Haaland fait craquer Séville. Avec deux buts et une passe décisive, l’attaquant norvégien a été le grand artisan de la victoire (2-3) du Borussia Dortmund en Espagne en huitième de finale aller de Ligue des champions. À la peine en championnat et menés rapidement au score après un but de Suso (7e), les Allemands ont réussi à renverser des Sévillans qui restaient sur 9 victoires toutes compétitions confondues dont 7 clean sheets grâce à une réalisation de Dahoud (19e), servi par Haaland, avant les 17ème et 18ème but du cyborg norvégien en C1, le tout en 13 matches seulement. La réduction de l’écart de De Jong (84e) en fin de match a été le seul point noir de la soirée du Borussia, laissant tout scénario ouvert pour le match retour à Dortmund dans 3 semaines.

Liga
Vainqueur à Séville, le Barça est provisoirement 2e
IL Y A 13 HEURES

On aurait tendance à l’oublier. Dans une équipe en difficulté sur la scène nationale avec seulement 2 victoires sur ses 7 derniers matches toutes compétitions confondues (2 nuls, 3 défaites) avant la rencontre, Erling Haaland continuait pourtant de martyriser les défenses adverses avec 6 buts en 9 matches depuis le début de l’année. Face à celle du Séville FC qui n’avait plus vu ses filets trembler depuis 7 rencontres TCC, la donne pouvait sembler différente. Il n’en a rien été.

L’ouverture du score rapide de Suso (7e) sur une frappe détournée par Hummels qui a pris Hitz à contre-pied n’a rien auguré de bon pour le Borussia. Mais les hommes d’Edin Terzic ont vite repris le contrôle de la rencontre. Sur leur premier tir cadré (19e), c’est Dahoud qui est venu envoyer un missile du droit dans la lucarne gauche de Bounou. Haaland a ainsi commencé son récital par une passe décisive. Servi par Sancho d’un ballon piqué par-dessus la défense, l’attaquant norvégien a ensuite donné l’avantage à son équipe en taclant le ballon devant le gardien sévillan (27e) avant de s’offrir un doublé en ajustant le portier marocain du plat du pied gauche sur un contre (43e). Haaland aurait même pu signer un triplé si Bounou n’avait pas repoussé un boulet de canon du Norvégien (34e).

De Jong entretient l'espoir

Pris à la gorge, les Andalous ont longtemps été sans solution. Même le triple changement de Lopetegui à l’heure de jeu pour remplacer toute sa ligne offensive n’a rien changé à l’affaire, les joueurs de Dortmund gérant facilement leur avance hormis un poteau d’Oscar Rodriguez sur coup franc (74e). Mais sur un autre coup de pied arrêté, un relâchement fatal de la défense du BVB a permis à De Jong, esseulé au second poteau de réduire la marque (84e) et d’entretenir les espoirs de qualification du Séville FC pour le match retour.

Il faudra pour cela trouver une parade à l’arme offensive nommée Erling Haaland, meilleur buteur de la Ligue des champions 2020/2021 avec 8 buts en seulement 5 matches, auteur de 18 réalisations en 13 rencontres de C1 depuis le début de sa carrière dont 10 en seulement 7 apparitions sous les couleurs du Borussia Dortmund. Un infernal casse-tête que Julen Lopetegui et ses joueurs doivent désormais résoudre d’ici 3 semaines.

Erling Haaland (R) of Borussia Dortmund celebrates with Marco Reus and team mates after scoring their side's third goal during the UEFA Champions League Round of 16 match between Sevilla FC and Borussia Dortmund at Estadio Ramon Sanchez Pizjuan on Februa

Crédit: Getty Images

Transferts
Deux wonderkids pour le prix d'un : L'ambitieux projet de Manchester City
25/02/2021 À 12:54
Bundesliga
Porté par un grand Haaland, Dortmund corrige Schalke dans le derby
20/02/2021 À 19:20