Un match en clair-obscur. Ibrahima Konaté a tout connu ce mardi soir. Un grand bonheur avec un premier but avec Liverpool. Et une grosse frustration suite à une énorme bourde, qui lui a donné envie de faire l'autruche. Mais ce n'est pas ça qui a gâché la fête car les Reds ont fini par l'emporter à Lisbonne (1-3). "C'est un rêve devenu réalité aujourd'hui. Maintenant j'espère qu'on pourra aller au bout de cette compétition", a reconnu, au micro de Canal +, l'ancien Sochalien désireux de retenir d'abord le positif. Et il y en a à l'issue de cette soirée.
Sur le terrain, Ibrahima Konaté a longtemps justifié la confiance de Jürgen Klopp, son entraîneur qui l'a préféré à Joël Matip dans son onze de départ pour épauler Virgil van Dijk dans l'axe. Le défenseur de 22 ans, seule recrue des Reds cet été pour un peu plus de 40 millions d'euros, a signé une première période très solide, à l'image de son équipe. Confronté au talentueux Darwin Nuñez - que Klopp espérait empêcher "d'avoir trop de ballons" -, il s'en est très bien sorti. Imposant son côté athlétique quand il le fallait.
Premier League
Salah prolonge à Liverpool
01/07/2022 À 15:11

Ibrahima Konate

Crédit: Getty Images

Je suis content que cela me soit arrivé là
Cerise sur le gâteau, Konaté a trouvé l'ouverture d'une tête puissante sur corner pour ouvrir le score (0-1, 17e). Son tout premier but avec Liverpool. Et en Ligue des champions en plus ! "Je l'attendais ce premier but, a reconnu l'ancien de Leipzig. Il est venu en Ligue des champions. Je suis très heureux. Mais il ne faut pas se focaliser sur ça. Mais sur le résultat." Et le résultat est là avec une nette victoire. Même si le jeune international Espoirs d'un 1m94 a donné un but aux Portugais qui pourrait peser dans la balance dans une semaine.
Au retour des vestiaires, le Français a en effet totalement raté un dégagement, offrant un but à Darwin Nunez pour la réduction du score (1-2, 49e). Mais si on l'a vu se prendre la tête entre les mains et collé son visage sur la pelouse après cette boulette coupable, il a su rester focus derrière. Et ne pas s'effondrer malgré la pression de son premier quart de finale européen dans la plus prestigieuse compétition européenne.
"C'est un problème technique. Mais je suis content que cela me soit arrivé là et qu'on ait pu gagner quand même, note l'ancien pensionnaire du Paris FC. Ça va me permettre d'apprendre. Tous les grands joueurs ont fait des erreurs. Et ça m'a permis de voir comment je me suis comporté après cette erreur. Maintenant, il faut essayer de bosser pour ne plus faire cette erreur."
Il apprend encore
Le genre de discours et de mentalité qui plairont à Jürgen Klopp. Mais ce n'est pas forcément nouveau. S'il l'a d'abord laissé prendre ses marques à Liverpool, le technicien allemand n'hésite jamais à faire confiance à son jeune Bleu depuis quelques temps maintenant. Notamment lors de choc. Très en vue face à Manchester United et Cristiano Ronaldo en octobre, Ibrahima Konaté a ainsi régulièrement eu sa chance lors de certains chocs. Aligné face à Chelsea et Tottenham en PL, il a d'ailleurs fêté ce mardi sa quatrième titularisation en C1 et avait joué à l'aller contre l'Inter en 8es.
A Liverpool, nombreux sont d'ailleurs ceux qui louent son potentiel qui s'annonce aussi impressionnant que son physique. Mais son match de mardi ne changera cependant pas l'image qu'il renvoie dans le Nord de l'Angleterre pour certains observateurs un peu plus sceptiques. "Il apprend encore. Nous savons qu'il va être bon. Mais si vous regardez, il disparaît parfois à son poste. Et aussi bon que soit Van Dijk, il ne peut pas combler la digue à chaque fois", a ainsi lancé Mark Lawrenson, l'ancien défenseur des Reds sur le Liverpool Echo. Mais comme l'a très bien dit, Ibrahima Konaté est là pour apprendre. Et ce mardi, c'était le genre de match qui vous permettent de passer de nombreux caps d'un coup.
Premier League
Fin d'une ère et petite révolution : Darwin change tout à Liverpool
15/06/2022 À 16:35
Premier League
Remplacer Mané par Nunez : Liverpool a-t-il perdu la tête ?
15/06/2022 À 13:18