Le PSG s'est qualifié pour sa deuxième demi-finale de C1 consécutive, un an après la folie du Final 8 de Lisbonne. Et si le parcours de la saison dernière était relativement "clément" pour les Parisiens (Borussia Dortmund, Atalanta et RB Leipzig), cette cuvée 2020-2021 a placé Paris dans une toute autre dimension. En disposant du FC Barcelone et surtout du Bayern Munich en quarts de finale, le club de la capitale s'est plus que jamais affirmé comme l'un des favoris de la compétition.
Mais avec Manchester City, le Real Madrid et Chelsea encore en lice, difficile de dégager un candidat ultime au sacre le 29 mai prochain. Si les Merengue et les Blues ont déjà soulevé le trophée, Parisiens et Mancuniens espèrent toujours franchir le cap et décrocher le titre suprême pour la première fois de leur histoire. Et du côté des rédactions d'Eurosport, les visions, certes partagées, tendent à s'accorder pour désigner le futur lauréat.
Premier League
Confiance d’Arteta, concurrence timide de Lacazette : Aubameyang, l’incompréhensible panne
IL Y A 8 HEURES

Le Real Madrid, un "habitué" en candidat naturel

S'il y a bien un cheval sur lequel miser, c'est bien le Real Madrid. Car oui, malgré un début de saison poussif, la bande à Zidane est encore là et a une nouvelle fois prouvé qu'elle pouvait rivaliser pour le titre. Jusqu'à devenir le favori numéro un pour nos confrères européens. "En Espagne, c'est très clair : il n'y a qu'un seul roi à ce stade de la compétition : le Real Madrid", lance Félix Martin d'Eurosport Espagne. De l'autre côté des Pyrénées, l'élimination du Bayern Munich a été vue comme "un soulagement à Madrid". De quoi espérer voir les Merengue aller au bout ?
Encore une fois, le Real Madrid a pu compter sur ses vieux briscards, plus friands que jamais, pour revenir sur le devant de la scène. Mais surtout, il a dû faire avec bon nombre de blessés au cours de ces derniers mois. "Zidane a conduit l'équipe à une autre demi-finale sans certains des joueurs les plus importants de l'équipe, comme Sergio Ramos ou Eden Hazard. Alors, qui sait ce qui peut arriver lorsque ces deux-là sont prêts à concourir à nouveau ?", poursuit le journaliste ibérique.

Les petites ruses de l’éternel trio

Plus que la manière, c'est surtout la tradition madrilène en Ligue des champions qui fait foi. "Je mets le Real Madrid favori pour deux raisons : la façon dont ils ont 'dénucléarisé' l'Atalanta puis Liverpool et la tradition de ces sept dernières années", lance Carlo Filippo Vardelli d'Eurosport Italie. Une vision que partage également Siavoush Fallahi, rédacteur en chef d'Eurosport Suède. "À ce stade de la compétition, si on regarde les demi-finales de ces dernières saisons, le favori devient forcément le Real Madrid." "Ils sont l'aristocratie du jeu", conclut le Transalpin.

La paire Neymar/Mbappe fait frissonner l'Europe

Souverains, mais à quel point ? Si la Casa Blanca fait peur de par son pedigree et son expérience des grands rendez-vous européens, le Paris Saint-Germain et Manchester City ont eux-aussi de sérieux arguments. Pour Ibrahim Mustapha, d'Eurosport Angleterre, "celui qui sortira gagnant de cette confrontation sera probablement le favori de la finale." Et pour beaucoup de nos collègues, la doublette Neymar/Mbappé est l'une des clefs parisiennes pour atteindre le graal. "Avoir Neymar et Mbappé est définitivement un facteur X colossal, ce qui pour moi les rend plus dangereux que Manchester City", confesse Félix Martin.
Mais la solide défense et l'esprit de revanche des Citizens pourraient bien être un frein aux ambitions parisiennes comme l'annonce le rédacteur britannique. "Avec un très bon bilan défensif en Premier League, ils savent qu'ils sont capables de reproduire ça en C1. Après avoir gardé un joueur comme Haaland relativement calme pendant deux matches, ils ont prouvé leur solidité défensive. Il y a ensuite ce possible aspect "revanchard" envers Pochettino après cette incroyable défaite en quart de finale contre Tottenham il y a deux ans."
Oui, mais voilà, Paris a un autre argument et pas des moindres : Mauricio Pochettino. Un atout majeur pour Ibrahim Mustapha. "Il sait comment gérer, gêner et surtout battre cette équipe de City depuis son séjour en Angleterre."
"Honnêtement, ils sont effrayants…"
Et la performance du PSG face au Bayern a fait beaucoup de bruit. "Je pense que ça peut être l'année du PSG. Ils avaient l'air très sûrs de leur force lors de la confrontation avec le Bayern", concède Tobias Hlusiak d'Eurosport Allemagne. Avant de poursuivre. "Ils ont très bien joué, surtout loin de chez eux où leurs contre-attaques fonctionnaient parfaitement. Paris est revanchard après sa défaite en finale l'année dernière". "Ils savent ce qu'ils veulent, ils savent comment y arriver et ils ont tué le Bayern Munich. Honnêtement, ils sont effrayants", complète Carlo Filippo Vardelli.

"Di Maria - Mbappé, symboles d’un PSG qui s’est réinventé"

Chelsea sans faire de bruit ?

Et les Blues dans tout ça ? Si Olivier Giroud et consorts ne font pas figure de favori, ils ne disposent pas moins de beaux arguments pour créer la surprise comme l'explique le journaliste italien. "D'accord, ils ont certes peu de chances de remporter la coupe, mais l'Allemand est le finaliste sortant, on l'oublie souvent… Ils ont l'avantage de n'avoir rien à perdre. Ils ne peuvent que nous surprendre."
Une seule anecdote suffit pour prendre cette équipe londonienne (très) au sérieux : les Blues ont atteint la finale à deux reprises après des changements d'entraîneur en cours de saison : en 2008 avec Avram Grant aux manettes et lors de son sacre en 2012 sous la houlette de Roberto Di Matteo. Enfin l'heure de Tuchel ?

Manchester City plutôt que Dortmund, vraiment une mauvaise nouvelle pour le PSG ?

Ligue 1
Un PSG au petit trot se heurte à un Gym tonique
IL Y A 9 HEURES
Liga
Benzema a digéré, le Real a enchaîné
IL Y A 9 HEURES