Le 30 septembre 2018, le PSG battait largement l'Etoile Rouge Belgrade (6-1) en phase de poules de Ligue des champions. Quelques jours plus tard, L'Equipe révélait que l'UEFA avait alerté les autorités françaises sur un possible trucage de la rencontre de C1. La cause ? Un dirigeant serbe aurait parié près de cinq millions d'euros sur la défaite de son équipe par cinq buts d'écart. Plus de deux ans après les faits, L'Equipe annonce ce mercredi que le PNF (Parquet national financier) avait décidé de classer l'affaire sans suite.
A l'époque, les magistrats français avaient ouvert une enquête préliminaire pour "participation à une association de malfaiteurs en vue de la commission des délits de corruption sportive et escroquerie aggravée". Pour sa part, le club de la capitale avait publié un communiqué à propos de cette affaire. "A aucun moment le Paris-Saint-Germain n'a été sollicité par le Parquet national financier en charge de l'enquête et le club se réserve d'engager des poursuites contre quiconque qui tiendrait des propos diffamatoires à l'encontre du club et de ses dirigeants", soulignait le champion de France en titre. "On n'a rien senti (au cours de cette rencontre)", avait déclaré, de son côté, Marco Verratti.
Ligue des champions
De Bruyne, des fractures mais son Euro ne serait pas en danger
30/05/2021 À 11:33

Le PSG est-il impossible à coacher ?

Ligue des champions
Chelsea s'offre aussi un statut de tête de série pour la prochaine C1 : tous les chapeaux
30/05/2021 À 07:55
Ligue des champions
"La victoire de Tuchel, ce n'est pas forcément l’échec du PSG"
29/05/2021 À 23:57