Paris en rêve. Soulever le trophée de la Ligue des champions dans un mois à Istanbul, c'est son souhait le plus cher. Il est passé tout près du Graal la saison passée. Mais il a su se donner une nouvelle chance de l'obtenir en taillant sa route jusqu'au dernier carré de l'édition 2021. Elle est encore longue. Et semée d'obstacles. Manchester City est le premier à se dresser devant le PSG. Un gros morceau. Mais le club de la capitale en a vu d'autres. S'il a bien prouvé quelque chose cette saison, c'est qu'il pouvait battre n'importe qui. Et il y a d'autres raisons de penser que les planètes n'ont jamais été aussi bien alignées pour lui.
  • Paris n'a plus peur
Le PSG se heurtait trop souvent à un mur quand il affrontait les géants de l'Europe. Ce mur, il l'a fait voler en éclat cette saison. D'abord en faisant tomber ce Barça qui lui rappelait tant de mauvais souvenirs. Puis en terrassant le Bayern Munich, celui qui a brisé son rêve de sacre la saison passée. Paris a éliminé ces deux équipes en adoptant la bonne attitude, en jouant son jeu avec la volonté de faire mal à l'adversaire. C'est justement ce qui lui faisait défaut auparavant. Il déjouait et semblait paralysé par la peur. Mais ce PSG a prouvé qu'il ne craignait rien ni personne désormais.
Ligue des champions
Le Qatar contre les Emirats arabes unis : PSG-City, choc sportif et bataille géopolitique
26/04/2021 À 21:35

"Le PSG a été capable de gagner comme un grand d'Europe"

  • City, la suite logique des choses…
Ce n'est pas plus mal pour le PSG d'affronter Manchester City. Il n'a pas le palmarès européen de ses deux adversaires précédents. Mais le club anglais est du même niveau. Leader de la Premier League, auréolée de son premier titre cette saison avec la Coupe de la Ligue anglaise, la formation de Josep Guardiola s'est imposée comme l'une des équipes les plus compétitives de la saison en Europe. Après le Barça et le Bayern, c'est le club idéal pour permettre aux Parisiens de confirmer leur progression en Ligue des champions.

Robinho, Jesé, Mangala... "Top 5" des erreurs de casting de Manchester City et du PSG

  • … et un adversaire qui lui convient
Le PSG sait ce qui l'attend face à City. Guardiola fait partie de ces rares coaches qui ont une véritable philosophie de jeu. City impose son style, quel que soit l'adversaire. La façon de jouer des Anglais a quelques similitudes avec celles du Barça et du Bayern, deux équipes qui apprécient elles aussi de conserver le ballon. Et qui sont moins à l'aise quand elles ne l'ont pas. C'est justement le point fort de Paris, si performant dans le jeu de transition et maître dans l'art de la contre-attaque pour lancer la fusée Kylian Mbappé. Les Parisiens ont ainsi les qualités idéales pour exploiter les défauts de City.

Ses forces correspondent aux faiblesses de City : pourquoi Paris doit y croire

  • Guardiola, un bon souvenir pour Pochettino
Josep Guardiola, Mauricio Pochettino le connaît sur le bout des doigts. Le technicien catalan est celui que le coach parisien a le plus souvent affronté avec 18 confrontations depuis le début de sa carrière d'entraîneur. Cela s'est souvent mal passé puisque l'Argentin n'a connu que 3 victoires pour 5 nuls et 10 défaites face à l'Espagnol. Mais le seul duel en Ligue des champions, la compétition qui réussit le moins à Guardiola, a tourné en faveur de Pochettino. C'était en 2010, avec la qualification de Tottenham face à Manchester City au terme d'un match riche en rebondissements (1-0, 4-3). Un bon souvenir sur lequel l'entraîneur du PSG ne manquera pas de s'appuyer pour conduire son équipe à la victoire.

Des milliards sur le mercato, des titres à gogo : les chiffres fous du duel

  • Paris est (quasiment) au complet
C'est un phénomène rarissime dans une saison où le PSG a collectionné les absences comme jamais. Mais il récupère toutes ses forces vives au meilleur des moments après avoir été privé d'éléments majeurs lors des tours précédents. Neymar, blessé lors de la double confrontation face au Barça, sera au rendez-vous. Marco Verratti, indisponible face au Bayern Munich, et Marquinhos, rapidement blessé lors du match aller, seront également de la partie. Kylian Mbappé, touché en fin de match face à Metz, sera lui aussi présent. Seul Juan Bernat manquera à l'appel. Et Paris n'a jamais disposé d'autant de cordes à son arc cette saison, à l'heure de son money-time.

Où en est la course au Ballon d'Or ? "Aujourd'hui, le grand favori c'est Mbappé"

  • Mbappé-Navas, l'axe de tous les possibles
Il faut évidemment avoir ce qu'il faut à côté. Mais le gardien et l'avant-centre ont toujours tenu un rôle déterminant dans une équipe. L'efficacité dans les deux surfaces, si capitale pour se donner des ambitions en Ligue des champions, dépend essentiellement d'eux. Cela s'est vu tout au long du parcours du PSG. Où Mbappé a pesé de tout son talent, à l'image de son triplé à Barcelone et de son doublé à Munich. Où Navas a été décisif, multipliant les parades pour maintenir le PSG à flot dans ses temps faibles. Ils ont tous les deux connu quelques pépins physiques dernièrement. Mais ils sont rétablis et prêts à faire pencher la balance du côté de Paris, comme ils l'ont fait jusqu'ici.

"La différence par rapport à 2017, c’est Navas"

  • C'est l'heure de Neymar
Il est là lui aussi, et c'est trop rare depuis qu'il a signé au PSG pour ne pas être souligné. Si Paris s'était qualifié sans lui contre Barcelone, il a pu mesurer face au Bayern que Neymar avait toujours une importance aussi capitale pour lui en Ligue des champions. Il n'a pas son pareil dans la créativité pour donner une autre dimension à l'animation offensive parisienne. Après avoir été suspendu en L1 pour son expulsion face à Lille, le Brésilien a enchaîné deux matchs contre Angers (5-0) et Metz (1-3) pour peaufiner sa condition physique. Il sera au sommet de sa forme, ou pas loin. Et c'est bien parce qu'il est là que tous les espoirs sont permis pour Paris.

Pourquoi Neymar est le vrai architecte de l'exploit parisien

Ligue 1
Un but mais tellement plus que ça : Hakimi, ça promet déjà
25/07/2021 À 09:37
Ligue 1
50 millions et une étrange banderole : Pogba focalise l'attention au PSG
24/07/2021 À 12:44