La rencontre Bayern Munich-Atlético Madrid aura bien lieu ce mercredi soir, comme confirmé par l'UEFA à l'AFP. Les médias allemands avaient craint dans la matinée que la contamination de l'attaquant bavarois Serge Gnabry, connue seulement mardi soir après le dernier entraînement, n'ait des conséquences sur la rencontre, en obligeant d'autres joueurs du Bayern à entrer en quarantaine. Les autorités sanitaires ont enquêté mercredi matin au Bayern pour déterminer si d'autres joueurs ou membres du club pouvaient être considérés comme "personnes contact". D'autres tests ont par ailleurs été diligentés mercredi matin pour tous les joueurs. Les résultats sont attendus dans l'après-midi.

Griezmann sur le banc ? Koeman s'explique : "Nous cherchons les onze meilleurs pour chaque match"

Ligue des champions
"Avec la presse madrilène, Zidane est devenu un toreador : il esquive les coups"
IL Y A 7 HEURES

Selon les règles en vigueur en Bavière, les "personnes contacts" sont en effet censées respecter une quarantaine de 14 jours. Est considérée comme une "personne contact" tout personne qui s'est tenue à moins d'1,50 mètre de la personne infectée, sans masque, pendant au moins 15 minutes. Les mesures prises par le club depuis le début de la crise évitent en principe tout contact rapproché entre les joueurs en dehors du terrain. Dans les vestiaires et les douches, les joueurs sont isolés, et ils sont censés porter un masque en permanence lorsqu'ils sont ensemble hors du terrain. Le règlement de l'UEFA prévoit qu'un match doit avoir lieu si une équipe dispose d'au moins 13 joueurs en état de jouer, dont un gardien de but.

Ligue des champions
À défaut de sauver l’honneur, l’OM doit au moins penser à ses finances
IL Y A 7 HEURES
Ligue des champions
L'OM, ce club qui a des records à… éviter
IL Y A 8 HEURES