Les tirages compliqués

  • Chelsea, pour l’aspect dramatique
Ligue des champions
De Bruyne, des fractures mais son Euro ne serait pas en danger
30/05/2021 À 11:33
Pour l’histoire. Après la brillante qualification des Blues face à l’Atlético en milieu de semaine, les retrouvailles entre Tuchel et le PSG font saliver les fans de football de la planète. Trois mois après son limogeage de Paris, l’Allemand marche littéralement sur l’eau avec sa nouvelle équipe, au point d’être devenu un adversaire à éviter pour toutes les équipes de ces quarts de finale. Certains s’amusent déjà à imaginer un scénario qualifiant Chelsea sur un but de Thiago Silva dans les arrêts de jeu. L’opposition entre Tuchel et son ancien club semble presque écrite, et ferait couler un paquet d’encre si la confrontation venait à avoir lieu. Pas loin d’être le pire tirage possible pour Paris.

Le Chelsea de Tuchel, tout l’opposé de son PSG

  • Le Bayern Munich, pour la revanche
C’est l’épouvantail de ces quarts de finale. Clairement. Le Bayern Munich est l’équipe sur laquelle il ne faut pas tomber, la seule qui semble sans faille, ou presque. Ce serait probablement le pire tirage possible, tant le Bayern a dominé la Lazio en huitièmes, et semble maître de son destin, en Allemagne comme en Europe. L’opposition offrirait cependant un beau remake de la dernière finale de Ligue des champions en août dernier, et l’esprit de revanche qui habite les Parisiens après leur rendez-vous manqué l’an passé promettrait un choc au sommet de ces quarts de finale.

Leon Goretzka et le Bayern avaient imposé leur loi en finale de Ligue des champions en août dernier contre le PSG de Neymar.

Crédit: Getty Images

Les tirages ‘mitigés’

  • Manchester City, un adversaire au plafond de verre
Un quart face à City, ou de quoi rappeler de mauvais souvenirs aux fans parisiens après l’élimination du PSG de Laurent Blanc par les Cityzens en 2016. Monstrueux en Premier League, les hommes de Pep Guardiola ont toujours ce plafond de verre en quarts de C1 qui les empêche d’être un véritable épouvantail dans ce tirage (ce n’est pas l’Olympique Lyonnais qui vous dira le contraire). Opposition de style, mais match de gala en perspective entre les deux effectifs les plus chers d’Europe.
  • Le Real Madrid, le colosse à genoux
Ce Real-là est peut-être le ‘meilleur’ à prendre de ces cinq dernières années. Jamais à ce niveau des quarts de finale depuis le départ de Cristiano Ronaldo il y a deux ans et demi, les Merengue possèdent une capacité offensive qui se limite au seul Benzema, et s’appuient plus que jamais sur leur colonne vertébrale vieillissante (Ramos, Modric, Kroos, Benzema). Un choc PSG-Real Madrid serait aussi l’occasion pour Mbappé de se montrer un peu plus face au club qu’il admire tant, et qui le convoite plus que jamais.

Hazard, 52 matches ratés sur 88 : "Dire que tout est parti d’une faute de Meunier…"

  • Liverpool, attention au réveil de la bête
Paradoxal Liverpool. Abandonnés de manière plus que surprenante dans la course au titre en Angleterre, les Reds se sont qualifiés de manière très sérieuse contre Leipzig en huitièmes. La bête dirigée par Jürgen Klopp, qui faisait des ravages ces deux dernières saisons en Europe, semble quand même courber l’échine, et a un genou à terre. Un bon tirage en perspective pour le PSG, mais méfiance tout de même. Une équipe de champions sait se sublimer, et choisit souvent les grands rendez-vous pour le faire.

Juan Bernat a ouvert le score pour le PSG face à Liverpool

Crédit: Getty Images

Les tirages plus abordables

  • Dortmund, le choc de la relève
Comment ne pas penser à un duel Mbappé-Haaland ? Les deux phénomènes ont marqué ces huitièmes de leur empreinte, et semblent destinés à prendre la relève de Cristiano-Messi, à la limite de la caricature tant le symbole est criant. Après leur confrontation libératrice de l’an dernier face aux Allemands, les Parisiens ne se sentiront pas lésés s’ils tombent contre les Jaune et Noir. Avec le FC Porto, c’est sûrement l’adversaire le plus abordable des sept potentiels.

Pourra-t-on échapper à une vague Mbappé-Haaland ? "Attention au raccourci marketing"

  • Porto, la grande inconnue
Le FC Porto est l’adversaire le plus faible sur le papier, mais aussi celui qui a réalisé la plus grosse performance de ces huitièmes en éliminant la Juventus Turin. L’opposition qui verrait le retour de Danilo Pereira dans le club où il était capitaine serait malgré tout le meilleur tirage pour le PSG. Deux hommes forts seraient à surveiller du côté portugais : le vétéran Pepe, auteur d’une prestation exceptionnelle contre la Vieille Dame, et le capitaine courage Sergio Oliveira, véritable plaque tournante des Dragons. Du reste, Paris se doit d’accéder au dernier carré s’il tombe contre Porto.

Un PSG à la sauce Tottenham ? Pochettino veut "créer une âme et une envie pour l'équipe"

Ligue des champions
Chelsea s'offre aussi un statut de tête de série pour la prochaine C1 : tous les chapeaux
30/05/2021 À 07:55
Ligue des champions
"La victoire de Tuchel, ce n'est pas forcément l’échec du PSG"
29/05/2021 À 23:57