Le Barça reçu 5/5 ! Déjà qualifiés pour les huitièmes de finale, les joueurs de Ronald Koeman n'ont mis que 30 minutes pour plier la rencontre face à Ferencvaros (3-0), ce mercredi soir, signant leur cinquième victoire en autant de rencontres. Bien aidé par Antoine Griezmann et Ousmane Dembélé, tous deux buteurs et particulièrement inspirés ce soir, le FC Barcelone a conservé la première place du groupe G, sans pouvoir la verrouiller "officiellement" après la victoire de la Juventus Turin dans le même temps. Les Italiens devront toutefois battre les Catalans la semaine prochaine, pour inverser les positions.
Privés de Lionel Messi, Philippe Coutinho et Marc-André Ter Stegen, épargnés du voyage à Budapest, les Catalans ont fait preuve de sérieux et d’un réalisme clinique dans ce match sans réel enjeu contre la lanterne rouge du groupe. Assurés de disputer les huitièmes de finale pour la 17e fois d’affilée, les Barcelonais avaient à cœur de cadenasser la première place, une bonne habitude prise depuis l’édition 2007/2008. Et ça s’est vu !
Liga
Merci Memphis : le Barça gagne sur le gong à Villarreal
IL Y A 2 HEURES
Leurs 4 tirs cadrés en première période ont donné lieu à 3 buts avant la demi-heure de jeu. Et les Français, au centre de ce festival offensif, se sont illustrés. Si Clément Lenglet a hérité du brassard à la sortie de Sergio Busquets à la pause, Griezmann, lui, a confirmé sa superbe forme du moment en ouvrant le score d'une talonnade entre les jambes de Dibusz (1-0, 15e), sur un bon centre d'Alba. Le natif de Mâcon a marqué lors de ses 3 derniers matches, une première depuis sa signature au Barça.

Antoine Griezmann

Crédit: Getty Images

Dembélé impliqué sur tous les buts

Dembélé était au départ de l'action et son entente avec Alba sur le côté gauche a fait des merveilles. En guise de remerciements pour la passe décisive qu’il lui a adressée (2-0, 20e), Martin Braithwaite, fauché dans la surface de réparation par Abraham Frimpong, lui a tendu le ballon. L’international français a fait honneur à l’offrande, en prenant à contre-pied Dibusz (3-0, 28e). Son 3e but dans la compétition cette saison a récompensé son très bon match, qui aurait pu être excellent s’il avait converti les différentes occasions qu’il s’est procurées en seconde période (56e, 67e, 78e, 90e+3).
Le double champion en titre de Hongrie n’a jamais trouvé la solution pour l’arrêter et le vis-à-vis de Dembélé a vécu un calvaire, entre petits ponts, débordements et crochets. Pour mieux préparer les échéances à venir, Ronald Koeman a fait tourner, offrant quelques minutes aux jeunes pousses, dont Riqui Puig, qui a fait une entrée remarquée, Carles Aleñá et Konrad de la Fuente.

Choc Messi/Ronaldo dans une semaine

Bien trop faible pour espérer faire tomber le Barça en phase de groupes, ce qui n’est plus arrivé depuis une défaite à Manchester City (3-1) en novembre 2016, Ferencvaros a stoppé l’hémorragie dans le second acte. Seul le nouvel entrant Roko Baturina a testé les gants de Neto (73e). Un match capital attend les Hongrois la semaine prochaine sur la pelouse du Dynamo Kiev avec, au bout pour l’une des deux équipes, un strapontin pour la Ligue Europa. Dans le même temps, le FC Barcelone accueillera la Juventus Turin pour un choc au sommet. Le duel tant attendu entre Messi et Ronaldo devrait avoir lieu.
Liga
Rénovation du Camp Nou : les socios du Barça décideront le 19 décembre
HIER À 20:04
Ligue des champions
Tenu en échec, le Barça ira jouer sa qualification... à Munich !
23/11/2021 À 21:53