moins incontestable que l’absence prolongée de Piqué constitue une très mauvaise nouvelle pour le Barça. Tout d’abord car il ne reste plus qu’un seul défenseur central de métier apte dans l’effectif, à savoir Clément Lenglet. Samuel Umtiti et Ronald Araujo sont encore à l’infirmerie, tout comme Sergio Busquets, qui est capable de jouer à ce poste. Quant à Frenkie de Jong, qui dépanne parfois en charnière, il a été laissé au repos pour le déplacement à Kiev mardi (21h).

Koeman : "Récupérer Umtiti dans deux semaines"

En Ukraine, Koeman devrait aligner le jeune Oscar Mingueza (21 ans), pur produit de la Masia, aux côtés de Lenglet. Au-delà de cette échéance européenne préparée dans l’urgence se pose néanmoins la question du remplacement du joueur de 33 ans pour le moyen, voire le long terme. Faudra-t-il recruter un nouveau stoppeur lors du prochain mercato hivernal ? Peut-être, à condition toutefois de faire avec une marge de manœuvre forcément limitée sur le plan financier. Rapatrier Jean-Clair Todibo, prêté au Benfica Lisbonne, est également envisageable.

Piqué, un pilier indispensable au milieu de la tempête

C’est un fait, Gerard Piqué laisse donc un trou béant dans l’arrière-garde barcelonaise. Mais aussi un grand vide dans le vestiaire des Blaugrana. Il est, avec Messi et Busquets, l’un des derniers rescapés du grand Barça, celui qui a mis l’Europe à ses pieds à trois reprises en sept ans (2009, 2011, 2015) et a collectionné les titres en Liga. Son expérience au plus haut niveau et son aura en font un leader incontestable, qui n’a pas peur de prendre ses responsabilités face aux médias. Ses déclarations fracassantes au sortir de la débâcle subie contre le Bayern Munich en août dernier (8-2) avaient pu en attester.

L’homme aux 553 matches sous le maillot rouge et bleu est, par conséquent, autant le garant d’une institution séculaire qu’un pilier indispensable au sein de l’effectif blaugrana. Son rôle est assurément encore plus précieux dans les périodes de fortes turbulences, à l’image de celle que traverse l’actuel douzième du championnat espagnol. Koeman va devoir se résoudre à faire sans lui. Et il n’a aucune raison de s’en réjouir, bien au contraire.

Icône vs bouc émissaire : jusqu'où le malaise Messi-Griezmann ira-t-il ?

Copa del Rey
Deux penalties ratés, une prolongation face à une D3 : Le Barça par un trou de souris
HIER À 22:26
Copa del Rey
Umtiti voit-il le bout du tunnel ?
21/01/2021 À 00:23