"La fierté n'a pas suffi". La Une du quotidien AS résume parfaitement l'humeur générale ce jeudi matin en Espagne. Certes, le Barça ne verra pas les quarts de la C1 pour la première fois depuis 14 ans mais a montré un visage fringant par rapport au match aller, qui avait vu les Blaugrana s'incliner lourdement (1-4). Le média espagnol rappelle que Keylor Navas a été "le bourreau" du Barça, en arrêtant notamment le penalty de Lionel Messi et que le club catalan "fait son grand retour" malgré l'élimination.
Marca a également appuyé sur la prestation XXL du gardien parisien : "Navas le grand héros du Parc, il éclipse Messi et Mbappé", peut-on lire sur le site du quotidien ibérique. Le jeu déployé par les Catalans et leur réaction d'orgueil ont particulièrement été soulignés. Pour Marca, le PSG a été "surpassé" sur tous les plans du jeu. De son côté, le quotidien Mundo Deportivo est resté sur la même impression en titrant : "Avec les honneurs".

Statut dégradé et incapacité à gérer : La remontada n’est pas totalement soldée

Ligue des champions
De Bruyne, des fractures mais son Euro ne serait pas en danger
30/05/2021 À 11:33
Le journal espagnol a regretté les nombreuses occasions manquées par le club catalan. Mundo Deportivo, qui estime que "le Barça méritait de l'emporter", a notamment relayé les déclarations d'Antoine Griezmann après la rencontre. "Nous reviendrons l'année prochaine pour tenter de remporter la compétition, indiquait le Français. Nous avons montré une bonne image et joué un super match". "Énorme match. Vous avez eu beaucoup de mérite après le résultat du match aller. Je suis fier de vous. La saison est encore longue et nous serons compétitifs jusqu'à la fin", tweetait pour sa part, Gerard Piqué, forfait mercredi au Parc des Princes. Le quotidien espagnol a également regretté que le penalty de Lionel Messi n'ait pas été retiré, jugeant la position de Marco Verratti trop avancée lors de la prise d'élan de l'Argentin.
Les Blaugrana ont retrouvé leur dignité
Ce jeudi matin, Sport a également souligné "l'honneur" du FC Barcelone. Le quotidien a regretté les 10 arrêts de Keylor Navas. "Les Blaugrana ont retrouvé leur dignité en semant la peur dans les rangs parisiens. Cette équipe avait une âme et s'est rebellée", a ajouté Sport tout en soulignant la prestation d'Ousmane Dembélé. "Au revoir l'Europe, bonjour le futur", l'expression utilisée en guise de conclusion par Sport a rappelé que cette prestation au Parc des Princes était un acte fondateur pour le FC Barcelone.

Retour sur le banc et un Koeman sans pitié : Griezmann, le déclin sans fin

Ligue des champions
Chelsea s'offre aussi un statut de tête de série pour la prochaine C1 : tous les chapeaux
30/05/2021 À 07:55
Ligue des champions
"La victoire de Tuchel, ce n'est pas forcément l’échec du PSG"
29/05/2021 À 23:57