MANUEL NEUER : 8

Dès que le PSG a attaqué, il a répondu présent en remportant un duel bouillant face à Neymar (27e) avant de repousser son tir devant son poteau gauche (34e). Comme souvent, le portier allemand de 35 ans a même mis la réussite de son côté et a été sauvé par sa barre (37e) et son poteau (39e). Une belle anticipation face à Mbappé (51e). Sorti pour fermer l'angle devant Di Maria, il est heureux de voir Neymar rater le ballon (53e). Un dernier tacle décisif devant sa surface dans une fin de match irrespirable (90e).
  • En bref : Fautif à l'aller, le roc s'est repris et a signé une grande prestation.
Ligue des champions
L'antisèche : Comme une impression de grandeur
13/04/2021 À 22:02

BENJAMIN PAVARD : 4,5

Prudent en début de match et même assez mou dans son placement défensif. Souvent hésitant, il couvre Mbappé qui est injustement signalé hors-jeu (31e). Longtemps inactif sur le plan offensif, il est davantage monté dans les dernières minutes.
  • En bref : Beaucoup trop discret dans son couloir.

JÉRÔME BOATENG : 6

L'international allemand a fait parler son expérience. Il a su gommer ses erreurs du match aller et a bien mieux géré la profondeur en jouant le hors-jeu . Son anticipation amène la première occasion munichoise. Vif et costaud face à Mbappé (38e, 49e) et Neymar (48e) avant de se livrer dans le dernier quart d'heure et de laisser de plus larges espaces dans son dos.
  • En bref : Malgré son départ annoncé, il reste le patron de la défense munichoise.

"Paris devient naturellement le favori de la Ligue des champions"

LUCAS HERNANDEZ : 6,5

Il a eu du mal à entrer dans son match et glisse dangereusement dans sa surface (10e), bien plus propre ensuite face à Neymar (28e, 34e). Du déchet dans ses passes tout de même. Il avait visiblement pour consigne de ne pas se livrer. Mordant en seconde période pour contenir Neymar, il réalise un retour capital face à Mbappé (79e) et intervient in extremis du bout du pied (90e+2).
  • En bref : Propre et solide.

Manuel Neuer impérial face au PSG en quart de finale retour de Ligue des champions

Crédit: Getty Images

ALPHONSO DAVIES : 4

Au sein d'une arrière-garde munichoise qui a corrigé le tir par rapport au match aller perdu, il a livré une prestation timide. Le Canadien de 20 ans a globalement peiné devant Di Maria et enchaîné glissade et faute (17e et 47e). Il a d'ailleurs subi un petit pont (31e) et perdu un ballon dangereux face à Gueye (34e). Il oublie son vis-à-vis argentin (53e). Remplacé par Jamal Musiala (72e) qui a pris la place d'Alaba au milieu de terrain mais n'a rien apporté.
  • En bref : Loin de son niveau étincelant de la saison dernière.

JOSHUA KIMMICH : 5

Il avait promis une nouvelle rude soirée aux Parisiens et s'est montré agressif d'entrée à l'image de son tacle sur Paredes (1e). S'il a de nouveau dirigé le jeu bavarois, il s'est fait moins rayonnant dans ses orientations et a réalisé plusieurs ouvertures trop longues. Il rate le cadre sur son unique tir (26e) et ses coups de pied arrêtés, si redoutés, se sont révélés peu précis.
  • En bref : Le chef d'orchestre bavarois n'a pas su accélérer le tempo.

DAVID ALABA : 6

Titulaire dans l'entrejeu après le forfait de Goretzka, il disputait son 425e match avec le Bayern, égalant le record de Ribéry pour un joueur étranger. Combatif pour contenir Neymar, il a commis quelques fautes en début de rencontre et est averti pour un accrochage sur le Brésilien (52e). Il a rempli son rôle en pressant mais aussi en se projetant. Son tir mal repoussé par Navas entraîne l'ouverture du score puis il oblige le portier à se détendre (44e) et rate la cible d'un rien (47e). Replacé arrière gauche à la sortie de Davies et moins influent à ce poste.
  • En bref : Sa polyvalence et son talent vont manquer au Bayern avec lequel il a certainement disputé son dernier match européen.

LEROY SANÉ : 3,5

Auteur du premier tir dangereux bavarois, il a loupé la cible et oublié Müller (25e). L'ancien de City n'a pas assez appuyé son tir axial juste avant la pause. Une ouverture bien sentie pour Müller, un petit pont sur Mbappé (65e) mais il fut longtemps emprunté. Il finit tout de même fort avec deux centres précis vers Coman (69e et 90e+1) et un tir un peu trop croisé après avoir mystifié Bakker (82e) avant d'obliger Navas à intercepter aux six mètres (90e+3).
  • En bref : Nettement insuffisant sur la double confrontation.

THOMAS MÜLLER : 6

Sa capacité à se déplacer entre les lignes adverses a encore fait mal car il maîtrise à merveille l'art de se démarquer dans la zone de vérité. Il loupe sa déviation de la tête (9e) mais remise parfaitement sur Alaba avant l'ouverture du score. Il s'arrache mais bute sur Navas (62e). Logiquement averti pour un tacle en retard sur Paredes (68e).
  • En bref : Une menace constante mais peu de danger finalement.

"Di Maria - Mbappé, symboles d’un PSG qui s’est réinventé"

KINGSLEY COMAN : 5,5

Un quart d'heure de mise en route puis il a passé la vitesse supérieure. S'il est trop facilement pris par le râteau de Neymar qui tire ensuite sur la barre (37e), il a sans cesse apporté le danger sur son aile gauche et se trouve à l'origine du but. Encore un certain manque de justesse cependant. Une frappe complètement dévissée (52e) et 4 tirs pour aucun cadré. Il provoque l'avertissement de Dagba (55e) et a mis le feu devant la cage adverse avec sa remise repoussée in extremis par Paredes (69e).
  • En bref : Une belle activité sans réussir à se montrer décisif. Un peu comme au match aller.

ERIC-MAXIM CHOUPO-MOTING : 7

L'attaquant a dignement fêté son retour au Parc des Princes. Pas assez vif dans la zone de vérité (7e), il a d'abord eu un peu de mal à se situer mais est resté très mobile. Une talonnade inspirée pour lancer Sané (26e). Il a surtout permis aux siens de débloquer la situation et d'y croire jusqu'au bout en marquant d'une tête hargneuse aux six mètres au-dessus de Kimpembé (40e). Généreux tout au long de la rencontre, il a été remplacé par Javi Martinez (85e) qui ne s'est pas distingué.
  • En bref : La doublure de Lewandowski a efficacement joué son rôle et a bien failli faire tomber son ancien club.
Ligue des champions
Les notes du PSG : Le magicien Neymar, le soldat Gueye
13/04/2021 À 21:26
Ligue des champions
Du courage et des tripes : Paris reprend une demie
13/04/2021 À 20:53