C'est une forme de malédiction. Les Français au Barça, ça ne fonctionne pas ou alors très rarement. Hormis Eric Abidal, devenu un héros catalan, Ludovic Giuly et à un degré moindre, Thierry Henry qui a amassé quelques trophées prestigieux là-bas, les aventures tricolores chez les Blaugrana se terminent mal en général. De Christophe Dugarry à Emmanuel Petit, de Laurent Blanc à Lilian Thuram, en passant par les naufrages Philippe Cristanval ou Frédéric Déhu, la carrière des Français au Barça varie entre le passage anonyme et l'accident industriel.
On est très loin de la love story qui unit les Bleus à l'ennemi du Real Madrid autour de la Sainte Trinité Raymond Kopa – Zinédine Zidane – Karim Benzema (sans parler de Raphaël Varane ou Claude Makelele).

Retour sur le banc et un Koeman sans pitié : Griezmann, le déclin sans fin

Ligue 1
Un but mais tellement plus que ça : Hakimi, ça promet déjà
25/07/2021 À 09:37
Pourtant Barcelone s'obstine. Cette saison, la deuxième nationalité la plus représentée au cœur de son vestiaire reste la française, derrière l'espagnole. Ils sont quatre, dont trois champions du monde, à combattre la malédiction. Sans réussite jusqu'ici. Tout n'est pas à jeter mais à l'heure de sauver le grand Barça d'une nouvelle immense désillusion en Ligue des champions, c'est le spleen qui a gagné les rangs tricolores.

Lenglet-Umtiti, criblés de doutes

Samuel Umtiti et Clément Lenglet, criblés de doutes, jouent par défaut, Antoine Griezmann, victime du nouveau système, court toujours après son statut de l'Atlético. Il n'y a guère qu'Ousmane Dembélé qui s'éclate. Mais sa réussite reste suspendue à un physique que l'on sait fragile.
L'état des lieux en ce mois de mars colle parfaitement à la situation du quatuor depuis leurs arrivées respectives. Tout n'est pas noir mais rien n'est rose. Les Français ne marchent que par à-coups, plus ou moins longs, plus ou moins efficaces. Umtiti a joué sur du velours jusqu'à son problème au genou en 2018 et devenir un boulet pour son club qui cherche à s'en débarrasser. La trajectoire est la même pour Lenglet, indiscutable pendant une saison et demie et désormais en proie aux doutes à chacune de ses sorties.

Deux des trois plus gros transferts de l'histoire, deux des plus gros flops

Mais ce n'est rien par rapport à leurs compatriotes de l'attaque qui incarnent, avec Coutinho et pour des raisons différents, l'incapacité du Barça à se renouveler et l'échec de sa politique de transferts. Ousmane Dembélé (acheté 135 millions d'euros) et Antoine Griezmann (120 millions d'euros) sont deux des trois plus gros transferts de la grande histoire du Barça, deux de ses plus grands flops aussi. Depuis septembre 2017, Dembélé a raté 87 matches (!) à cause de blessures diverses. Antoine Griezmann, lui, n'a jamais vraiment trouvé sa place aux côtés d'un Lionel Messi qui se rapproche trop de sa partition.

Antoine Griezmann et Ousmane Dembélé

Crédit: Getty Images

Il peut leur arriver de régaler d'une lucarne ou d'un dribble mais le bilan global des deux champions du monde est maigrelet voire franchement médiocre. En cas d'élimination ce mercredi à Paris, Griezmann, en particulier, symbolisera la faillite et le gaspillage d'un Barça devenu l'ombre de lui-même. Et le Barça continuera de dévorer les Bleus venus brûler leurs rêves au Camp Nou.
Ligue 1
50 millions et une étrange banderole : Pogba focalise l'attention au PSG
24/07/2021 À 12:44
Ligue 1
Wijnaldum explique son choix : "Je démens avoir choisi le PSG pour l'argent"
22/07/2021 À 12:01