Tristes, oui. Mais en colère, aussi. Battus et éliminés par Manchester City (2-0), mardi soir en demi-finale retour de la Ligue des champions, les joueurs du PSG n'ont pas vraiment digéré l'arbitrage de Björn Kuipers, qui a notamment exclu Angel Di Maria en seconde période. Interrogé après la rencontre, Ander Herrera a notamment accusé l'arbitre de la rencontre d'avoir insulté Leandro Paredes. "On parle de respect avec les arbitres. L’arbitre a dit "fuck off" à Leandro Paredes. Si on dit ça, on a une suspension de trois ou quatre matches", a-t-il lâché à RMC Sport. Une grave accusation confirmée peu après par Marco Verratti.

"Aucun tir cadré, émotions mal maitrisées : Paris ne peut pas avoir de regrets"

Si pour eux c'est normal...
Transferts
Les 6 infos mercato qui vous ont échappé ce week-end
IL Y A 5 HEURES
"L'arbitre m'a dit "fuck you" deux fois, moi je ne l'ai pas dit parce que si je dis "fuck you" je prends dix matches, et eux peuvent se le permettre. C'est sûr que je parle beaucoup avec l'arbitre, mais jamais je ne dis "fuck you". Si pour eux c'est normal… Nous, on prend dix matches si on fait ça. Mais ce n'est pas la faute de l'arbitre, on a tout donné, on a perdu contre une grande équipe, c'est le football", a ainsi expliqué le milieu de terrain transalpin, très nerveux en fin de rencontre.

Mauricio Pochettino et Marco Verratti contestent une décision de Bjorn Kuipers lors de la demie retour entre Man City et le PSG en Ligue des champions

Crédit: Getty Images

Manchester a mérité de passer
"Ce qui m'embête, c'est quand l'arbitre t'envoie chier. Nous, on parle avec respect. Lui, il nous a envoyé balader 3-4 fois. Et du coup on s'énerve...", a-t-il rajouté à Sky Italia, ne cherchant toutefois pas à mettre l'élimination uniquement sur l'arbitrage. "Manchester City a mérité de passer, c'est une grande équipe, a reconnu l'international italien. C'est une grande déception. Mais il faut se regarder dans les yeux et se dire qu'on a tout fait. On essaiera de se racheter la saison prochaine, nous sommes une grande équipe. On a fait un grand parcours. "

"De Bruyne a montré à Neymar tout ce qu'il lui manquait"

Même sentiment du côté du capitaine Marquinhos. "C’était un match où on a essayé de tout donner, a estimé le Brésilien à RMC Sport. On a bien débuté la partie, avec un pressing très haut, mais ça se joue sur des détails, ils ont tenu, bien défendu, et sur une action ils marquent le but du 1-0 qui nous met en difficulté. En deuxième période on a essayé de pousser aussi, et on prend un deuxième but qui nous tue vraiment. Il faut réfléchir aux choses que l’on doit vraiment améliorer. Après ça s’est joué sur des petits détails, comme souvent dans les grands matches."
Lui aussi interrogé sur ses présumées insultes, Mauricio Pochettino a préféré ne pas s'éterniser sur le sujet. "C'est ce que disent les joueurs sur ce qu'il s'est passé sur le terrain. Mais on ne peut pas changer le résultat pour autant, on doit se concentrer sur le futur, préparer l'équipe pour gagner les derniers matchs qu'il nous reste", a prévenu l'entraîneur parisien à RMC Sport. La page C1 est donc tournée. Place à celle du championnat, pas vraiment plus facile...
Ligue 1
Lewandowski tenté par le PSG ? En Allemagne, on n'y croit pas… pour le moment
IL Y A 11 HEURES
Ligue 1
30% de défaites au Parc : Paris aura pourri sa saison à domicile
IL Y A 21 HEURES