Dans l'esprit de Didier Deschamps, il n'est pour le moment que la troisième option derrière Lucas Hernandez et Lucas Digne. Mais pour Zinedine Zidane, il est bien plus que cela. Pour l'entraîneur du Real Madrid qui a remis les pendules à l'heure lors du Clasico avec une victoire tonitruante sur la pelouse du FC Barcelone (1-3), Ferland Mendy est incontournable ! Tout simplement. Le Clasico l'a encore rappelé.

Aligné à droite pour dépanner lors de la déroute en ouverture de la Ligue des champions et absent contre Cadiz qui a fait tomber le Real à Bernabeu (0-1), l'ancien Lyonnais a retrouvé son couloir gauche pour rassurer la Maison Blanche et contribuer au succès madrilène en terre catalane. Comme toujours en Liga. Depuis son arrivée en 2019, le Français n'a en effet toujours pas connu la moindre défaite quand il a débuté un match de championnat avec le Real Madrid. Un véritable talisman. Et c'est tout sauf un hasard.

Liga
Zidane souffle (un peu) : "Les derniers jours ont été difficiles…"
IL Y A 8 HEURES

Sergio Ramos of Real Madrid CF celebrates victory with Ferland Mendy and Thibaut Courtois

Crédit: Getty Images

Marcelo presque ringardisé

Au fil des mois, Ferland Mendy est devenu une pièce essentielle de l'arrière-garde madrilène avec Sergio Ramos et Thibaut Courtois, alors que Raphael Varane n'est pas toujours à la hauteur des attentes depuis quelques temps. C'est simple, il a presque ringardisé Marcelo dont il devait être la doublure pour les premières années et qu'il a dépassé plus vite que prévu.

Bien sûr, les performances décevantes du Brésilien y sont pour beaucoup. Vieillissant et régulièrement blessé, Marcelo n'est plus aussi précieux, lui qui avait un tel impact dans l'animation offensive des Merengue pendant de longues années. Mais Mendy a surtout su hausser son niveau pour se mettre au diapason d'un club comme le Real Madrid.

Les Bleus, la prochaine étape ?

Débarqué par la petite porte dans la capitale espagnole même si le chèque n'avait rien de petit (48 millions d'euros), Ferland Mendy s'illustre dans les duels et contribue à la solidité de la défense du Real Madrid. Mais s'il a su étoffer sa palette défensive, il n'a pas rangé au placard ses anciennes habitudes. Il est ainsi aussi utile dans l'animation offensive madrilène, où il crée des espaces par son jeu sans ballon. Ses appels, souvent à bon escients soit pour donner de la largeur au jeu madrilène soit pour fixer au cœur du jeu, aident notamment Vinícius Júnior à s'exprimer.

A 25 ans et après avoir contribué au titre en Liga la saison passée en étant notamment précieux dans le sprint final post Covid-19, Mendy est en train de démontrer qu'il a les armes pour réussir à succéder à Marcelo, référence à ce poste depuis des années et vice-capitaine du Real. Ce n'est pas rien. Seule vraie recrue de l'été 2019 (Hazard, Jovic, Rodrygo, Militao, Rodrygo) à s'être imposée dans le onze merengue jusqu'à présent, le Français fait en tout cas le bonheur de Zidane, qui l'avait choisi. Et espère monter dans la hiérarchie chez Bleus sur le long terme, ce qui semble écrit. S'imposer dans un club comme le Real vous offre en effet rarement une place de second choix très longtemps.

Liga
Petite victoire pour le Real, grande bouffée d'air pour Zidane
IL Y A 9 HEURES
Liga
Piégé dans sa propre toile, Zidane n’a plus de levier à actionner
HIER À 22:45