Ederson : 6

Sa superbe relance sur l’ouverture du score mancunienne (11e) est venue rappeler toute la qualité de son jeu au pied, même s’il a mis les siens en danger sur un six mètres. Sauvé par sa barre transversale (17e), il n’a pas eu la moindre frappe cadrée à négocier.
  • En bref : Pas d’arrêt mais une ouverture décisive, un match de… premier relanceur.
Ligue des champions
Le Royaume-Uni prêt à accueillir la finale de C1 prévue à Istanbul
IL Y A 11 HEURES

Kyle Walker : 6

Sa perte de balle au profit de Verratti a failli coûter un penalty à City. L’Italien l’a mis en difficulté une seconde fois au milieu, mais le latéral anglais a pour le reste livré une prestation solide, en touchant beaucoup de ballons et en réalisant quelques retours incisifs, notamment devant Neymar. À l’arrivée, cela fait six tacles, trois interceptions et trois dégagements pour lui.
  • En bref : Très dur à déborder, comme à l’aller.

Ruben Dias : 8

Patron de la défense mancunienne par la voix et les gestes, le Portugais a plusieurs fois bien lu le jeu, parfois en sortant haut. Il fait don de sa tête sur un centre fort qui aurait pu apporter le danger en première période (44e), avant de contrer trois frappes chaudes au retour des vestiaires (49e, 61e, 66e). Le pompier de service des Citizens.
  • En bref : Un roc.

Ruben Dias devant Neymar

Crédit: Getty Images

John Stones : 6

Peu sollicité au match aller, le défenseur anglais a montré plus de caractère mardi. Il sort bien sur une frappe de Neymar (43e) et a plusieurs fois fait la loi sur les centres parisiens. Un match très sérieux sans frayeur, cette fois.
  • En bref : Plus à l’aise devant Icardi que Mbappé.

Oleksandr Zinchenko : 7

Très convaincant après son entrée en jeu mercredi dernier, l’Ukrainien a confirmé mardi. Il a cru concéder un penalty pour… une épaule, mais l’arbitre est revenu à juste titre sur sa décision. Il est ensuite impliqué sur le but, puisque c’est lui qui est lancé par Ederson et qui fait le bon choix en servant De Bruyne en retrait. La seconde réalisation (63e) part encore d’une relance de sa part. Ajoutez à cela son agressivité défensive, et son superbe tacle devant Neymar, et vous avez un match de très haut niveau.
  • En bref : Simplicité, propreté, personnalité. Une belle attitude au service du collectif.

Bernardo Silva : 5

Sur la même ligne que De Bruyne sans le ballon, le Portugais a beaucoup donné dans le pressing et a balayé large lors des phases de possession. L’ancien Monégasque s’est toutefois fait peur en perdant un ballon très dangereux tout proche de permettre à Di Maria d’égaliser. Remplacé par Sterling (82e) après avoir perdu en influence.
  • En bref : Pas brillant, mais travailleur.

Fernandinho : 6

Titularisé à la surprise générale le jour de ses 36 ans, le Brésilien a commencé par deux fautes en moins de quatre minutes. Il a également perdu un ballon plein axe sans conséquence, et c’est en partie de sa faute si Paris a profité d’autant d’espaces entre les lignes. Son second acte fut très nettement meilleur, avec plusieurs récupérations très hautes et le vice que l’on attendait de lui. Il provoque l’exclusion de Di Maria (69e).
  • En bref : La caution expérience si précieuse à ce niveau-là.

Ilkay Gündogan : 5

Situé dans un "Entre deux" en termes de placement, le milieu allemand a souvent été à hauteur de Fernandinho en couverture, tout en se projetant parfois dans les 30 mètres adverses. C’est lui qui a le plus touché le ballon parmi le trio du milieu, avec quelques passes qui auraient pu être mieux exploitées. Mais comme à l’aller, on a senti qu’il jouait presque avec le frein malgré quelques récupérations.
  • En bref : Plus timide qu’à l’accoutumée.

Riyad Mahrez : 8

Buteur à l’aller, il a remis ça au retour. Et en double. L’ailier algérien a fait mal d’entrée en marquant du droit avec un peu de réussite, puisque sa frappe est passée entre les jambes de Kimpembe et Navas. C’est encore du droit qu’il a inquiété le portier parisien juste avant la pause (45e+2). Mais c’est bien du gauche qu’il a tué le match (63e) au cœur d’une seconde période où il s’est plus montré dans ses percussions mais aussi défensivement.
  • En bref : L’homme de cette double-confrontation.

Mahrez

Crédit: Getty Images

Kevin De Bruyne : 6

Sa frappe contrée aboutit à l’ouverture du score des siens. Comme Bernardo Silva, il n’a cessé de harceler la défense parisienne par son pressing et a beaucoup bougé sur le front de l’attaque. Il joue parfaitement le coup en contre avec Foden sur le second but de Mahrez. Remplacé par Gabriel Jesus (82e).
  • En bref : Impliqué sur les deux buts.

Phil Foden : 7

Il a très souvent délaissé son couloir gauche pour venir jouer à l’intérieur et régaler sur quelques fulgurances techniques. Mais c’est bien de son côté qu’il a été décisif, en servant parfaitement Mahrez pour le 2-0. Avec un peu plus de précision ou de réussite, puisqu’il a touché le poteau (77), sa prestation aurait pris une dimension encore supérieure. Remplacé par Agüero (85e).
  • En bref : Une nouvelle prestation très prometteuse pour le joueur de 20 ans.
Ligue des champions
L'UEFA a trouvé une (maigre) sanction pour les clubs de la Super Ligue
IL Y A 11 HEURES
Ligue des champions
Latéraux, Verratti, Neymar : Qu'est-ce que le PSG doit changer pour progresser ?
IL Y A 12 HEURES