Rennes ne terminera pas sur une bonne note. Ce mardi soir, le club breton a subi une cinquième défaite en Ligue des champions, contre le FC Séville (1-3), lors de la 6e et dernière journée de la phase de poules. Au Roazhon Park, Jules Koundé (32e) et Youssef En-Nesyri (45e+2, 81e) ont fait le spectacle, avant que Georginio Rutter ne réduise l'écart, sur penalty (86e). Avant cette rencontre, les positions étaient déjà figées. Le club sévillan termine bien deuxième du groupe E, alors que les Rouge et Noir sont bons derniers.
Avec une seule petite victoire lors de ses douze derniers matches toutes compétitions confondues, Rennes avait à cœur, à la fois, de se reprendre, mais également de terminer sur une bonne note cette campagne européenne particulièrement difficile. Comme très souvent cette saison, les hommes de Julien Stéphan ont effectué un bon début de rencontre, emmenés par M'Baye Niang, en pointe, qui a même été le premier à mettre à contribution Yassine Bounou (27e).
Ligue 1
Neymar étincelant, but gag et pelouses indignes : les Tops et Flops de la 2e journée
HIER À 21:40

Youssef En-Nesyri (Sevilla)

Crédit: Getty Images

Rutter a fait une excellente rentrée

Sans véritablement paniquer, les Sévillans ont laissé passer l'orage, avant de reprendre petit à petit le dessus dans ce match. Alors que Romain Salin s'est montré vigilant devant Suso (30e, 43e), il n'a rien pu faire face à Jules Koundé, qui a ouvert le score d'une très belle frappe flottante de l'extérieur du pied gauche (32e, 0-1). Le Français a marqué un but de plus pour le FC Séville en 63 matches, toutes compétitions confondues (6), qu'en 85 pour les Girondins de Bordeaux (5). Les hommes de Julen Lopetegui ont pu profiter des largesses défensives rennaises, et ont même récidivé juste avant la pause, lorsque Youssef En-Nesyri, complètement seul, est venu couper, au premier poteau, un centre d'Oliver Torres (45e+2, 0-2). L'attaquant marocain a récidivé en seconde période, en inscrivant un doublé (81e, 0-3).
Pourtant, ce second acte était largement dominé par Rennes, après notamment l'entrée en jeu de Georginio Rutter, à la place de M'Baye Niang (70e). Le jeune joueur de 18 ans n'avait joué, cette saison, qu'une petite minute contre Saint-Etienne en Ligue 1, le 26 septembre dernier. Il a fait preuve de culot et s'est montré en évidence à plusieurs reprises. Les hommes de Julien Stéphan ont bien failli réduire l'écart, sur une double occasion de Rutter et de Jérémy Doku, qui se sont finalement heurtés à Bounou (74e). Finalement, Rutter a pris ses responsabilités pour transformer un penalty (86e, 1-3). A 18 ans et 232 jours, il est devenu le plus jeune joueur français à marquer en Ligue des champions depuis Kylian Mbappé en mai 2017 (18 ans et 140 jours).
Un petit rayon de soleil dans une période décidément toujours aussi sombre pour le Stade Rennais. Si, désormais, sa campagne européenne est donc définitivement terminée, au contraire du FC Séville qui file en huitièmes, le club breton va devoir rapidement se remobiliser pour la Ligue 1, avec un déplacement périlleux prévu ce dimanche (13h), sur la pelouse de Nice.

Youssef En-Nesyri (Sevilla)

Crédit: Getty Images

Ligue 1
Frustrant pour Rennes
13/08/2022 À 17:05
Liga
Les 8 questions qu'on se pose avant la reprise
11/08/2022 À 22:29