La stat est belle. Elle ne dit pas tout, mais elle est belle. Dimanche dernier, lors du match entre le Real Madrid et le Betis Séville (0-0), aucun joueur n'a créé plus d'occasions que Eden Hazard sur la pelouse. Nuance : le Belge n'a joué que 13 minutes, de retour de blessure, qui "ont fait rêver Zidane", selon Marca. C'est donc comme un symbole pour le numéro 7 madrilène, après la longue saison et demie de galère et avant de retrouver son ancien club de Chelsea en demi-finale de Ligue des champions ce mardi (21h).
Car si on prend un peu de perspective, Hazard reste dans la pire forme statistique de sa carrière. 13 petits matches disputés, 3 buts, et des absences à répétition sur les deux dernières saisons, traversées comme un fantôme. La dernière en date remonte au 30 janvier, date depuis laquelle l'ailier a passé presque trois mois sans jouer en enchaînant deux blessures d'affilée, seulement entrecoupées par 15 minutes de jeu en mars contre Elche, ce qui s'est avéré suffisant pour rechuter.
Liga
"Ce type est un imbécile, un malade" : Ronaldo également visé par Florentino Pérez
14/07/2021 À 14:43
Le plus important est que rien ne le gêne
Après cet énième pépin, la thèse de la reprise trop hâtive a été avancée, mettant la responsabilité sur la gestion de Zinédine Zidane. Cette fois-ci, le technicien français a donc été poussé à prendre encore plus de précautions qu'habituellement avec Hazard, pour ne pas faire revenir le Belge trop tôt. Selon le journal As, l'ancien du LOSC s'entraîne pourtant de manière régulière avec le groupe merengue depuis le 2 avril, pendant lequel il s'efforce de respecter un plan de renforcement de sa cheville droite. Si l'attente a été si longue pour le voir rejouer, c'est par souci de prudence d'abord, et aussi parce que l'enchaînement des deux matches de Ligue des champions contre Liverpool et du Clasico n'ont pas été de nature à donner des conditions idéales pour un retour après une si longue absence.

Hazard, 52 matches ratés sur 88 : "Dire que tout est parti d’une faute de Meunier…"

Jusqu'à ce match contre le Betis le 25 avril, donc, qui a rassuré tous les observateurs du Real Madrid. Eden Hazard est apparu bien en jambes, remuant, et sur la voie de la guérison. Adressant 12 passes en tout, et en montrant des combinaisons jusque-là inaperçues avec Karim Benzema, le numéro 7 du Real a montré une bien meilleure forme que lors de ses précédents retours.
De quoi satisfaire en premier lieu son entraîneur : "Il est prêt à aider l'équipe. Il est entré avec une étincelle, a apprécié ZZ en conférence de presse, sans pour autant s'enflammer. Le plus important est que rien ne le gêne. Il a besoin de plus d'assurance et de tranquillité. Nous allons simplement profiter du fait qu'il soit de retour". Pour ses coéquipiers, c'est aussi un soulagement, comme pour son compatriote Thibaut Courtois : "Je pense que tout le monde a pu voir qu'il allait très bien."

Zinédine Zidane et Eden Hazard, dans l'impasse.

Crédit: Getty Images

Un retour à Chelsea, pour remettre les choses dans le bon sens

Hazard va peut-être "bien", et même sûrement "mieux", mais il devrait tout de même être trop juste pour débuter ce mardi en C1 contre Chelsea. Son objectif est bien sûr, à court et moyen terme, de retrouver du rythme et d'être décisif, et jouer contre son ancien club doit galvaniser un joueur de sa trempe. Dans le football, on sait pertinemment que les retrouvailles sont souvent le fruit de belles histoires, où les joueurs mettent un petit quelque chose en plus. Probablement remplaçant, l'ancien joueur phare des Blues devrait sûrement entrer en jeu pour faire la différence à Valdebebas, avant de candidater à une place de titulaire pour le match retour une semaine plus tard à Stamford Bridge, le vrai objectif de sa reprise.
Un club où la dernière version du "vrai Hazard" a été aperçue, et qui ne l'a d'ailleurs pas oublié. "C'était un joueur incroyable dans ce club, bien sûr. C'est quelqu'un que j'admire vraiment", a déclaré Christian Pulisic, l'actuel numéro 10 de Chelsea, en conférence de presse. Pour l'équipe dirigée par Thomas Tuchel, et pour tout le club, Hazard reste une légende avec ses 110 buts, 92 passes décisives et 2 titres de champion d'Angleterre glanés sous le maillot de la formation londonienne. C'est un club où il a aussi été victime de nombreuses critiques, qui lui ont notamment reproché son manque d'impact dans les "gros matches".

Eden Hazard lors de la finale de la Ligue Europa entre Chelsea et Arsenal

Crédit: Getty Images

Cette opposition semble donc être l'occasion rêvée pour Hazard de remettre les choses à leur place, à défaut de pouvoir, tout de suite, faire taire ceux qui affichent leur scepticisme depuis son arrivée pour plus de 100 millions d'euros au sein de la Casa Blanca. L'ex-Lillois a très certainement coché la date de son retour à Stamford Bridge (5 mai) dans son agenda. Cette double confrontation peut donner un vrai virage à 180 degrés à son aventure à Madrid, qui tient pour l'instant plus du cauchemar que du rêve vendu aux Merengue il y a deux ans. Si Hazard parvient à jouer au même niveau que celui entraperçu face au Betis, les Blues peuvent d'ores et déjà trembler.

Un doublé Liga - C1 ? "Il reste un dernier frein à lever pour le Real"

Transferts
Adaptation incertaine mais profil parfait : Varane - Maguire associés, jackpot pour MU ?
13/07/2021 À 11:56
Liga
De la concurrence pour Benzema ? Calvert-Lewin pourrait suivre Ancelotti au Real
20/06/2021 À 10:11