La réforme de la Ligue des champions est en cours. Les réflexions avancent. Et le projet prend forme. Sous la pression des rumeurs sur une éventuelle création d'une Super Ligue Européenne, l'UEFA s'active pour trouver la meilleure formule apte à séduire le plus du monde. Et si l'instance européenne semble opter pour un système protégeant de plus en plus les gros clubs avec cette évolution – notamment avec une possibilité de repêchage -, la dernière version de cette évolution prévue pour 2024 aurait de quoi faire plaisir aussi aux clubs français d'après L'Equipe.
La Ligue des champions, qui devrait réunir 36 équipes, pourrait en effet offrir un ticket de plus aux pensionnaires du championnat de France. Ces derniers pourraient compter jusqu'à quatre représentants dans la plus prestigieuse des compétitions du Vieux Contient. Une condition cependant à cette nouveauté : que la France reste dans les cinq premiers au classement UEFA. D'après L'Equipe, la L1 aurait alors trois billets directs, alors que le quatrième du championnat de France devrait passer par des barrages pour tenter de rejoindre la C1.
Ligue des champions
De Bruyne, des fractures mais son Euro ne serait pas en danger
30/05/2021 À 11:33

La révolution annoncée est en route

Le journal sportif confirme aussi les révolutions évoquées en décembre par le quotidien britannique The Times. En plus de l'élargissement à 36 équipes, la nouvelle formule remplacerait les traditionnelles poules par un classement général de 32 ou 36 équipes, disputant chacune 10 matches contre 10 adversaires différents.
Si les responsables européens et l'UEFA ont encore quelques semaines pour peaufiner le tout et se mettre d'accord sur les derniers détails, la révolution est bien en route. Avec un constat : la C1 n'aura plus grand-chose à voir avec la version actuelle. Mais la L1 pourrait ne pas s’en plaindre.
Ligue des champions
Chelsea s'offre aussi un statut de tête de série pour la prochaine C1 : tous les chapeaux
30/05/2021 À 07:55
Ligue des champions
"La victoire de Tuchel, ce n'est pas forcément l’échec du PSG"
29/05/2021 À 23:57