Ils ont souffert, mais ils étaient préparés. En faisant le dos rond quand il le fallait face à un Liverpool maladroit, le Real Madrid a joué de toute son expérience pour assurer sa qualification en demi-finale, pour la neuvième fois sur les onze dernières éditions de la C1. Un exploit à la hauteur du statut du club. "La clé pour gagner des titres est d'être tous ensemble, en équipe. Nous sommes une équipe", a d'ailleurs sobrement analysé le milieu madrilène Casemiro à l'issue de la rencontre.
Mais ça n'a pas toujours été simple, contre une équipe de Liverpool qui a poussé en début de rencontre pour refaire son retard de deux buts. "On a bien défendu, on a souffert, on s'attendait à un match compliqué et on a bien contrôlé leurs phases offensives et leurs moments forts" s'est félicité Zinédine Zidane au micro de RMC Sport après la rencontre. Le coach des Merengue a d'ailleurs reconnu la qualité de l'opposition proposée par les hommes de Klopp, de bien meilleure qualité qu'au match aller : "C'est vrai qu'ils auraient pu marquer, mais nous aussi. Sur l'ensemble des deux matches, je pense que la qualification est méritée."
Ligue des champions
Benfica, Berne et Malmö qualifiés pour la phase de groupes
24/08/2021 À 20:59
On tient bon
Gestionnaire hors-pair de son groupe, le champion du monde 1998 a ensuite rendu un vibrant hommage à ses hommes, pas épargnés cette saison par la fatigue, et les contraintes de la pandémie de Covid-19. Leur nouvelle débauche d'énergie à Anfield a vraiment plu à ZZ. "Je retiens le caractère de l'équipe. Plus ils souffrent, pires sont les choses, plus ils s'unissent. On a beaucoup de qualités, mais je retiens le caractère qu'ils ont."
Cette double confrontation européenne entrecoupée du Clasico remporté face au Barça samedi dernier, a énormément pesé sur les organismes. Zidane le sait, ses hommes ont retrouvé un niveau de compétitivité élevé, mais ils marchent sur un fil. "Ça fait beaucoup d'efforts, quand on arrive en fin de saison et qu'il y a encore tout à jouer, on sait bien que les efforts sont énormes, mais on tient bon", a expliqué Zidane. Ferland Mendy a appuyé les propos de son coach : "Physiquement, honnêtement on est un peu à la limite, mais on essaie d'être soudé pour s'aider mutuellement. C'est le football de haut niveau de jouer tous les trois jours, donc on prend."

Une colonne vertébrale toujours aussi solide

Avec pas moins de cinq véritables occasions dans les 45 premières minutes, Liverpool a manqué de réalisme et d'efficacité, et s'est surtout heurté à un grand Thibaut Courtois dans les cages espagnoles. "On n'a pas pris de buts et c'est très bien, a apprécié Mendy pour RMC Sport. On savait qu'ils allaient nous presser les 15 premières minutes, je pense qu'on l'a bien géré. On a su mettre notre tempo, ça a payé".
Et dans cette performance défensive très solide, le trio du milieu de terrain Casemiro-Kroos-Modric s'est rappelé aux bons souvenirs du triptyque de 2016 à 2018, prouvant à nouveau toute sa complémentarité et son abnégation dans le cœur du jeu. A Madrid, on fait du neuf avec du vieux, et ça marche bien.

Sadio Mane muselé par les joueurs du Real Madrid lors du quart retour de Ligue des champions entre Liverpool et le club espagnol

Crédit: Getty Images

Les yeux et les jambes tournés vers la Liga

Et c'est désormais le Chelsea de Thomas Tuchel, sérieux vainqueur de sa confrontation contre Porto, qui se dresse sur le chemin des Madrilènes. Un grand rendez-vous, mais qui n'est pas encore la priorité des Merengue. "On va préparer ça comme un gros match, mais là c'est le championnat qui nous occupe l'esprit", a avoué Ferland Mendy. A la lutte pour le titre avec l'Atlético de Madrid et le FC Barcelone, le sprint final en Liga s'annonce palpitant, les trois équipes se tenant en deux points.
Pour le Real, deuxième, la demi-finale de Ligue des champions se prendra en temps voulu. "On a des matches avant ça, on va d'abord savourer et se reposer, a plaidé Zinédine Zidane. On a gagné deux matches sur les trois derniers, plus la qualification ce soir, on est bien. On va bien se reposer, et on pense déjà au prochain match de Liga (contre Getafe ce dimanche à 21h00, NDLR)."
Quoi qu'il en soit, cette équipe du Real a confirmé son regain de forme de 2021 et sa dynamique du moment, qui pousse à l'espoir du côté de la capitale espagnole. Zidane connaît ses hommes, et réussit à mobiliser et fédérer tout un groupe autour de lui; la charnière centrale Eder Militao-Nacho, encore une fois solide face aux Reds, en étant l'exemple le plus concret. Le Real Madrid a rappelé, si besoin était, qu'il est un grand club, et qu'il possède une grande équipe, qui sait résister pour se qualifier, pour la plus grande satisfaction de son entraîneur : "Moralement on ne peut pas sortir mieux comme match je pense."

Le Real Madrid, autour de sa charnière expérimentale Militao-Nacho, se félicite pour la qualification en demi-finale de Ligue des champions.

Crédit: Getty Images

Ligue des champions
De Bruyne, des fractures mais son Euro ne serait pas en danger
30/05/2021 À 11:33
Ligue des champions
Chelsea s'offre aussi un statut de tête de série pour la prochaine C1 : tous les chapeaux
30/05/2021 À 07:55