La Vieille Dame a mérité sa petite finale. En dominant sans trembler le Dynamo Kiev (3-0), la Juventus s'est offerte l'espoir de finir en tête du groupe G de la Ligue des champions, à condition de gagner chez le FC Barcelone la semaine prochaine. Guidés par un Federico Chiesa de gala, les Bianconeri ont accéléré en seconde période après quelques moments de flottements. Les Ukrainiens, valeureux et protagonistes avec le ballon, se sont révélés trop limités à ce niveau de la compétition.

Serie A
Barella et l'Inter font tomber la Juve
HIER À 21:43

Le manque d'expérience ? De réalisme ? De talent ? Le Dynamo Kiev n'a pas trouvé les ressources pour subir après ne pas avoir concrétisé ses temps forts. Tout le contraire de la Juventus, qui a vite pris le jeu à son compte. Sur deux corners consécutifs, Georgi Bushchan a dû s'employer devant Weston McKennie (17e) puis Alvaro Morata (18e). C'est donc Chiesa qui a validé la domination turinoise, d'une belle tête croisée sur un centre d'Alex Sandro (22e, 1-0). Le latéral brésilien a ensuite servi sur un plateau Cristiano Ronaldo, qui a tiré sur la barre (31e). Cette occasion manquée aurait pu être le tournant majeur du match.

Incroyable Giroud, les 13 ans de CR7, capitaine par défaut : les tops et flops

Kiev a laissé passer sa chance

Car jusqu'à la mi-temps, le Dynamo Kiev a monopolisé le ballon. Tomasz Kedziora a multiplié les débordement côté droit, jusqu'à un bon centre pour Benjamin Verbic dos au but au point de penalty. Sa remise de la poitrine a profité à Viktor Tsygankov, qui a buté sur la bonne sortie de Wojciech Szczesny (41e). Le gardien polonais s'est à nouveau montré décisif sur un centre de Tsygankov, qu'aucun joueur du Dynamo n'a coupé (54e). Les Bleus et Blancs ont laissé passer leur chance. Après un gros débordement à droite dans la surface, Chiesa a centré fort en direction du but. Bushchan a repoussé sur Morata, avant que Ronaldo ne pousse le ballon dans le but vide (57e, 2-0).

Federico Chiesa

Crédit: Getty Images

Pas rassasiée, la Juventus a tué le match suite au gros travail de McKennie. L'Américain a trouvé Chiesa qui a prolongé vers Morata. Une feinte de tir puis une frappe à ras de terre au point de penalty, et la messe était dite (66e, 3-0). Les Bianconeri ont maintenu leur pressing jusqu'à la fin du match sans conserver leur tranchant dans la zone de vérité. Sans Paulo Dybala ni Adrien Rabiot restés sur le banc, la Juve a logiquement décroché une 4e victoire en 5 matches européens cette saison. Les yeux sont maintenant rivés sur le Camp Nou, où il faudra battre le Barça par deux, voire trois buts d'écart avant de terminer au sommet du groupe G.

Football
Ruiz, testé positif, sera absent contre la Juventus
HIER À 06:42
Serie A
Mercato adapté, choix contestés : Conte et l'Inter, je t'aime, moi non plus
16/01/2021 À 21:15