Rennes va avoir du mal à s’en relever. D'abord revenu au score dans les derniers instants de la rencontre, le club breton a été crucifié par Olivier Giroud et Chelsea mardi soir (1-2), lors de la 5e journée de la phase de groupes de la Ligue des champions. Convaincants dans le contenu, les Rouge et Noir ont payé cash leurs erreurs et disent adieu à une qualification pour les huitièmes de finale. Les hommes de Julien Stéphan ne devront pas perdre sur la pelouse de Krasnodar, mercredi prochain, pour espérer être reversés en Ligue Europa. Les Russes ont également été battus à la dernière minute par le FC Séville, qui rejoint les Blues au prochain tour.

Premier League
Le fauteuil pour Leicester, les soucis pour Chelsea
IL Y A 6 HEURES

Le SRFC était sur le point d’être, enfin, récompensé de tous ses efforts. Courageux, bien organisé, efficace dans son pressing, le club breton a cru arracher son deuxième point dans la compétition face aux Blues mardi. Un coup de tête du généreux Serhou Guirassy, sur corner (1-1, 85e), a semblé sceller le sort d’un match loin d’avoir été dominé par le club londonien. Mais c’est un autre 'coup de casque', celui d’Olivier Giroud, qui a mis les locaux à terre.

Deux erreurs, deux buts encaissés

Entré en jeu à vingt minutes du terme, l’attaquant des Bleus a arraché la victoire en sautant plus haut que Gerzino Nyamsi, alors qu’Alfred Gomis avait fait son boulot en repoussant dans un premier temps la frappe de Timo Werner (1-2, 91e). Un véritable coup de massue plutôt inattendu, alors que les Rennais semblaient les plus enclins à aller décrocher un succès tardif. Mais ce sont, encore et toujours, les règles du très haut niveau qui ont été appliquées.

Ce second but est en effet parti d’une perte de balle de Clément Grenier. Le premier, lui, a succédé à celle de Jérémy Doku, parfaitement exploitée par Mason Mount, qui a envoyé Callum Hudson-Odoi tromper Gomis en un contre un (0-1, 22e). Ces fameuses "erreurs qui coûtent cher". De l’autre côté du terrain, Rennes a longtemps manqué d’agressivité dans le dernier geste et d’imagination dans ses percussions. Toujours à la peine pour marquer sans le jeu, le club breton a surtout apporté le danger sur corner, à l’image des coups de tête de Damien Da Silva (42e) et de Nyamsi (74e). C’est sur son 11e coup de pied de coin qu’il a fini par trouver la faille.

En face, Chelsea n’a pas eu besoin de tant pour faire mal. Le club londonien, en gestion, a globalement piqué lorsqu’il en a eu l’occasion, à l’exception des ratés d’un Werner maladroit mardi. Cruelle leçon, une fois de plus.

Chelsea's Italian midfielder Jorginho (R) fights for the ball with Rennes' French forward Sehrou Guirassy

Crédit: Getty Images

Ligue 1
Rennes remet la marche avant
17/01/2021 À 13:44
Premier League
Mount soulage Chelsea
16/01/2021 À 19:19