Il fallait l'hymne de la Ligue des champions pour que les Reds reprennent des couleurs. Liverpool a oublié ses déconvenues en Premier League en dominant Leipzig "à l'extérieur", au stade Ferenc Puskas à Budapest (0-2). Deux grossières erreurs de Marcel Sabitzer et Nordi Mukiélé ont servi Mohamed Salah puis Sadio Mané sur un plateau avant l'heure de jeu. Deux buts opportunistes, mais qui ont récompensé le pressing plus cohérent des hommes de Jürgen Klopp, qui n'ont vraiment perdu le contrôle du jeu qu'en fin de match. Leipzig sera dos au mur dans trois semaines pour son déplacement à Anfield.
C'est pourtant une bête blessée qui se dressait face au RasenBallsport Leipzig ce mardi. 3 défaites de suite ? Liverpool n'avait plus connu ça depuis novembre 2014. D'entrée, il a fallu tirer l'alerte rouge chez les Reds. Sur un centre d'Angeliño, Dani Olmo s'est jeté au premier poteau pour une tête plongeante. Le ballon a rebondi sur le poteau d'Alisson (5e). Salah a répondu, idéalement lancé par Trent Alexander-Arnold, mais s'est heurté à la bonne sortie de Péter Gulacsi (15e). Mané, lui, n'a pas assez rabattu sa tête sur un centre de Roberto Firmino, bien qu'il ait pris le meilleur dans les airs sur Mukiélé (24e). La réussite près du but a longtemps fui les 22 acteurs, mais pas l'intensité. Le pressing des joueurs de Julian Nagelsmann a répondu à celui des Reds, qui ont progressivement pris la mesure de leurs adversaires. Plus discipliné, plus serein, Liverpool a offert un vrai casse-tête à Leipzig.
Premier League
Anfield va faire encore plus de bruit : 7000 places supplémentaires attendues en 2023
15/06/2021 À 14:43

Mohamed Salah

Crédit: Getty Images

Les cadeaux de Leipzig

Se casser la tête, c'est ce qu'a failli faire Gulacsi en revenant à toute allure et en plongeant après une sortie loin de sa surface. Heureusement pour lui, la tentative de lob d'Andrew Robertson a échoué sur la transversale (32e). Vaguement touché mais pas coulé, Leipzig a pu compter sur un solide Dayot Upamecano et les relances au pied hasardeuses d'Alisson pour souffler. L'équipe allemande est repartie de pied ferme après la mi-temps, Dani Olmo butant sur un Alisson décisif lorsqu'il devait utiliser ses mains (47e). Puis la rencontre a basculé. Sur une situation anodine, Marcel Sabitzer a passé trop en retrait pour Lukas Klostermann. Salah, plus vif, s'en est allé défier et battre Gulacsi d'un plat du pied gauche (53e, 0-1). Quasiment dans la foulée, Mukiélé a très mal lu la trajectoire d'un long ballon et a laissé Sadio Mané imiter son compère égyptien (58e, 0-2).
Groggy, Leipzig ? Pas tant que ça. Liverpool a baissé d'un ton physiquement et Angeliño (61e) puis Olmo (63e) ont eu leur chance, sans cadrer. L'entrée de Yussuf Poulsen pour servir de point d'appui dans la surface n'a jamais porté ses fruits. C'est d'ailleurs dans la profondeur que Jordan Henderson, défenseur central de fortune, a souvent été mis à mal. Même lorsqu'il s'est retrouvé seul excentré dans la surface, Angeliño a totalement dévissé sa demi-volée (79e). Les Reds ont géré leur fin de match... et se sont octroyé une frayeur. Au bout du temps additionnel, Hee-chan Hwang a trop croisé un tir du droit alors qu'il avait faussé compagnie à Henderson (90e+3). Un petit but qui aurait pu avoir un grand effet sur le moral. Leipzig quitte la Hongrie en ayant encaissé deux buts à l'extérieur et sans avoir marqué. Le retour à Anfield, le 10 mars prochain, s'annonce déjà corsé face à des Reds qui retrouvent le sourire.

Sadio Mane

Crédit: Getty Images

Transferts
Ibrahima Konaté signe à Liverpool
28/05/2021 À 13:57
Premier League
Facile vainqueur de Burnley, Liverpool intègre le Top 4
19/05/2021 À 21:06